Des menaces… et des excréments adressés par courrier à l’adjoint de Grenoble Emmanuel Carroz

sep article

FIL INFO – Ce sont des menaces… et des excréments que l’adjoint de Grenoble en charge de l’Égalité des droits et de la Vie associative Emmanuel Carroz a reçu par voie postale le lundi 18 mars. Évidemment anonyme, le courrier fait directement référence à l’entretien de l’élu paru dans Le Dauphiné libéré, où il indique que les polémistes Dieudonné et Alain Soral ne sont pas les bienvenus à Grenoble.

 

 

Emmanuel Carroz © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Emmanuel Carroz. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Des menaces… et des excréments. Tel est le contenu d’un courrier, évidemment anonyme, adressé ce lundi 18 mars à l’adjoint de Grenoble Emmanuel Carroz, en charge de l’Égalité des droits et de la Vie associative. Celui-ci indique avoir porté plainte.

 

Le courrier en question fait suite à un article et une vidéo publiés par Le Dauphiné libéré, dans lesquels l’élu estime que les venues de Dieudonné et d’Alain Soral à Grenoble sont « totalement incompatibles avec l’esprit de Grenoble ».

 

« Je te donne rendez-vous le 23 mars, je verrai ta sale gueule, voilà ce que tu es », indique la lettre, accompagnée d’une coupure de presse du quotidien et d’excréments.

 

L’adjoint de Grenoble est également l’objet d’insultes particulièrement violentes et vulgaires sur le site d’Alain Soral Égalité & Réconciliation. Et plus précisément dans les commentaires de la lettre ouverte que l’avocat d’Alain Soral a adressé à Éric Piolle, suite à la prise de position de son adjoint.

 

 

Le maire de Grenoble soutient son adjoint

 

Sur les réseaux sociaux, le maire de Grenoble a rapidement témoigné de son « plein soutien » à son adjoint. Et répond, indirectement, à l’avocat d’Alain Soral en écrivant : « Grenoble est une terre de progrès, de justice et d’égalité. Ceux qui colportent la haine n’y sont pas les bienvenus. » Une approbation qui n’a rien d’une surprise : Éric Piolle avait partagé la vidéo de l’intervention d’Emmanuel Carroz dès sa mise en ligne.

 

Emmanuel Carroz aux côtés d'Éric Piolle © Place Gre'net

Emmanuel Carroz aux côtés d’Éric Piolle. © Place Gre’net

 

« Nous tenons à réaffirmer non seulement notre soutien total à Emmanuel Carroz, qui vient de porter plainte mais aussi aux propos qu’il a tenus », écrivent de leur côté les présidents du groupe de la majorité grenobloise RCGE, Anne-Sophie Olmos et Alan Confesson. « Nous continuerons à nous battre pour que ces insultes et menaces ne restent pas impunies, pour que l’obscurantisme ne gagne pas de terrain », ajoutent-ils.

 

Fait ironique : dans sa lettre ouverte, Damien Viguier, l’avocat d’Alain Soral, écrit craindre que « des individus fragiles et manipulables » puissent « puiser un encouragement, voire un appel au désordre et à la violence » dans les paroles de l’adjoint de Grenoble. L’avocat, par ailleurs natif de Grenoble*, invite encore le maire Éric Piolle à « faire en sorte que la liberté d’expression soit préservée ». Y compris la liberté d’excrétion ?

 

FM

 

 

* Selon sa biographie sur le site E&R. Ce qui n’est pas le cas de son client Alain Soral, né à Aix-les-Bains, bien que son avocat veuille le décrire comme « d’origine grenobloise ».

 

commentez lire les commentaires
4375 visites | 12 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 12
  1. @JStatham: je crois qu’on est largement dans l’abus de la liberté d’expression, non?

    En effet:

    Art. 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen: La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

    Article 322-12 du code pénal: La menace de commettre une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuses pour les personnes est punie de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende lorsqu’elle est soit réitérée, soit matérialisée par un écrit, une image ou tout autre objet.

    Articles 131-13 R. 621-1 et R. 621-2 du code pénal : l’injure privée envers une personne, lorsqu’elle n’a pas été précédée de provocation, est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 1ère classe soit 38 euros au plus.

    Pour rappel, la lettre, accompagnée d’excréments, envoyée à M. CARROZ, dit notamment: « Je te donne rendez-vous le 23 mars, je verrai ta sale gueule, voilà ce que tu es ».

    Je passe sur les propos homophobes que semble contenir cette lettre, de surcroît adressée à une personne dépositaire de l’autorité publique.

    Donc, à JStatham et consorts, fans de Dieudonné & Co: il faut arrêter de crier tout le temps au complot! Vous parlez d’atteinte à la liberté d’expression, alors qu’on ne vous a jamais autant entendus!

    sep article
  2. Triste de constater que Grenoble est une terre de totalitarisme et d’obscurantisme où la liberté d’expression ne vaut que pour les amis du maire d’extreme gauche

    sep article
    • La liberté de d’expression que vous défendez comprend donc l’envoi d’une lettre excrémentielle à Emmanuel Carroz ?

      sep article
  3. @Milton
    fachosphère = « Le terme fachosphère est un néologisme qui désigne l’ensemble des partis politiques et de la mouvance fasciste, et plus généralement d’extrême droite. Il est employé par leurs détracteurs pour désigner en particulier les sites Internet, les blogs et les activistes des réseaux sociaux liés à l’extrême droite ou défendant leurs idées. »
    http://www.toupie.org/Dictionnaire/Fachosphere.htm
    Egalité et réconciliation, site de Soral, est cité comme site appartenant à la fachosphère.
    puanteur = référence au contenu de la lettre qui ne doit pas sentir la rose
    Vous manquez sérieusement de vocabulaire. Les 2 termes que j’ai employés ne sont pas ineptes, mais bien adaptés à l’envoyeur de la missive.
    Non moins cordialement

    sep article
  4. L’équipe municipale est moins scandalisée par la poubelle qu’est devenue (à tous les niveaux) leur ville que par l’arrivée d’un polémiste… Vivement les municipales qu’on nettoie tout ça.

    sep article
  5. Bonjour, Franchement Caro est-ce que parler de faschosphere et puanteur ça peut avoir un sens quelconque ? Êtes vous à ce point conditionné que vous ne vous rendiez pas compte du cliché stupide que vous recrachez mécaniquement en disant cela. On peut ne pas être d’accord avec partie ou même toutes les idées d’Alain Soral. Mais alors si l’on a un minimum d’honnêteté intellectuelle, on essaie d’argumenter, non ? Faites un effort, au lieu de sortir ces inepties, donnez nous un début d’argument construit, je suis certain que vous en êtes capable. Cordialement.

    sep article
  6. M Carroz n’aime pas quand on le traite de la même façon que lui et ses potes rouges-« verts » ( ils sont autant verts que marron) traitent leurs opposants ? Il faut qu’il s’habitue 🙂

    sep article
  7. sep article
    • C’est le jeu de qui est le plus fasciste entre les neo nazi et vous les fasciste ? à moins que vous ne regardez pas vos « camarades » dans les rues actant comme les seuls fascistes depuis 1940

      sep article
  8. Tout mon soutien à Emmanuel Carroz.
    Comment ces individus soraliens réclament la liberté d’expression pour eux alors qu’ils ne respectent ni celle des autres ni la loi sur l’incitation à la haine ?
    Fachosphère et puanteur

    sep article
  9. Des actes tout aussi ignobles que l’acharnement, le harcèlement, les injures de la municipalité #Piolle et de leurs amis en sous mains, à l’encontre d’#Alain Carrignon.

    sep article
  10. sep article