Alain Soral en confé­rence à Grenoble : la Licra, les anti­fas et les élus locaux s’insurgent

Alain Soral en confé­rence à Grenoble : la Licra, les anti­fas et les élus locaux s’insurgent

FIL INFO – L’annonce de la venue d’Alain Soral à Grenoble, le 23 mars 2019, pour une confé­rence dans un lieu tenu secret, fait réagir. Le pré­sident de la Licra Dauphiné n’a pas man­qué de dire tout le mal qu’il pen­sait du ren­dez-vous, rapi­de­ment suivi par Isère Antifascisme et des élus locaux de tous bords.

« Le néo­nazi Soral n’est abso­lu­ment pas le bien­venu à Grenoble ! », clame Vigilances Isère Antifascisme, visi­ble­ment peu sen­sible au risque de pour­suite pour dif­fa­ma­tion. L’annonce de la venue d’Alain Soral dans la capi­tale des Alpes pour une confé­rence, le samedi 23 mars 2019, a déclen­ché les foudres du « réseau de lutte contre le fas­cisme » gre­no­blois.

Ce der­nier ne manque d’ailleurs pas de rap­pe­ler les nom­breuses décla­ra­tions polé­mique du per­son­nage. Comme de son mou­ve­ment, et de son site Internet, bap­tisé Égalité & Réconciliation (E&R).

L'affiche de la conférence grenobloise d'Alain Soral.

L’affiche de la confé­rence gre­no­bloise d’Alain Soral.

C’est pré­ci­sé­ment E&R qui a annoncé la tenue à Grenoble d’une confé­rence de son fon­da­teur, accom­pa­gné pour l’oc­ca­sion de Youssef Hindi. Objet de la confé­rence ? « Brexit, Trump, Gilets jaunes : la révolte des nations ? », annonce l’affiche.

Un ren­dez-vous pro­grammé à 14 heures dans un lieu pour le moment tenu secret, avec un tarif d’en­trée à 10 euros. La réser­va­tion est obli­ga­toire, avec nom, pré­nom, télé­phone… et contrôle d’i­den­tité à l’entrée.

Les anti­fas gre­no­blois pré­viennent : « Nous met­tons en garde les pro­prié­taires de salles de l’ag­glo­mé­ra­tion. » Pour eux, aucun doute : une per­sonne a « très pro­ba­ble­ment » été abu­sée en louant sa salle à une asso­cia­tion « ser­vant de paravent à ce groupe néo­nazi », réitèrent-t-ils.

Sans oublier de moquer au pas­sage un mou­ve­ment « cou­ra­geux mais pas témé­raire », qui pré­fère gar­der secret son lieu de réunion jus­qu’au der­nier moment. Rien de sur­pre­nant du reste, si l’on se sou­vient par exemple des heurts vio­lents devant l’of­fice de tou­risme de Grenoble, où la fédé­ra­tion FN de l’Isère rece­vait Louis Aliot en sou­tien à la cam­pagne de Marie de Kervéréguin, le 20 mai 2017.

La Licra dénonce la venue du polémiste

Vigilances Isère Antifascisme n’est pas seul à réagir à la venue du polé­miste. « Alain Soral n’est pas le bien­venu sur Grenoble et il doit le savoir ! », décla­rait ainsi le 12 mars au Dauphiné Libéré Mohamed Djerbi, le pré­sident de la Ligue contre le racisme et l’an­ti­sé­mi­tisme (Licra) Dauphiné. Celui qui est éga­le­ment l’a­vo­cat de la Licra natio­nale dénon­çait alors les « pen­sées et théo­ries racistes et conspi­ra­tion­nistes », déve­lop­pées par Alain Soral « sous cou­vert de débats de société ».

Quand Alain Soral présente son t-shirt « Goy » : « C'est ce que je suis, et ce pour quoi je suis pris aujourd'hui en France par le système ».

Quand Alain Soral pré­sente son t‑shirt « Goy » : « C’est ce que je suis, et ce pour quoi je suis pris aujourd’­hui en France par le système ».

Autant dire que la décla­ra­tion n’a pas plu aux rédac­teurs d’Égalité & récon­ci­lia­tion. « Le jeune franco-tuni­sien a décidé d’en faire des tonnes pour se faire bien voir par ses maîtres de la Licra, cette asso­cia­tion “inter­na­tio­nale” de répres­sion de la liberté d’expression sub­ven­tion­née par l’État fran­çais », écrivent-ils en dérou­lant le champ lexi­cal habi­tuel du mou­ve­ment. À noter le mot « inter­na­tio­nal » sou­li­gné entre guille­mets, syno­nyme chez les “sora­liens” de « juif ».

Unanimité dans les pre­mières réac­tions politiques

Sans sur­prise, la paru­tion de l’ar­ticle du Dauphiné Libéré a fait réagir d’autres figures poli­tiques locales. Sur les réseaux sociaux, Matthieu Chamussy appelle ainsi le maire Éric Piolle à « inter­dire cette mani­fes­ta­tion ». « Alain Soral est d’abord et avant tout un pro­pa­gan­diste de haine, plu­sieurs fois condamné. […] Sa venue à Grenoble pour une confé­rence est à elle seule un trouble à l’ordre public », estime ainsi l’élu d’opposition.

Sur Twitter, le conseiller municipal Alan Confesson ne salue pas la venue d'Alain Soral.

Sur Twitter, le conseiller muni­ci­pal Alan Confesson ne salue pas la venue d’Alain Soral.

Même tona­lité du côté de la majo­rité. « Grenoble est une ville d’ac­cueil, de soli­da­rité et de par­tage. Le fas­ciste Soral n’a rien à y faire et n’y est pas le bien­venu », estime sur Twitter le conseiller muni­ci­pal Alan Confesson. Une opi­nion que par­tage, une fois n’est pas cou­tume, la dépu­tée En marche de l’Isère Émilie Chalas, pour qui « la venue à Grenoble d’un homme condamné pour néga­tion­nisme et inci­ta­tion à la haine n’est pas une bonne nou­velle ».

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Gazage des pigeons: des associations animalistes annoncent un “happening” devant la mairie de Vienne le 17 juillet
Gazage des pigeons : des asso­cia­tions ani­ma­listes annoncent un “hap­pe­ning” devant la mai­rie de Vienne

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) et l'association Paris animaux Zoopolis (Paz) annoncent l'organisation d'un “happening” devant l'hôtel de Ville de Vienne, mercredi Lire plus

Des riverains et commerçants dénoncent la piétonnisation “surprise” de la rue Lazare-Carnot, quartier Championnet à Grenoble
Grenoble : des rive­rains et com­mer­çants dénoncent la pié­ton­ni­sa­tion “sur­prise” de la rue Lazare-Carnot, quar­tier Championnet

FOCUS - Surprise pour des riverains et des commerçants du quartier Championnet de Grenoble: depuis le lundi 1er juillet, un tronçon de la rue Lazare-Carnot, Lire plus

Vézeronce-Curtin : le ges­tion­naire d’une rési­dence séniors en liqui­da­tion judi­ciaire, 42 per­sonnes âgées livrées à elles-mêmes

EN BREF - Placée en liquidation judiciaire, la société Cormaline, gestionnaire de la résidence séniors du Clos des Tilleuls, à Vézeronce-Curtin, dans le Nord-Isère, a Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !