Alain Soral en conférence à Grenoble : la Licra, les antifas et les élus locaux s’insurgent

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – L’annonce de la venue d’Alain Soral à Grenoble, le 23 mars 2019, pour une conférence dans un lieu tenu secret, fait réagir. Le président de la Licra Dauphiné n’a pas manqué de dire tout le mal qu’il pensait du rendez-vous, rapidement suivi par Isère Antifascisme et des élus locaux de tous bords.

 

 

« Le néo­nazi Soral n’est abso­lu­ment pas le bien­venu à Grenoble ! », clame Vigilances Isère Antifascisme, visi­ble­ment peu sen­sible au risque de pour­suite pour dif­fa­ma­tion. L’annonce de la venue d’Alain Soral dans la capi­tale des Alpes pour une confé­rence, le samedi 23 mars 2019, a déclen­ché les foudres du « réseau de lutte contre le fas­cisme » gre­no­blois.

 

Ce der­nier ne manque d’ailleurs pas de rap­pe­ler les nom­breuses décla­ra­tions polé­mique du per­son­nage. Comme de son mou­ve­ment, et de son site Internet, bap­tisé Égalité & Réconciliation (E&R).

 

L'affiche de la conférence grenobloise d'Alain Soral.

L’affiche de la confé­rence gre­no­bloise d’Alain Soral.

C’est pré­ci­sé­ment E&R qui a annoncé la tenue à Grenoble d’une confé­rence de son fon­da­teur, accom­pa­gné pour l’oc­ca­sion de Youssef Hindi. Objet de la confé­rence ? « Brexit, Trump, Gilets jaunes : la révolte des nations ? », annonce l’af­fiche.

 

Un ren­dez-vous pro­grammé à 14 heures dans un lieu pour le moment tenu secret, avec un tarif d’en­trée à 10 euros. La réser­va­tion est obli­ga­toire, avec nom, pré­nom, télé­phone… et contrôle d’i­den­tité à l’en­trée.

 

Les anti­fas gre­no­blois pré­viennent : « Nous met­tons en garde les pro­prié­taires de salles de l’ag­glo­mé­ra­tion. » Pour eux, aucun doute : une per­sonne a « très pro­ba­ble­ment » été abu­sée en louant sa salle à une asso­cia­tion « ser­vant de paravent à ce groupe néo­nazi », réitèrent-t-ils.

 

Sans oublier de moquer au pas­sage un mou­ve­ment « cou­ra­geux mais pas témé­raire », qui pré­fère gar­der secret son lieu de réunion jus­qu’au der­nier moment. Rien de sur­pre­nant du reste, si l’on se sou­vient par exemple des heurts vio­lents devant l’of­fice de tou­risme de Grenoble, où la fédé­ra­tion FN de l’Isère rece­vait Louis Aliot en sou­tien à la cam­pagne de Marie de Kervéréguin, le 20 mai 2017.

 

 

La Licra dénonce la venue du polémiste

 

Vigilances Isère Antifascisme n’est pas seul à réagir à la venue du polé­miste. « Alain Soral n’est pas le bien­venu sur Grenoble et il doit le savoir ! », décla­rait ainsi le 12 mars au Dauphiné Libéré Mohamed Djerbi, le pré­sident de la Ligue contre le racisme et l’an­ti­sé­mi­tisme (Licra) Dauphiné. Celui qui est éga­le­ment l’a­vo­cat de la Licra natio­nale dénon­çait alors les « pen­sées et théo­ries racistes et conspi­ra­tion­nistes », déve­lop­pées par Alain Soral « sous cou­vert de débats de société ».

 

Quand Alain Soral présente son t-shirt « Goy » : « C'est ce que je suis, et ce pour quoi je suis pris aujourd'hui en France par le système ».

Quand Alain Soral pré­sente son t‑shirt « Goy » : « C’est ce que je suis, et ce pour quoi je suis pris aujourd’­hui en France par le sys­tème ».

 

Autant dire que la décla­ra­tion n’a pas plu aux rédac­teurs d’Égalité & récon­ci­lia­tion. « Le jeune franco-tuni­sien a décidé d’en faire des tonnes pour se faire bien voir par ses maîtres de la Licra, cette asso­cia­tion “inter­na­tio­nale” de répres­sion de la liberté d’expression sub­ven­tion­née par l’État fran­çais », écrivent-ils en dérou­lant le champ lexi­cal habi­tuel du mou­ve­ment. À noter le mot « inter­na­tio­nal » sou­li­gné entre guille­mets, syno­nyme chez les “sora­liens” de « juif ».

 

 

Unanimité dans les premières réactions politiques

 

Sans sur­prise, la paru­tion de l’ar­ticle du Dauphiné Libéré a fait réagir d’autres figures poli­tiques locales. Sur les réseaux sociaux, Matthieu Chamussy appelle ainsi le maire Éric Piolle à « inter­dire cette mani­fes­ta­tion ». « Alain Soral est d’abord et avant tout un pro­pa­gan­diste de haine, plu­sieurs fois condamné. […] Sa venue à Grenoble pour une confé­rence est à elle seule un trouble à l’ordre public », estime ainsi l’élu d’op­po­si­tion.

 

Sur Twitter, le conseiller municipal Alan Confesson ne salue pas la venue d'Alain Soral.

Sur Twitter, le conseiller muni­ci­pal Alan Confesson ne salue pas la venue d’Alain Soral.

 

Même tona­lité du côté de la majo­rité. « Grenoble est une ville d’ac­cueil, de soli­da­rité et de par­tage. Le fas­ciste Soral n’a rien à y faire et n’y est pas le bien­venu », estime sur Twitter le conseiller muni­ci­pal Alan Confesson. Une opi­nion que par­tage, une fois n’est pas cou­tume, la dépu­tée En marche de l’Isère Émilie Chalas, pour qui « la venue à Grenoble d’un homme condamné pour néga­tion­nisme et inci­ta­tion à la haine n’est pas une bonne nou­velle ».

 

FM

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
5870 visites | 20 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 20
  1. De l’u­ti­lité de l’an­ti­ra­cisme, et de sa répé­ti­tion béate par des idiots utiles anti­fas :
    « @boris_lay
    Boris Le Lay a ret­weeté LCI
    Doucet, rédac­teur en chef des Inrockuptibles, m’a­vait lon­gue­ment traité de « nazi » dans un de ses der­niers livres et même chez Bourdin. Il vient d’être viré pour avoir par­ti­cipé à la « Ligue du LOL » qui orga­ni­sait des raids racistes et anti­sé­mites. »

    PS : les Inrocks, détenu, financé et contrôlé par Mathieu PIGASSE, tout un pro­gramme !!!

    sep article
  2. Non, pas ignoble, mais fabri­quée par les Soros et cie. Quand vous aurez com­pris ça, vous arré­te­rez vos lita­nies anti machin : anti­se­mite est une insulte des­ti­née à ceux qui dénoncent le pou­voir ban­caire. Essayer, vous ver­rez rapi­de­ment 😉☺

    sep article
    • Antisémite, dans son accep­tion actuelle = anti­juif. Point barre.
      On a le droit d’être anti-banque ou anti-mon­dia­liste sans être anti juif, contrai­re­ment aux sora­liens, les­quels détestent les juifs en fai­sant croire que non !
      On tombe bien bas. N’en déplaise aux sora­liens, les juifs ne sont pas plus riches que les autres. Faut-il leur rap­pe­ler que la plus impor­tante com­mu­nauté juive de France habitait…Sarcelles.

      sep article
  3. L’insulte perso, concen­tré de l’ar­gu­men­ta­tion gau­chiste, qui revele son niveau. Bon, rap­pel du contenu de l’an­ti­fas­cisme : cocus des gauches toutes plus libe­rales les unes que les autres, il ne reste que l’an­ti­fas­cisme, c’est-à-dire pleu­rer aupres de l’Etat (rap­pel : …du capi­tal) poutr qu’il applique ses lois ; et, en toute cohe­rence, appel au vote pour le ban­quier Macron, voilà tout ce qu’il leurs reste, bof bof. Pas de quoi faire les malins.
    Les dits anfi­fas sont mon­dia­listes, ils veulent l’ou­ver­ture des fron­tieres… comme Rokfeller, pour bais­ser kes salaires. Croyant lut­ter contre le capi­ta­lisme, ils en sont les idiots utiles qui l’aident à ren­ver­ser les der­niers obs­tacles à sa domi­na­tion mon­diale et dans la vie de tous les jours.
    Poverini.…( ce n’est pas une insulte, mzis un simple constat).

    sep article
  4. Allez faire un tour au musée de la Résistance et de la dépor­ta­tion et vous com­pren­drez pour­quoi il existe des lois répri­mant l’in­ci­ta­tion à la haine.

    sep article
  5. Merci pour toutes ces cita­tions, je connais­sais pas ce Soral, il est plus proche des réa­li­tés que vos délires pro­le­ta­riens, je vais m’ins­crire pour aller le voir ☺

    sep article
    • J’espère que vous vien­drez exhi­ber fiè­re­ment votre t‑shirt « goy ».
      N’oubliez pas d’ins­crire votre nom des­sous, soyez fier. Se cacher der­rière un pseudo … ça ne le fait pas …
      🙁

      sep article
  6. Ça te vien­drait pas à l’i­dée de réfle­chir à : QUI fait la loi et notam­ment celle-là ? Dit autre­ment, quel anti­fas­cisme en peau de lapin que celui qui consiste à deman­der à l’Etat…capitaliste d’ap­pli­quer ses lois (qui seraient bonnes) … Crétinisme antifa.

    sep article
    • faux anti­ca­pi­ta­liste, vrai cré­tin et obs­cu­ran­tiste de faf,

      sep article
  7. sep article
    • FM

      15/03/2019
      20:07

      Bonsoir, merci de nous avoir signalé la coquille, que je viens de cor­ri­ger.

      sep article
      • sou­rire , .… cette fois c’est moi qui ai fait un coquille , et oubli d’un mot =
        « sans OUBLIER le S à Vigilances »…
        Longue vie à Place Gre ! ( du camarde Mao Tsé Toung ? , cita­tion sous toutes réserves)

        sep article
  8. Qualifier Alain Soral, en plus de facho et de néo­nazi, d’es­croc, ce n’est pas dif­fa­ma­toire, à mon avis. Car, sans par­ler des bis­billes finan­cières avec son com­père et com­plice [pro­pos modé­rés] Dieudonné, Soral est un pro de l’es­cro­que­rie poli­tique, une des plus remar­quables étant de dis­til­ler l’i­dée que les hor­reurs nazies, les camps d’ex­ter­mi­na­tion pour juifs et tzi­ganes seraient un « com­plot juif ». C’est par­fois bien utile d’ap­pe­ler un chat un chat…
    La devise d’Egalité et Réconciliation, « Gauche du tra­vail, droite des valeurs, pour une récon­ci­lia­tion natio­nale ! », n’est que la reprise des vieux thèmes des nazis et des pétai­nistes : la pro­po­si­tion d’une « Troisième Voie », entre gauche et droite, une troi­sième voie où les oppo­si­tions et conflits cessent, qui n’est autre que celle, du fas­cisme.

    Alain Soral, dans un de ses articles, en 2014 :
    « En tant que natio­nal-socia­liste fran­çais, ça m’agace d’être rangé à l’extrême droite, qua­li­fi­ca­tif qui désigne pour moi les néo­con­ser­va­teurs, les impé­ria­listes amé­ri­cano-sio­nistes et le pou­voir ban­caire inter­na­tio­nal… Donc, ma réponse, c’est que je ne suis pas d’extrême droite, je suis natio­nal-socia­liste, mais tu peux consi­dé­rer que c’est pire ! »
    Alain Soral, dans une vidéo dif­fu­sée en 2013 :
     « L’Allemagne, après des tâton­ne­ments, de façon empi­rique, par une syn­thèse, un mélange de natio­na­lisme et de socia­lisme, d’économie natio­nal-socia­liste, a trouvé tous les remèdes à la crise éco­no­mique dont sont res­pon­sables à l’époque la City et Wall Street ». « l’Empire (…) a décidé de la mise à mort de l’Allemagne hit­lé­rienne ». « La solu­tion de demain à la crise actuelle (…) avait été toute trou­vée par les éco­no­mistes et les pla­ni­fi­ca­teurs natio­naux-socia­listes alle­mands »
    Alain Soral, dans un ouvrage publié en 2002 :
     « La magh­ré­bi­sa­tion, l’africanisation, la tiers-mon­di­sa­tion de la France ont fait bais­ser ver­ti­gi­neu­se­ment le niveau de civisme et de civi­lité de la popu­la­tion fran­çaise . »

