Troisième saison de Paysage > Paysages : un printemps culturel et festif pour (re)découvrir l’Isère

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – Après l’automne et l’hiver les années précédentes, Paysage > Paysages, l’événement culturel phare du département de l’Isère a entamé, avec le printemps, sa troisième saison. Jusqu’au 22 juin, il invite le public à (re)découvrir le patrimoine et les paysages de l’Isère à travers plus de 200 événements. Concerts, expositions, jeux d’exploration, projections, rencontres, lectures de paysages, moment festifs… De quoi offrir, assure le Département, des « expériences culturelles originales et inédites » à tous les publics.

 

 

« Le prin­temps et le dépar­te­ment seront le nou­veau décor de cette troi­sième sai­son de Paysage > Paysages pour renouer avec l’i­den­tité dau­phi­noise et isé­roise, nos racines, notre his­toire ». Jean-Pierre Barbier, le pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère lan­çait ainsi le jeudi 21 mars la troi­sième sai­son de Paysage > Paysages dans le somp­tueux décor du châ­teau de Vizille. Un « évé­ne­ment cultu­rel inédit » se décli­nant depuis 2016 en sai­sons « inci­tant à renou­ve­ler notre regard sur le pay­sage, notre patri­moine com­mun », explique le Département.

 

Paysages>Paysages 2019 © Julien Dottor

 

 

Durant trois mois, jus­qu’au 22 juin, le len­de­main du sol­stice d’été, plus de 200 évé­ne­ments vont se dérou­ler par­tout en Isère. Plus spé­ci­fi­que­ment cette année sur cinq ter­ri­toires « à décou­vrir », invite le Département. Notamment ceux du Voironnais-Chartreuse, du Grésivaudan, des Vals du Dauphiné, de la Matheysine et, enfin, de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise.

 

 

Paysages > Paysages et les Détours de Babel à l’assaut du fort Barraux

 

Au pro­gramme ? Toute une palette évé­ne­men­tielle mêlant expo­si­tions, concerts, mara­thon de des­sins, concours d’é­cri­ture, ren­contres et lec­tures de pay­sages. Sans oublier de nom­breux moments fes­tifs, le tout ponc­tué de grands ren­dez-vous. Le fruit d’une pro­po­si­tion artis­tique cen­trée sur la nature, ini­tiée par Philippe Mouillon, direc­teur du Laboratoire, avec le sou­tien d’Alpes is(H)ere. Le résul­tat ? Une démarche au long cours, ori­gi­nale, pro­téi­forme, à des­ti­na­tion de tous, impli­quant 150 par­te­naires, 117 artistes dans 70 com­munes par­ti­ci­pantes.

 

L'affiche de l'événement Paysage > Paysages © Département de l'Isère

L’affiche de l’é­vé­ne­ment. © Département de l’Isère

Si un évé­ne­ment d’une telle ampleur et emprise géo­gra­phique ne peut faci­le­ment se résu­mer, Aymeric Perroy, le direc­teur de la culture et du patri­moine du dépar­te­ment de l’Isère, évoque quelques temps forts, « des ren­dez-vous à ne pas man­quer ».

 

Ainsi, Paysage > Paysages et le fes­ti­val de musique des Détours de Babel vont inves­tir le fort Barraux pour un brunch* musi­cal excep­tion­nel le dimanche 7 avril. Dès 10 heures du matin, des artistes venus du monde entier vont faire vibrer les véné­rables murailles de la mar­tiale bâtisse.

 

Au pro­gramme ? Des concerts, spec­tacles, fan­fares,  per­for­mances, ins­tal­la­tions sonores et visites du fort… Le tout à des­ti­na­tion de tous les publics. Mais ce n’est pas tout. L’événement pro­pose aussi plus de qua­rante autres ren­dez-vous sur le ter­ri­toire du Grésivaudan jus­qu’au 22 juin

 

 

Des rencontres interdisciplinaires « (d)étonnantes »

 

Bien sûr, l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise ne va pas être le parent pauvre de l’é­vé­ne­ment. Ça va remuer dans le ter­ri­toire, pro­met le Département. Tout par­ti­cu­liè­re­ment du 2 au 8 mai sur le domaine de Vizille, avec « des ren­contres inter­dis­ci­pli­naires (d)étonnantes » asso­ciant des artistes, des cher­cheurs et le public. Objectif visé : « Explorer les rela­tions entre les hommes, les ani­maux et le pay­sage ». Là aussi, une pro­po­si­tion du Laboratoire. À cette occa­sion, le public est invité à décou­vrir Les sen­ti­nelles et Bien com­mun, deux ins­tal­la­tions de Victoria Klotz, ainsi que Mémoire d’eau, de Cyrille André.

 

Le Département de l'Isère a lancé la 3e saison de Paysage > Paysages, son événement culturel phare se déroulant sur tout le territoire jusqu'au 22 juin.L'installation "Les sentinelles" de Victoria Klotz dans parc du domaine de Vizille. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’installation « Les sen­ti­nelles » de Victoria Klotz dans parc du domaine de Vizille. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le samedi 1er juin, dans les Vals du Dauphiné, plus pré­ci­sé­ment à La-Tour-du-Pin, l’illustrateur Ben.Bert et ses amis urban sket­chers, invitent à un mara­thon géant de des­sins. L’occasion pour les « appren­tis gri­bouilleurs, pro du crayon ou simples pas­sants de cro­quer la Tour du Pin ». Là ne s’ar­rêtent pas les ani­ma­tions. Un jeu d’a­ven­ture gran­deur nature, des siestes sonores et la remise de prix du concours d’é­cri­ture Short pay­sages vont com­plé­ter cette jour­née. Sans oublier le « concert inter­ac­tif » de Musika Songes, à la jonc­tion « entre l’Orient et l’Occident », nous pro­met-on.

