Alors que le futur règlement local de la publicité sur le territoire de la Métropole de Grenoble se dessine, Paysages de France (re)monte au créneau.

Publicité : le ton monte entre la Métropole de Grenoble et Paysages de France

Publicité : le ton monte entre la Métropole de Grenoble et Paysages de France

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Alors que les réunions se poursuivent en vue de faire adopter le futur règlement local de la publicité intercommunal sur le territoire de la Métropole de Grenoble, Paysages de France (re)monte au créneau. L’association dénonce des propositions archaïques et le poids du lobby des afficheurs. Des accusations contre lesquelles la Métro s’inscrit en faux.

 

 

La Métropole de Grenoble travaille à l'élaboration d'un règlement local de publicité intercommunal. Demain, moins de panneaux ? © Patricia Cerinsek

La Métropole de Grenoble tra­vaille à l’é­la­bo­ra­tion d’un règle­ment local de publi­cité inter­com­mu­nal. © Patricia Cerinsek

Le ton monte entre Paysages de France et la Métropole de Grenoble. Alors que la col­lec­ti­vité tra­vaille à mettre au point son futur règle­ment local de la publi­cité inter­com­mu­nal (RLPI), l’as­so­cia­tion vient une nou­velle fois jouer les trouble-fêtes.

 

Paysages de France n’hé­site pas à par­ler de « scan­dale envi­ron­ne­men­tal ». Et accuse la Métropole de se lais­ser mener par le bout du nez par le lobby des afficheurs.

 

L’association avait déjà pris les devants en novembre der­nier. Avec ce nou­veau règle­ment dont l’é­la­bo­ra­tion est confiée au cabi­net Even Conseil, elle disait craindre une occu­pa­tion mas­sive des voies publiques et une aggra­va­tion des dis­pa­ri­tés entre quartiers.

 

Après plu­sieurs mois de réunions et de concer­ta­tion, Paysages de France* enfonce le clou. « Le sen­ti­ment est que rien ne bouge, autre­ment dit que les orien­ta­tions et la “phi­lo­so­phie” pré­sen­tées aujourd’­hui sont très exac­te­ment les mêmes que celles pré­sen­tées à l’o­ri­gine », assène Paysages de France dans un communiqué.

 

 

La publicité numérique autorisée dans les zones d’activité ?

 

Pour l’as­so­cia­tion, la poli­tique de zonage qui se des­si­ne­rait se tra­dui­rait par un blanc-seing donné à la publi­cité dans les fau­bourgs et les quar­tiers dits modernes, où « tous les sup­ports de publi­cité seraient auto­ri­sés ». À l’ex­cep­tion tou­te­fois des « dis­po­si­tifs lumi­neux numé­riques avec des for­mats res­treints ». La publi­cité numé­rique, elle, serait auto­ri­sée dans les zones d’ac­ti­vité, moyen­nant un contrôle des formats.

 

La Métropole de Grenoble travaille à l'élaboration d'un règlement local de publicité intercommunal. Demain, moins de panneaux ? © Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek

 

« Alors que tout devrait être fait pour en finir avec « l’abomi­na­tion » (Michel Serres), « l’hor­rible furon­cu­lose » (Philippe Val) qui carac­té­risent la plu­part des zones d’ac­ti­vi­tés “à la fran­çaise” et alors que l’une des prio­ri­tés est de tour­ner la page de pra­tiques archaïques en réha­bi­li­tant, en ver­dis­sant et en dépol­luant ces sec­teurs, le pro­jet concocté avec les « conseils » du cabi­net Even envi­sage au contraire de confor­ter cette situa­tion, autre­ment dit de char­ger la barque là où c’est le plus “moche” », tance l’as­so­cia­tion.

 

 

« Aucune décision n’a été prise ! »

 

Et Paysages de France de prendre les devants. Car l’as­so­cia­tion craint que la publi­cité ne fasse irrup­tion sur les trot­toirs, « même là où elle est nor­ma­le­ment inter­dite par le code de l’environnement ».

 

Des asser­tions qui font bon­dir Yannick Ollivier, le vice-pré­sident à la Métro en charge du dos­sier. « C’est une série d’er­reurs et d’in­ter­pré­ta­tions fausses qui les amènent à s’en­fer­mer dans leur sec­ta­risme », a répondu l’élu sans entrer dans le détail de ces allé­ga­tions. « Il y a des pro­pos tota­le­ment erro­nés. Et, au demeu­rant, aucune déci­sion n’a été prise puis­qu’il ne s’a­git là que de sémi­naires et de consul­ta­tions. Rien n’est encore arrêté. »

 

PC

 

 

* L’association avait été conviée à une réunion en tant que per­sonne publique asso­ciée, le 27 mars dernier.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE EXPO BETE d'AFFICHE ANIMAUX CENTRE DU GRAPHISME 20.04.04
“Bêtes d’affiches, une saga publicitaire” : l’expo ludique et critique du Centre du graphisme sur les animaux dans la pub

FOCUS - Du 3 mai au 30 août, l'exposition « Bêtes d'affiches, une saga publicitaire » s'installe au Centre du graphisme d'Échirolles. À la fois ludique et Lire plus

Exposition "Plui, le défi : prenons les cartes en mains" © Séverine Cattiaux -placegrenet.fr
Une expo pédagogique et ludique sur les enjeux du plan local d’urbanisme de la métropole de Grenoble

FOCUS – Document de référence qui va déterminer l’aménagement du territoire pour les prochaines décennies, le Plan local d’urbanisme intercommunal devrait être adopté fin 2019 Lire plus

Prototype du mobilier urbain à La Bruyère -C- Charles Thiebaud
La Ville de Grenoble installe son nouveau mobilier urbain Vox « 100 % info, 0 % pub »

EN BREF - La Ville de Grenoble vient d'installer deux prototypes de son nouveau mobilier urbain "100 % info, 0 % pub ». Un dispositif qui doit "rendre Lire plus

Réunion de concertation à Grenoble en vue de la préparation du Plui. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Plan local d’urbanisme : la Métropole grenobloise a rendu sa copie – un bon compromis… “illisible” pour le citoyen ordinaire ?

DÉCRYPTAGE – Les habitants de la Métropole grenobloise auront bientôt à donner leur avis sur le Plan local d'urbanisme intercommunal, soumis à enquête publique. Le Lire plus

Les abribus JCDecaux nouvelle génération du SMTC. DR
Loin d’avoir disparu de Grenoble, la publicité continuera d’investir les abribus JCDecaux jusqu’en 2031

FOCUS - Banni fin 2014 des mobiliers urbains de la Ville par le maire écologiste de Grenoble, l'afficheur JCDecaux vient de re-signer un contrat avec Lire plus

UNE Pierre Kermen ancien directeur de la SPL Sagès et de la SEM Innovia. Il a quitté ses fonctions, à la demande du nouvel actionnaire. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Retour sur le départ de Pierre Kermen, investi directeur général par Eric Piolle… et destitué par la Métropole

DÉCRYPTAGE - Placé à la tête de la direction générale de la Société publique locale (SPL) Sagès et de la Société d’économie mixte (Sem) Innovia par Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin