Troisième saison de Paysage > Paysages : un printemps culturel et festif pour (re)découvrir l’Isère

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

FOCUS – Après l’automne et l’hiver les années précédentes, Paysage > Paysages, l’événement culturel phare du département de l’Isère a entamé, avec le printemps, sa troisième saison. Jusqu’au 22 juin, il invite le public à (re)découvrir le patrimoine et les paysages de l’Isère à travers plus de 200 événements. Concerts, expositions, jeux d’exploration, projections, rencontres, lectures de paysages, moment festifs… De quoi offrir, assure le Département, des « expériences culturelles originales et inédites » à tous les publics.

 

 

« Le printemps et le département seront le nouveau décor de cette troisième saison de Paysage > Paysages pour renouer avec l’identité dauphinoise et iséroise, nos racines, notre histoire ». Jean-Pierre Barbier, le président du département de l’Isère lançait ainsi le jeudi 21 mars la troisième saison de Paysage > Paysages dans le somptueux décor du château de Vizille. Un « événement culturel inédit » se déclinant depuis 2016 en saisons « incitant à renouveler notre regard sur le paysage, notre patrimoine commun », explique le Département.

 

Paysages>Paysages 2019 © Julien Dottor

 

 

Durant trois mois, jusqu’au 22 juin, le lendemain du solstice d’été, plus de 200 événements vont se dérouler partout en Isère. Plus spécifiquement cette année sur cinq territoires « à découvrir », invite le Département. Notamment ceux du Voironnais-Chartreuse, du Grésivaudan, des Vals du Dauphiné, de la Matheysine et, enfin, de l’agglomération grenobloise.

 

 

Paysages > Paysages et les Détours de Babel à l’assaut du fort Barraux

 

Au programme ? Toute une palette événementielle mêlant expositions, concerts, marathon de dessins, concours d’écriture, rencontres et lectures de paysages. Sans oublier de nombreux moments festifs, le tout ponctué de grands rendez-vous. Le fruit d’une proposition artistique centrée sur la nature, initiée par Philippe Mouillon, directeur du Laboratoire, avec le soutien d’Alpes is(H)ere. Le résultat ? Une démarche au long cours, originale, protéiforme, à destination de tous, impliquant 150 partenaires, 117 artistes dans 70 communes participantes.

 

L'affiche de l'événement Paysage > Paysages © Département de l'Isère

L’affiche de l’événement. © Département de l’Isère

Si un événement d’une telle ampleur et emprise géographique ne peut facilement se résumer, Aymeric Perroy, le directeur de la culture et du patrimoine du département de l’Isère, évoque quelques temps forts, « des rendez-vous à ne pas manquer ».

 

Ainsi, Paysage > Paysages et le festival de musique des Détours de Babel vont investir le fort Barraux pour un brunch* musical exceptionnel le dimanche 7 avril. Dès 10 heures du matin, des artistes venus du monde entier vont faire vibrer les vénérables murailles de la martiale bâtisse.

 

Au programme ? Des concerts, spectacles, fanfares,  performances, installations sonores et visites du fort… Le tout à destination de tous les publics. Mais ce n’est pas tout. L’événement propose aussi plus de quarante autres rendez-vous sur le territoire du Grésivaudan jusqu’au 22 juin

 

 

Des rencontres interdisciplinaires « (d)étonnantes »

 

Bien sûr, l’agglomération grenobloise ne va pas être le parent pauvre de l’événement. Ça va remuer dans le territoire, promet le Département. Tout particulièrement du 2 au 8 mai sur le domaine de Vizille, avec « des rencontres interdisciplinaires (d)étonnantes » associant des artistes, des chercheurs et le public. Objectif visé : « Explorer les relations entre les hommes, les animaux et le paysage ». Là aussi, une proposition du Laboratoire. À cette occasion, le public est invité à découvrir Les sentinelles et Bien commun, deux installations de Victoria Klotz, ainsi que Mémoire d’eau, de Cyrille André.

 

Le Département de l'Isère a lancé la 3e saison de Paysage > Paysages, son événement culturel phare se déroulant sur tout le territoire jusqu'au 22 juin.L'installation "Les sentinelles" de Victoria Klotz dans parc du domaine de Vizille. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’installation « Les sentinelles » de Victoria Klotz dans parc du domaine de Vizille. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le samedi 1er juin, dans les Vals du Dauphiné, plus précisément à La-Tour-du-Pin, l’illustrateur Ben.Bert et ses amis urban sketchers, invitent à un marathon géant de dessins. L’occasion pour les « apprentis gribouilleurs, pro du crayon ou simples passants de croquer la Tour du Pin ». Là ne s’arrêtent pas les animations. Un jeu d’aventure grandeur nature, des siestes sonores et la remise de prix du concours d’écriture Short paysages vont compléter cette journée. Sans oublier le « concert interactif » de Musika Songes, à la jonction « entre l’Orient et l’Occident », nous promet-on.

