La patineur isérois Kevin Aymoz termine à la onzième place des championnats du monde

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

FIL INFO – Quatrième des championnats d’Europe fin janvier, le patineur isérois Kevin Aymoz s’est classé onzième des championnats du monde à Saitama au Japon, ce samedi 23 mars. Une performance honorable pour le champion de France qui a confirmé ses progrès ces derniers mois.

 

 

Après avoir terminé au pied du podium lors des championnats d’Europe à Minsk, en Biélorussie, fin janvier, Kevin Aymoz, 21 ans, a pris la onzième place des Mondiaux de Saitama, au Japon, ce samedi 23 mars. Septième après le programme court jeudi 21 mars, où il avait battu son record personnel, obtenant 88,24 points, le double champion de France (2017 et 2019) n’a pas pu conserver cet excellent classement lors du programme libre ce samedi. Le patineur isérois réalise un score de 247,47 points. Une performance honorable. Lors de cette saison 2018-2019, Kevin Aymoz, qui s’entraîne en Floride, a passé un cap au niveau de ses performances. De bon augure pour la suite.

 

Dans une compétition de très haut niveau, l’Américain Nathan Chen l’a emporté devant le double champion olympique Yuzuru Hanyu, porté par le public japonais, et un autre Américain Vincent Zhou. Chen, 19 ans, étudiant à Yale, réalise ainsi le doublé après son premier titre mondial en 2018.

 

 

Quatrième sacre mondial pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

 

De leur côté, après leur cinquième médaille d’or européenne en janvier, les danseurs sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont décroché un quatrième titre mondial à Saitama, ce 23 mars. Avec 222,65 points, ils ont devancé les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov (211,76 points) et les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue (210,40 points).

 

Gabriella Papadakis-Guillaume Cizeron ont encore enrichi leur palmarès avec cette nouvelle médaille d'or conquise au Japon. © LG

Gabriella Papadakis-Guillaume Cizeron ont encore enrichi leur palmarès avec cette nouvelle médaille d’or conquise au Japon. © LG

 

Avec ces quatre titres de champion du monde, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron rejoignent dans l’histoire du patinage français Andrée Joly et Pierre Brunet, sacré dans la catégorie couples en 1926, 1928, 1930 et 1932.

 

À 23 et 24 ans, Papadakis et Cizeron ont encore de belles années devant eux pour espérer encore enrichir un palmarès déjà magnifique. Il ne leur manque que l’or olympique après avoir terminé deuxièmes des JO de PyeongChang en 2018.

 

 

Vanessa James et Morgan Ciprès malchanceux

 

Dans la catégorie couples, les champions d’Europe Vanessa James et Morgan Ciprès ont vécu une drôle de mésaventure avant leur programme court, mercredi 20 mars. À l’échauffement, Vanessa James a percuté le patineur italien Matteo Guarise et chuté. La patineuse était encore dans le flou au moment de ce programme court, où le couple a commis deux erreurs, ruinant leur rêve de sacre.

 

Morgan Ciprès et Vanessa James ont finalement pris la cinquième place dans la catégorie couples. © LG

Morgan Ciprès et Vanessa James ont finalement pris la cinquième place dans la catégorie couples. © LG

Vanessa James et Morgan Ciprès se sont repris lors du programme libre, jeudi 21 mars, pour finalement se classer cinquièmes. La victoire est revenue aux Chinois Sui Wenjing-Han Cong devant les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov. Leurs compatriotes Natalia Zabiiako et Alexander Enbert complètent le podium.

 

Chez les femmes, la championne olympique en titre Alina Zagitova a décroché sa première médaille d’or mondiale vendredi 21 mars. La Russe de 16 ans l’a emporté devant la Kazakhe Elizabet Tursynbaeva, devenue la première patineuse à réussir un quadruple saut en compétition internationale seniors. Une autre Russe, Evgenia Medvedeva, termine troisième. La seule Française engagée, Laurine Lecavelier, prend la quinzième place.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1065 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.