L’or pour le relais mixte en biathlon, Papadakis-Cizeron et Marie Martinod en argent

sep article

FIL INFO – Portés par un Martin Fourcade irrésistible, les Français ont remporté le titre olympique dans le relais mixte en biathlon à PyeongChang, mardi 20 février. Médailles d’argent pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron en danse sur glace et pour la Plagnarde Marie Martinod en ski halfpipe.

 

 

L’équipe de France a brillé ce mardi 20 février lors des Jeux olympiques de PyeongChang. Le relais mixte en biathlon, composé de Marie Dorin-Habert, Anaïs BescondSimon Desthieux et Martin Fourcade, a apporté à la délégation tricolore sa cinquième médaille d’or. La Norvège est deuxième, l’Italie troisième.

 

 

Martin Fourcade devient l’athlète français le plus titré aux JO

 

Avant le dernier relais, les Français étaient au coude-à-coude avec les Italiens pour la deuxième place, à bonne distance des Allemands. Mais Martin Fourcade a d’abord dépassé le Transalpin Dominik Windisch avant de rattraper Arnd Peiffer qui a craqué lors de son tir debout. Dès lors, le biathlète installé à Villard-de-Lans a su gérer sa fin de course pour l’emporter.

 

Marin Dorin-Habert, Anais Bescond, Simon Desthieux et Martin Fourcade, médaillés d'or sur le relais mixte en biathlon. © DR

Marin Dorin-Habert, Anais Bescond, Simon Desthieux et Martin Fourcade, médaillés d’or sur le relais mixte en biathlon. © DR

Martin Fourcade est désormais l’athlète français le plus titré Jeux d’hiver et d’été confondus avec cinq médailles d’or. Il devance les escrimeurs Christian d’Oriola et Lucien Gaudin. Pour Marin Dorin-Habert, c’est également une superbe récompense. La biathlète des 7 Laux va pouvoir mettre fin à sa carrière sur le plus beau des titres après une saison très compliquée.

 

 

La malchance de Gabriella Papadakis sur le programme court coûte l’or aux Tricolores

 

Pour leurs premiers Jeux olympiques, à respectivement 22 et 23 ans, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont, eux, décroché l’argent à PyeongChang ce mardi. Les danseurs sur glace français sont devancés de 0,79 point par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir. Les Américains Maia et Alex Shibutani complètent le podium.

 

Les Français n’ont rien à se reprocher. Ils ont battu leur record du monde récoltant 205,28 points.  Mais leurs rivaux canadiens ont fait un tout petit peu mieux ensuite avec 206,07 points. Comme l’a expliqué Guillaume Cizeron, au micro de France Télévisions, « nous n’aurions pas pu faire mieux ». « Il y a beaucoup d’émotions. Nous sommes vraiment fiers de que nous avons fait. »

 

Les danseurs sur glace Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis, ici lors des Internationaux de France à Grenoble, n'ont rien à se reprocher. © Archive Yuliya Ruzhechka - Place Gre’net

Les danseurs sur glace Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis, ici lors des Internationaux de France à Grenoble, n’ont rien à se reprocher. © Archive Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Les danseurs tricolores ont vraiment joué de malchance sur le programme court. C’est là que la médaille d’or s’est envolée pour une malheureuse histoire de tenue. Le tour de cou qui retenait le haut de la robe de Gabriella Papadakis s’est décousu au tout début de leur prestation. Avec l’aide de Guillaume Cizeron, la Française a dû lutter pour ne pas finir topless. Elle confiera ensuite avoir vécu son « pire cauchemar » avec cet incident.

 

Malgré tout, les Clermontois sont parvenus à fournir une performance de haut niveau mais accusaient un retard de 1,74 point sur les Canadiens. Malgré leur programme libre parfait, ils n’ont pu combler totalement ce handicap.

 

 

Treize médailles pour la France

 

Quelques heures plus tôt ce mardi, la France avait déjà récolté une médaille d’argent grâce à Marie Martinod en halfpipe. Déjà deuxième aux JO de Sotchi en 2014, la skieuse de La Plagne a réédité cette performance à PyeongChang. Avec 92,60 points pour sa meilleure manche, la Savoyarde termine à 3,20 points de la championne olympique, la Canadienne Cassie Sharpe. L’Américaine Brita Sigourney prend la troisième place.

 

« C’est cool de faire deux fois de suite médaille d’argent ! Je ne suis pas une fille qui court après l’or, qui cherche à être la meilleure… J’aime partager des moments chouettes et aujourd’hui [mardi], je peux vous dire qu’avec le staff nous avons partagé un sacré moment », a-t-elle déclaré au site de L’Équipe. À 33 ans, Marie Martinod peut se retirer du circuit avec le sourire.

 

La délégation française compte désormais treize médailles. Le record de Sotchi, quinze, est désormais dans la ligne de mire des Tricolores.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1014 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.