 

 

Suivre la transhumance des troupeaux

 

C’est en Matheysine que se dérou­lera la jour­née de clô­ture de Paysage > Paysages, les 21 et 22 juin. L’événement cultu­rel s’in­vite ainsi à la Fête de la trans­hu­mance à Lavaldens pour explo­rer les pay­sages de la val­lée de la Roizonne. Comment ? « En sui­vant la trans­hu­mance des trou­peaux et son char fes­tif au son du cor des Alpes », pro­pose l’or­ga­ni­sa­tion. Mais aussi à tra­vers une expo­si­tion « gran­deur nature » du pho­to­graphe Emmanuel Breteau. En résumé, deux jours d’a­ni­ma­tions avec un « mar­ché des savoir-faire », une scène sous cha­pi­teau et un par­cours lumi­neux.

 

Paysage > Paysages. © Emmanuel Breteau

© Emmanuel Breteau

 

Enfin, outre les grands ren­dez-vous, Paysage > Paysages s’ap­puie sur de nom­breuses expo­si­tions dans les musées dépar­te­men­taux de l’Isère. De quoi, durant trois mois, « par­cou­rir, par­ta­ger, réflé­chir, par­ti­ci­per et jouer » avec plus d’une cen­taine d’ac­teurs de la culture et du patri­moine ou de l’a­mé­na­ge­ment du ter­ri­toire. Auxquels se joignent des spé­cia­listes de la pro­tec­tion des espaces natu­rels, de l’en­sei­gne­ment, du sport et du tou­risme.

 

Le résul­tat d’un tra­vail certes de longue haleine mais ô com­bien gra­ti­fiant. « Tenir trois mois, c’est com­pli­qué, c’est long. Mais à chaque fois c’est un enchan­te­ment de tra­vailler à une nou­velle sai­son », assure Aymeric Perroy,

 

 

« La culture n’est pas qu’un supplément d’âme »

 

« La culture par­tout, mais sur­tout pour tous ! », tel est le leit­mo­tiv en fili­grane de Paysage > Paysages, insiste Jean-Pierre Barbier. « Les Isérois deviennent les véri­tables acteurs de cette culture. Ne serait-ce qu’a­vec les nom­breuses asso­cia­tions et béné­voles qui ont aussi assuré le suc­cès des pré­cé­dentes édi­tions », appuie le pré­sident. Jean-Pierre Barbier en est convaincu, « ce ne peut pas être qu’une col­lec­ti­vité qui porte la culture, c’est l’af­faire de tous ».

 

Pas plus qu’elle ne serait qu’un seul « sup­plé­ment d’âme », pour­suit-il. « Elle nous fait par­ta­ger des œuvres et des lieux que nous n’au­rions même pas soup­çon­nés », s’en­flamme l’élu. Pour autant, tem­père-t-il, « il faut que nous sachions si nos actions sont per­ti­nentes. La culture n’y échappe pas. »

 

 

« Quatre-vingt cinq pour cent des gens sont satisfaits ! »

 

À cet effet, Jean-Pierre Barbier cite quelques chiffres affé­rents à la deuxième édi­tion de Paysage > Paysages. « 120 par­te­naires, 200 ren­dez-vous pour 171 000 visi­teurs et 11 000 visi­teurs sur le site inter­net ! », énu­mère-t-il. Mais ce n’est pas ça le plus impor­tant car « un son­dage a révélé que 85 % des gens sont satis­faits ». Et ce bien que 35 % d’entre eux avouent avoir un inté­rêt très faible pour la culture, s’é­tonne l’élu.

 

Jean-Pierre Barbier, le président du département de l'isère et Patrick Curtaud, vice-président à la culture, au patrimoine lors du lancement de Paysage > Paysages. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier, pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère, et Patrick Curtaud, vice-pré­sident à la culture, au patri­moine lors du lan­ce­ment de Paysage>Paysages. © Joël Kermabon

« C’est ceux-là qui nous inté­ressent et c’est bien là ce qui repré­sente toute la force de Paysage > Paysages ! », s’ex­clame Jean-Pierre Barbier. Qui pré­cise que c’est aussi là tout l’in­té­rêt des grands évé­ne­ments sau­pou­drés au cours de la sai­son. Ils per­mettent à bien des gens, du fait de leur attrac­ti­vité, de décou­vrir, aussi, les ter­ri­toires d’ac­cueil.

 

« Tout cela nous encou­rage à pour­suivre. Nous sommes opti­mistes sur l’a­ve­nir », se féli­cite le pré­sident. L’occasion, pour lui, de rebon­dir sur le bud­get de la culture. « Si nous l’a­vons dou­blé cette année, c’est parce qu’on y croit ! », affirme l’élu.

 

Joël Kermabon

 

 

* Brunch : durant une jour­née, concerts, spec­tacles, per­for­mances, ins­tal­la­tions artis­tiques se répar­tissent dans dif­fé­rents espaces du lieu d’accueil. Une manière de pro­po­ser un che­mi­ne­ment libre des par­cours musi­caux.

 

commentez lire les commentaires
1505 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.