    sep article
  9. Toutes ces per­sonnes bien-pen­santes ont la vie bien facile. Les uns ins­tru­men­ta­lisent les maillons de la République, les autres se laissent ins­tru­men­ta­li­ser par ces mêmes maillons mais tous s’insurgent à l’unisson contre une per­sonne qui se refuse de se faire l’écho de cette ignoble pen­sée unique qui n’admet aucune cri­tique fon­dée et fon­da­men­tale alors qu’aucun n’a le cou­rage de rele­ver le défi et de ten­ter de prou­ver le bien-fondé de cette même pen­sée unique qu’ils semblent défendre si âpre­ment !
    Ces trois groupes d’individus, la Licra, les anti­fas­cistes et les girouettes de la République, étalent une nou­velle fois leurs carac­té­ris­tiques com­munes : leur pleu­tre­rie et leur pro­fonde débi­lité intel­lec­tuelle…
    Tant qu’ils feront preuve d’autant de bas­sesse, ils ne par­vien­dront jamais à convaincre les Français de se ral­lier à leur cause ané­mique.

    sep article
    • Loi n° 90 – 615 du 13 juillet 1990 ten­dant à répri­mer tout acte raciste, anti­sé­mite ou xéno­phobe
      Version conso­li­dée au 15 mars 2019
      Article 1
       » Toute dis­cri­mi­na­tion fon­dée sur l’ap­par­te­nance ou la non-appar­te­nance à une eth­nie, une nation, une race ou une reli­gion est inter­dite. »

      C’est à dire que vous trai­tez de bas­sesse la défense de cette loi.
      La débi­lité intel­lec­tuelle pro­fonde c’est peut être bien de croire que l’an­ti­ra­cisme et l’an­ti­sé­mi­tisme et la lutte contre tous les racismes relèvent d’une pen­sée unique jugée ignoble … beurk

      sep article
    • C’est sûr, un type qui fait la promo pour « Mein Kampf » qu’il a fait ré-impri­mer par sa mai­son d’é­di­tion est juste quel­qu’un qui s’af­fran­chit de « la bien pen­sance ».
      Tout comme ce Hitler.
      Ce cou­ra­geux Adolf, très injus­te­ment vili­pendé, alors qu’il a construit de magni­fiques auto­routes et réta­bli l’ordre en Allemagne. …

      sep article
  10. Puissent tous ces anti­fas­cistes s’é­le­ver avec la même véhé­mence contre la venue d’autres fas­cistes et anti­sé­mites, à savoir les isla­mistes, cette-fois ci ! Or, il s’a­vère que lorsque c’est le cas, on ne les entend pas ou alors très peu, et pour­tant ce sont les mêmes idées nau­séa­bondes et mor­ti­fères pour la paix civile ! Mais bon, cer­tains ont eux-mêmes une vision « raci­sée » des choses (quel terme abject!)

    sep article
  11. Euh… Florent, j’ai écouté des dizaines de confé­rences de Soral, ne suis pas pour autant sora­lienne, mais le terme « inter­na­tio­nal » sou­li­gné entre guille­mets ne veut pas dire « juif » chez lui, ceci relève pour moi de l’in­ter­pré­ta­tion. Chez Soral un anti-oli­gar­chisme pri­maire, certes, un anti-sio­nisme plus que sûre­ment, mais un anti-eth­ni­cisme sur­tout…

    sep article
    • FM

      15/03/2019
      0:40

      Libre à cha­cun d’in­ter­pré­ter les choses comme il l’en­tend. En l’oc­cur­rence, l’i­déo­lo­gie sur laquelle semble volon­tiers s’ap­puyer Alain Soral, direc­te­ment héri­tée de l’ex­trême-droite anti­sé­mite des années 30 que j’ai abon­dam­ment lu, a tou­jours usé de ce genre de champ lexi­cal. « Cosmopolite », « inter­na­tio­nal »… Derrière cela : l’i­dée du Juif errant, sans pays, donc par­tout. Et sinon, pour quelle rai­son le terme « inter­na­tio­nal » serait-il ainsi sou­li­gné entre guille­mets ? Alain Soral et ses affi­dés ne disent jamais les choses au hasard. Et leurs allu­sions sont à peu près tou­jours diri­gée vers, ou plu­tôt contre, les mêmes per­sonnes.

      sep article
    • D’accord avec FM.
      D’ailleurs son t‑shirt est très par­lant : lettres gothiques pour « goy », or « goy veut dire « non juif » pour les juifs et cette forme de lettres rap­pelle bien les écrits nazis.
      Soral spé­ci­fie qu’il est « non juif », rien à voir avec l’an­ti­sio­nisme (contre l’é­tat israé­lien) ou bien l’an­ti­sio­nisme = l’an­ti­sé­mi­tisme ?

      sep article