Appel Forêt -
Sur trois ans, 8,5 M€ iront au financement de trois programmes immobiliers pour la police et la gendarmerie en Isère. Du neuf mais pas du côté des effectifs

Un salarié de la majorité municipale de Grenoble porte plainte suite à une agression physique devant chez lui

Un salarié de la majorité municipale de Grenoble porte plainte suite à une agression physique devant chez lui

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Un salarié de la majorité municipale de Grenoble a été agressé devant chez lui, dans la nuit du vendredi 29 mars au samedi 30 mars, annonce le groupe du Rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes (RCGE). Pour qui le caractère politique de cette agression ne fait aucun doute. 

 

 

Un salarié de la majorité municipale de Grenoble a subi une agression devant chez lui, dans la nuit du 29 mars au 30 mars, annonce le groupe RCGE.Garde rapprochée d'Eric Piolle © Nils Louna - placegrenet.fr

Eric Piolle et des membres de son équipe se dépla­çant à vélo, prin­temps 2014. © Nils Louna – pla​ce​gre​net​.fr

« Dans la nuit de ven­dredi à samedi, un sala­rié de la majo­rité muni­ci­pale de Grenoble a été la cible d’une vio­lente agres­sion phy­sique devant chez lui », indique le groupe RCGE dans un com­mu­ni­qué de presse, envoyé ce samedi 30 mars en fin d’a­près-midi et signé de ses « copré­sident-es » Alan Confesson et Anne-Sophie Olmos.

 

Une agres­sion sur­ve­nue « alors qu’il venait de cade­nas­ser son vélo au pied de l’im­meuble où il habite, dans le quar­tier Chorier/Berriat à Grenoble », pré­cise Le Dauphiné libéré.

 

La vic­time, très légè­re­ment bles­sée, d’a­près le quo­ti­dien, a déposé plainte auprès des ser­vices de police, samedi soir, après s’être ren­due aux urgences du CHU Grenoble-Alpes. Une enquête aurait alors été ouverte.

 

 

Des méthodes jugées « dangereuses » pour le débat public et la démocratie

 

Le mobile des agres­seurs ? Il est sans ambi­guïté d’a­près le groupe RCGE. « Les menaces pro­non­cées à l’en­contre d’Eric Piolle par les agres­seurs – [« Piolle, c’est fini. Il va mor­fler!, ndlr] – ne laissent aucun doute quant au carac­tère poli­tique de cette agres­sion », estime ainsi le groupe. Qui consi­dère cette « agres­sion poli­tique à un an des muni­ci­pales » comme un acte « hon­teux et inac­cep­table ».

 

Emmanuel Carroz, adjoint de Grenoble en charge de l’Égalité des droits, a également reçu des menaces. © placegrenet.fr

Emmanuel Carroz, adjoint de Grenoble en charge de l’Égalité des droits, a éga­le­ment reçu des menaces ce mois de mars. © pla​ce​gre​net​.fr

« Cette expé­di­tion puni­tive et ce qu’elle augure du cli­mat de la cam­pagne élec­to­rale à venir est inac­cep­table », pour­suit le groupe, qui dénonce « ces méthodes extrê­me­ment dan­ge­reuses pour le débat public et pour la démo­cra­tie ».

 

Avant de conclure, en guise d’a­ver­tis­se­ment : « Il est néces­saire que chacun.e prenne ses res­pon­sa­bi­li­tés pour assu­rer un débat public serein et digne de notre République. Nous ne céde­rons devant aucune menace ni aucune inti­mi­da­tion. »

 

Une allu­sion sans doute aussi aux menaces reçues le lundi 18 mars par voie pos­tale par Emmanuel Carroz, adjoint de Grenoble en charge de l’Égalité des droits et de la Vie associative.

 

 

Une « expédition punitive, qui vise à semer douleur et peur » ?

 

Le maire de Grenoble Eric Piolle a de son côté réagi en envoyant au même moment un tweet qui a immé­dia­te­ment sus­cité beau­coup de réac­tions de soutien.

 

 

Éric Piolle, alors can­di­dat éco­lo­giste arrivé en tête du pre­mier tour des muni­ci­pales à Grenoble, avait lui-même été frappé alors qu’il cir­cu­lait à vélo, fin mars 2014, soit cinq ans qua­si­ment jour pour jour avant cette agres­sion d’un de ses collaborateurs.

 

Local Grenoble une ville pour tous rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes Eric Piolle municipales 2014

Campagne élec­to­rale de 2014. © Guillaume Rantet – pla​ce​gre​net​.fr

Le pas­sa­ger d’une camion­nette lui avait assené un coup de pied et l’a­vait fait chu­ter sans le bles­ser, comme avait pu en témoi­gner un pas­sant qui avait assisté à la scène. Suite à quoi Eric Piolle avait déposé plainte au com­mis­sa­riat. Une agres­sion qui avait déjà fait vive­ment réagir la classe poli­tique dans l’entre-deux-tours.

 

Puis, en sep­tembre 2016, des graf­fi­tis inju­rieux avaient été retrou­vés dans l’immeuble où réside le maire de Grenoble, accom­pa­gnés d’une feuille sur laquelle figu­raient des menaces.

 

MB

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PT

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Pollution de l'air dans la vallée de l'Arve : le tribunal administratif de Grenoble juge l'Etat coupable de carence fautive.
Pollution de l’air dans la vallée de l’Arve : l’Etat devant la justice pour carence fautive

FLASH INFO - En Haute-Savoie, neuf familles accusent l'Etat de carence fautive dans le dossier de la pollution de l'air dans la vallée de l'Arve. Lire plus

Le feuilleton des dossiers de la fête des tuiles et du Crédit agricole se poursuit à Grenoble. Deux contribuables réclament que le maire porte plainte.
Fête des tuiles, crédit agricole : deux contribuables réclament que le maire de Grenoble porte plainte contre X

FLASH INFO - Le feuilleton des dossiers de la Fête des tuiles et du bâtiment du Crédit agricole continue. En février dernier, deux contribuables réclamaient Lire plus

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Le chirurgien grenoblois suspendu mis en examen pour homicide et blessures involontaires

  [caption id="attachment_138550" align="alignright" width="380"] Tribunal de grande instance à Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net[/caption] FLASH INFO - Le chirurgien grenoblois suspendu pour Lire plus

Deux étudiants de Sciences Po Grenoble portent plainte contre Édouard Philippe et Olivier Véran pour mise en danger de la vie d'autrui.
1er tour maintenu : deux étudiants grenoblois portent plainte contre Édouard Philippe et Olivier Véran

  FIL INFO - Deux étudiants de Sciences Po Grenoble portent plainte devant la Cour de justice de la République contre Édouard Philippe et Olivier Lire plus

L'ex-premier adjoint à la ville de Grenoble Jérôme Safar annonce porter plainte en diffamation contre Manon Aubry et la liste emmenée par le maire sortant.
Manon Aubry dénonce la corruption et le clientélisme à Grenoble, Jérôme Safar porte plainte

  EN BREF - L'ex-premier adjoint à la Ville de Grenoble Jérôme Safar annonce porter plainte en diffamation contre Manon Aubry et la liste Grenoble Lire plus

Fête des tuiles, Crédit agricole : estimant la ville de Grenoble lesée, deux Grenobloises réclament que le conseil municipal se constitue de partie civile.
Fête des tuiles, Crédit agricole : Alain Carignon dépose un vœu au conseil municipal de Grenoble

  FOCUS - Leur plainte jugée irrecevable sur les dossiers des marchés de la Fête des tuiles et du rachat du bâtiment du Crédit agricole, Lire plus

Flash Info

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin