Alain Soral en conférence à Grenoble : la Licra, les antifas et les élus locaux s’insurgent

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FIL INFO – L’annonce de la venue d’Alain Soral à Grenoble, le 23 mars 2019, pour une conférence dans un lieu tenu secret, fait réagir. Le président de la Licra Dauphiné n’a pas manqué de dire tout le mal qu’il pensait du rendez-vous, rapidement suivi par Isère Antifascisme et des élus locaux de tous bords.

 

 

« Le néonazi Soral n’est absolument pas le bienvenu à Grenoble ! », clame Vigilances Isère Antifascisme, visiblement peu sensible au risque de poursuite pour diffamation. L’annonce de la venue d’Alain Soral dans la capitale des Alpes pour une conférence, le samedi 23 mars 2019, a déclenché les foudres du « réseau de lutte contre le fascisme » grenoblois.

 

Ce dernier ne manque d’ailleurs pas de rappeler les nombreuses déclarations polémique du personnage. Comme de son mouvement, et de son site Internet, baptisé Égalité & Réconciliation (E&R).

 

L'affiche de la conférence grenobloise d'Alain Soral.

L’affiche de la conférence grenobloise d’Alain Soral.

C’est précisément E&R qui a annoncé la tenue à Grenoble d’une conférence de son fondateur, accompagné pour l’occasion de Youssef Hindi. Objet de la conférence ? « Brexit, Trump, Gilets jaunes : la révolte des nations ? », annonce l’affiche.

 

Un rendez-vous programmé à 14 heures dans un lieu pour le moment tenu secret, avec un tarif d’entrée à 10 euros. La réservation est obligatoire, avec nom, prénom, téléphone… et contrôle d’identité à l’entrée.

 

Les antifas grenoblois préviennent : « Nous mettons en garde les propriétaires de salles de l’agglomération. » Pour eux, aucun doute : une personne a « très probablement » été abusée en louant sa salle à une association « servant de paravent à ce groupe néonazi », réitèrent-t-ils.

 

Sans oublier de moquer au passage un mouvement « courageux mais pas téméraire », qui préfère garder secret son lieu de réunion jusqu’au dernier moment. Rien de surprenant du reste, si l’on se souvient par exemple des heurts violents devant l’office de tourisme de Grenoble, où la fédération FN de l’Isère recevait Louis Aliot en soutien à la campagne de Marie de Kervéréguin, le 20 mai 2017.

 

 

La Licra dénonce la venue du polémiste

 

Vigilances Isère Antifascisme n’est pas seul à réagir à la venue du polémiste. « Alain Soral n’est pas le bienvenu sur Grenoble et il doit le savoir ! », déclarait ainsi le 12 mars au Dauphiné Libéré Mohamed Djerbi, le président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) Dauphiné. Celui qui est également l’avocat de la Licra nationale dénonçait alors les « pensées et théories racistes et conspirationnistes », développées par Alain Soral « sous couvert de débats de société ».

 

Quand Alain Soral présente son t-shirt « Goy » : « C'est ce que je suis, et ce pour quoi je suis pris aujourd'hui en France par le système ».

Quand Alain Soral présente son t-shirt « Goy » : « C’est ce que je suis, et ce pour quoi je suis pris aujourd’hui en France par le système ».

 

Autant dire que la déclaration n’a pas plu aux rédacteurs d’Égalité & réconciliation. « Le jeune franco-tunisien a décidé d’en faire des tonnes pour se faire bien voir par ses maîtres de la Licra, cette association “internationale” de répression de la liberté d’expression subventionnée par l’État français », écrivent-ils en déroulant le champ lexical habituel du mouvement. À noter le mot « international » souligné entre guillemets, synonyme chez les “soraliens” de « juif ».

 

 

Unanimité dans les premières réactions politiques

 

Sans surprise, la parution de l’article du Dauphiné Libéré a fait réagir d’autres figures politiques locales. Sur les réseaux sociaux, Matthieu Chamussy appelle ainsi le maire Éric Piolle à « interdire cette manifestation ». « Alain Soral est d’abord et avant tout un propagandiste de haine, plusieurs fois condamné. […] Sa venue à Grenoble pour une conférence est à elle seule un trouble à l’ordre public », estime ainsi l’élu d’opposition.

 

Sur Twitter, le conseiller municipal Alan Confesson ne salue pas la venue d'Alain Soral.

Sur Twitter, le conseiller municipal Alan Confesson ne salue pas la venue d’Alain Soral.

 

Même tonalité du côté de la majorité. « Grenoble est une ville d’accueil, de solidarité et de partage. Le fasciste Soral n’a rien à y faire et n’y est pas le bienvenu », estime sur Twitter le conseiller municipal Alan Confesson. Une opinion que partage, une fois n’est pas coutume, la députée En marche de l’Isère Émilie Chalas, pour qui « la venue à Grenoble d’un homme condamné pour négationnisme et incitation à la haine n’est pas une bonne nouvelle ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
4798 visites | 20 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 20
  1. De l’utilité de l’antiracisme, et de sa répétition béate par des idiots utiles antifas :
    « @boris_lay
    Boris Le Lay a retweeté LCI
    Doucet, rédacteur en chef des Inrockuptibles, m’avait longuement traité de « nazi » dans un de ses derniers livres et même chez Bourdin. Il vient d’être viré pour avoir participé à la « Ligue du LOL » qui organisait des raids racistes et antisémites. »

    PS : les Inrocks, détenu, financé et contrôlé par Mathieu PIGASSE, tout un programme !!!

    sep article
  2. Non, pas ignoble, mais fabriquée par les Soros et cie. Quand vous aurez compris ça, vous arréterez vos litanies anti machin : antisemite est une insulte destinée à ceux qui dénoncent le pouvoir bancaire. Essayer, vous verrez rapidement 😉☺

    sep article
    • Antisémite, dans son acception actuelle = antijuif. Point barre.
      On a le droit d’être anti-banque ou anti-mondialiste sans être anti juif, contrairement aux soraliens, lesquels détestent les juifs en faisant croire que non!
      On tombe bien bas. N’en déplaise aux soraliens, les juifs ne sont pas plus riches que les autres. Faut-il leur rappeler que la plus importante communauté juive de France habitait…Sarcelles.

      sep article
  3. L’insulte perso, concentré de l’argumentation gauchiste, qui revele son niveau. Bon, rappel du contenu de l’antifascisme : cocus des gauches toutes plus liberales les unes que les autres, il ne reste que l’antifascisme, c’est-à-dire pleurer aupres de l’Etat (rappel : …du capital) poutr qu’il applique ses lois; et, en toute coherence, appel au vote pour le banquier Macron, voilà tout ce qu’il leurs reste, bof bof. Pas de quoi faire les malins.
    Les dits anfifas sont mondialistes, ils veulent l’ouverture des frontieres… comme Rokfeller, pour baisser kes salaires. Croyant lutter contre le capitalisme, ils en sont les idiots utiles qui l’aident à renverser les derniers obstacles à sa domination mondiale et dans la vie de tous les jours.
    Poverini….( ce n’est pas une insulte, mzis un simple constat).

    sep article
  4. Allez faire un tour au musée de la Résistance et de la déportation et vous comprendrez pourquoi il existe des lois réprimant l’incitation à la haine.

    sep article
  5. Merci pour toutes ces citations, je connaissais pas ce Soral, il est plus proche des réalités que vos délires proletariens, je vais m’inscrire pour aller le voir ☺

    sep article
    • J’espère que vous viendrez exhiber fièrement votre t-shirt « goy ».
      N’oubliez pas d’inscrire votre nom dessous, soyez fier. Se cacher derrière un pseudo … ça ne le fait pas …
      🙁

      sep article
  6. Ça te viendrait pas à l’idée de réflechir à : QUI fait la loi et notamment celle-là ? Dit autrement, quel antifascisme en peau de lapin que celui qui consiste à demander à l’Etat…capitaliste d’appliquer ses lois (qui seraient bonnes) … Crétinisme antifa.

    sep article
    • faux anticapitaliste, vrai crétin et obscurantiste de faf,

      sep article
  7. sep article
    • FM

      15/03/2019
      20:07

      Bonsoir, merci de nous avoir signalé la coquille, que je viens de corriger.

      sep article
      • sourire , …. cette fois c’est moi qui ai fait un coquille , et oubli d’un mot =
        « sans OUBLIER le S à Vigilances »…
        Longue vie à Place Gre ! ( du camarde Mao Tsé Toung ? , citation sous toutes réserves)

        sep article
  8. Qualifier Alain Soral, en plus de facho et de néonazi, d’escroc, ce n’est pas diffamatoire, à mon avis. Car, sans parler des bisbilles financières avec son compère et complice [propos modérés] Dieudonné, Soral est un pro de l’escroquerie politique, une des plus remarquables étant de distiller l’idée que les horreurs nazies, les camps d’extermination pour juifs et tziganes seraient un « complot juif ». C’est parfois bien utile d’appeler un chat un chat…
    La devise d’Egalité et Réconciliation, « Gauche du travail, droite des valeurs, pour une réconciliation nationale ! », n’est que la reprise des vieux thèmes des nazis et des pétainistes : la proposition d’une « Troisième Voie », entre gauche et droite, une troisième voie où les oppositions et conflits cessent, qui n’est autre que celle, du fascisme.

    Alain Soral, dans un de ses articles, en 2014 :
    «En tant que national-socialiste français, ça m’agace d’être rangé à l’extrême droite, qualificatif qui désigne pour moi les néoconservateurs, les impérialistes américano-sionistes et le pouvoir bancaire international… Donc, ma réponse, c’est que je ne suis pas d’extrême droite, je suis national-socialiste, mais tu peux considérer que c’est pire ! »
    Alain Soral, dans une vidéo diffusée en 2013 :
      »L’Allemagne, après des tâtonnements, de façon empirique, par une synthèse, un mélange de nationalisme et de socialisme, d’économie national-socialiste, a trouvé tous les remèdes à la crise économique dont sont responsables à l’époque la City et Wall Street ». « l’Empire (…) a décidé de la mise à mort de l’Allemagne hitlérienne ». « La solution de demain à la crise actuelle (…) avait été toute trouvée par les économistes et les planificateurs nationaux-socialistes allemands »
    Alain Soral, dans un ouvrage publié en 2002 :
      »La maghrébisation, l’africanisation, la tiers-mondisation de la France ont fait baisser vertigineusement le niveau de civisme et de civilité de la population française . »

    sep article
  9. Toutes ces personnes bien-pensantes ont la vie bien facile. Les uns instrumentalisent les maillons de la République, les autres se laissent instrumentaliser par ces mêmes maillons mais tous s’insurgent à l’unisson contre une personne qui se refuse de se faire l’écho de cette ignoble pensée unique qui n’admet aucune critique fondée et fondamentale alors qu’aucun n’a le courage de relever le défi et de tenter de prouver le bien-fondé de cette même pensée unique qu’ils semblent défendre si âprement!
    Ces trois groupes d’individus, la Licra, les antifascistes et les girouettes de la République, étalent une nouvelle fois leurs caractéristiques communes: leur pleutrerie et leur profonde débilité intellectuelle…
    Tant qu’ils feront preuve d’autant de bassesse, ils ne parviendront jamais à convaincre les Français de se rallier à leur cause anémique.

    sep article
    • Loi n° 90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe
      Version consolidée au 15 mars 2019
      Article 1
       » Toute discrimination fondée sur l’appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite. »

      C’est à dire que vous traitez de bassesse la défense de cette loi.
      La débilité intellectuelle profonde c’est peut être bien de croire que l’antiracisme et l’antisémitisme et la lutte contre tous les racismes relèvent d’une pensée unique jugée ignoble … beurk

      sep article
    • C’est sûr, un type qui fait la promo pour « Mein Kampf » qu’il a fait ré-imprimer par sa maison d’édition est juste quelqu’un qui s’affranchit de « la bien pensance ».
      Tout comme ce Hitler.
      Ce courageux Adolf, très injustement vilipendé, alors qu’il a construit de magnifiques autoroutes et rétabli l’ordre en Allemagne. …

      sep article
  10. Puissent tous ces antifascistes s’élever avec la même véhémence contre la venue d’autres fascistes et antisémites, à savoir les islamistes, cette-fois ci! Or, il s’avère que lorsque c’est le cas, on ne les entend pas ou alors très peu, et pourtant ce sont les mêmes idées nauséabondes et mortifères pour la paix civile! Mais bon, certains ont eux-mêmes une vision « racisée » des choses (quel terme abject!)

    sep article
  11. Euh… Florent, j’ai écouté des dizaines de conférences de Soral, ne suis pas pour autant soralienne, mais le terme « international » souligné entre guillemets ne veut pas dire « juif » chez lui, ceci relève pour moi de l’interprétation. Chez Soral un anti-oligarchisme primaire, certes, un anti-sionisme plus que sûrement, mais un anti-ethnicisme surtout…

    sep article
    • FM

      15/03/2019
      0:40

      Libre à chacun d’interpréter les choses comme il l’entend. En l’occurrence, l’idéologie sur laquelle semble volontiers s’appuyer Alain Soral, directement héritée de l’extrême-droite antisémite des années 30 que j’ai abondamment lu, a toujours usé de ce genre de champ lexical. « Cosmopolite », « international »… Derrière cela : l’idée du Juif errant, sans pays, donc partout. Et sinon, pour quelle raison le terme « international » serait-il ainsi souligné entre guillemets ? Alain Soral et ses affidés ne disent jamais les choses au hasard. Et leurs allusions sont à peu près toujours dirigée vers, ou plutôt contre, les mêmes personnes.

      sep article
    • D’accord avec FM.
      D’ailleurs son t-shirt est très parlant : lettres gothiques pour « goy », or « goy veut dire « non juif » pour les juifs et cette forme de lettres rappelle bien les écrits nazis.
      Soral spécifie qu’il est « non juif », rien à voir avec l’antisionisme (contre l’état israélien) ou bien l’antisionisme = l’antisémitisme ?

      sep article