 

 

Suivre la transhumance des troupeaux

 

C’est en Matheysine que se déroulera la journée de clôture de Paysage > Paysages, les 21 et 22 juin. L’événement culturel s’invite ainsi à la Fête de la transhumance à Lavaldens pour explorer les paysages de la vallée de la Roizonne. Comment ? « En suivant la transhumance des troupeaux et son char festif au son du cor des Alpes », propose l’organisation. Mais aussi à travers une exposition « grandeur nature » du photographe Emmanuel Breteau. En résumé, deux jours d’animations avec un « marché des savoir-faire », une scène sous chapiteau et un parcours lumineux.

 

Paysage > Paysages. © Emmanuel Breteau

© Emmanuel Breteau

 

Enfin, outre les grands rendez-vous, Paysage > Paysages s’appuie sur de nombreuses expositions dans les musées départementaux de l’Isère. De quoi, durant trois mois, « parcourir, partager, réfléchir, participer et jouer » avec plus d’une centaine d’acteurs de la culture et du patrimoine ou de l’aménagement du territoire. Auxquels se joignent des spécialistes de la protection des espaces naturels, de l’enseignement, du sport et du tourisme.

 

Le résultat d’un travail certes de longue haleine mais ô combien gratifiant. « Tenir trois mois, c’est compliqué, c’est long. Mais à chaque fois c’est un enchantement de travailler à une nouvelle saison », assure Aymeric Perroy,

 

 

« La culture n’est pas qu’un supplément d’âme »

 

« La culture partout, mais surtout pour tous ! », tel est le leitmotiv en filigrane de Paysage > Paysages, insiste Jean-Pierre Barbier. « Les Isérois deviennent les véritables acteurs de cette culture. Ne serait-ce qu’avec les nombreuses associations et bénévoles qui ont aussi assuré le succès des précédentes éditions », appuie le président. Jean-Pierre Barbier en est convaincu, « ce ne peut pas être qu’une collectivité qui porte la culture, c’est l’affaire de tous ».

 

Pas plus qu’elle ne serait qu’un seul « supplément d’âme », poursuit-il. « Elle nous fait partager des œuvres et des lieux que nous n’aurions même pas soupçonnés », s’enflamme l’élu. Pour autant, tempère-t-il, « il faut que nous sachions si nos actions sont pertinentes. La culture n’y échappe pas. »

 

 

« Quatre-vingt cinq pour cent des gens sont satisfaits ! »

 

À cet effet, Jean-Pierre Barbier cite quelques chiffres afférents à la deuxième édition de Paysage > Paysages. « 120 partenaires, 200 rendez-vous pour 171 000 visiteurs et 11 000 visiteurs sur le site internet ! », énumère-t-il. Mais ce n’est pas ça le plus important car « un sondage a révélé que 85 % des gens sont satisfaits ». Et ce bien que 35 % d’entre eux avouent avoir un intérêt très faible pour la culture, s’étonne l’élu.

 

Jean-Pierre Barbier, le président du département de l'isère et Patrick Curtaud, vice-président à la culture, au patrimoine lors du lancement de Paysage > Paysages. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier, président du département de l’Isère, et Patrick Curtaud, vice-président à la culture, au patrimoine lors du lancement de Paysage>Paysages. © Joël Kermabon

« C’est ceux-là qui nous intéressent et c’est bien là ce qui représente toute la force de Paysage > Paysages ! », s’exclame Jean-Pierre Barbier. Qui précise que c’est aussi là tout l’intérêt des grands événements saupoudrés au cours de la saison. Ils permettent à bien des gens, du fait de leur attractivité, de découvrir, aussi, les territoires d’accueil.

 

« Tout cela nous encourage à poursuivre. Nous sommes optimistes sur l’avenir », se félicite le président. L’occasion, pour lui, de rebondir sur le budget de la culture. « Si nous l’avons doublé cette année, c’est parce qu’on y croit ! », affirme l’élu.

 

Joël Kermabon

 

 

* Brunch : durant une journée, concerts, spectacles, performances, installations artistiques se répartissent dans différents espaces du lieu d’accueil. Une manière de proposer un cheminement libre des parcours musicaux.

 

commentez lire les commentaires
884 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.