Une Journée des Droits des femmes sous le signe de la reven­di­ca­tion à Grenoble, ven­dredi 8 mars

Une Journée des Droits des femmes sous le signe de la reven­di­ca­tion à Grenoble, ven­dredi 8 mars

FIL INFO – Le ven­dredi 8 mars, se déroule la Journée inter­na­tio­nale des Droits des femmes. L’occasion de dif­fé­rents évé­ne­ments sur Grenoble, et en par­ti­cu­lier d’une mani­fes­ta­tion fémi­niste à l’ap­pel de qua­torze orga­ni­sa­tions dif­fé­rentes. Rendez-vous est donné à 15 h 40 à l’ar­rêt de tram La-Tronche-Hôpital pour por­ter de nom­breuses revendications. 

La Journée inter­na­tio­nale des Droits des femmes du ven­dredi 8 mars sera pla­cée sous le signe des reven­di­ca­tions à Grenoble. Pas moins de qua­torze orga­ni­sa­tions appellent ainsi à une « grève fémi­niste ». Mais éga­le­ment à une mani­fes­ta­tion au départ de l’ar­rêt de tram La Tronche-Hôpital sur les coups de 15 h 40, pour prendre ensuite la direc­tion de la Caserne de Bonne.

Manifestation féministe dans les rues de Grenoble. DR

Manifestation fémi­niste dans les rues de Grenoble. DR

Pourquoi 15 h 40 ? L’heure est sym­bo­lique des dis­pa­ri­tés sala­riales entre femmes et hommes. « Les femmes sont payées en moyenne un quart de moins que les hommes. Ceci signi­fie donc que chaque jour, elles tra­vaillent gra­tui­te­ment à par­tir de 15 h 40 », expliquent les orga­ni­sa­tions dans un com­mu­ni­qué commun. 

Des reven­di­ca­tions nom­breuses et variées

Mot d’ordre des orga­ni­sa­teurs ? « Portons toutes et tous un fou­lard vio­let », écrivent-ils sur la page Facebook de l’é­vé­ne­ment. Tout en indi­quant que « toutes les per­sonnes sont les bien­ve­nues dans la mani­fes­ta­tion », mais que la tête de cor­tège sera com­posé en « non-mixité choi­sie ». De même que les per­sonnes en charge de l’en­ca­dre­ment du cortège.

Rassemblement féministe pour le droit à l'IVG © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement fémi­niste pour le droit à l’IVG. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les reven­di­ca­tions sont nom­breuses et variées : un tra­vail des femmes « reconnu et rému­néré », « une meilleure répar­ti­tion des tâches domes­tiques » ou « un véri­table ser­vice public de prise en charge de la petite enfance et de la perte d’autonomie ». Mais aussi « la fin des vio­lences et de l’impunité des agres­seurs » ainsi que l’aug­men­ta­tion des moyens pour la prise en charge des victimes. 

D’autres ques­tions socié­tales s’ins­crivent encore dans le champ des reven­di­ca­tions. La mani­fes­ta­tion exige la garan­tie de la liberté de choix et du libre accès à l’IVG et à la contra­cep­tion. De même que « l’ouverture de la PMA pour toutes les per­sonnes qui le sou­haitent ». Enfin, les orga­ni­sa­teurs plaident pour « une véri­table édu­ca­tion non sexiste, non gen­rée et pre­nant en compte la mul­ti­tude des iden­ti­tés de genre ».

D’autres évé­ne­ments pré­vus pour le 8 (et le 9) mars

La mani­fes­ta­tion du 8 mars n’est pas le seul évé­ne­ment pro­grammé pour la Journée des Droits des femmes à Grenoble. Le mou­ve­ment Génération(s) annonce ainsi la tenue d’un espace de dis­cus­sion place Grenette, samedi 9 mars. Objectif : « discu­ter de la place des femmes dans l’espace public et tes­ter [les] connais­sances sur les femmes célèbres ». À cette occa­sion, les rues du centre-ville seront sym­bo­li­que­ment renom­mées… et féminisées.

La statue de Philis de la Charce dans le Jardin des Dauphins de Grenoble. L'héroïne dauphinoise compte parmi les (rares) femmes à avoir un nom de rue à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

La sta­tue de Philis de la Charce dans le Jardin des Dauphins de Grenoble. L’héroïne dau­phi­noise compte parmi les (rares) femmes à avoir un nom de rue à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Plus offi­ciel­le­ment, la Ville de Grenoble orga­nise une jour­née d’a­ni­ma­tions en par­te­na­riat avec le Planning fami­lial de l’Isère, l’Office de tou­risme et la Maison de la poé­sie Rhône-Alpes. Objectif ? Réaliser une fresque illus­trant « la place des femmes dans l’Histoire et notam­ment la place des femmes dans la Commune de 1871 ». Rendez-vous est donné à la Maison des habi­tants Abbaye à par­tir de 11 heures. 

FM

UNE JOURNÉE PORTES OUVERTES AU LOCAL FEMMES SDF

La ques­tion du droit des femmes concerne éga­le­ment les per­sonnes en situa­tion de pré­ca­rité. À l’oc­ca­sion de la jour­née du 8 mars, l’as­so­cia­tion Femmes SDF ouvre grand les portes de son local, au 16 bou­le­vard Jean-Pain à Grenoble. Les per­sonnes inté­res­sées peuvent s’y rendre entre 11 et 16 heures.

Inauguration du local de Femmes SDF en octobre 2016 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Inauguration du local de Femmes SDF en octobre 2016 © Florent Mathieu – Place Gre’net

Au pro­gramme de cette jour­née : des ren­contres avec les membres de l’as­so­cia­tion et des femmes accueillies, une pré­sen­ta­tion des actions de Femmes SDF ainsi que des témoi­gnages. Un ate­lier per­met­tra encore aux visi­teurs de lais­ser un mes­sage… Le tout autour d’un « gri­gno­tage » pré­paré par les femmes SDF habi­tuées du local.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble première ville au monde en matière de qualité de vie, selon une étude du cabinet Oxford Economics
Grenoble clas­sée pre­mière ville au monde en matière de qua­lité de vie par le cabi­net Oxford Economics

FLASH INFO - Grenoble serait-elle la première ville au monde en matière de qualité de vie? C'est en tout cas la conclusion d'une étude menée Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Trois membres de Conseils citoyens indépendants (CCI) de Grenoble dénoncent de possibles "dépenses frauduleuses"
Grenoble : trois membres de Conseils citoyens indé­pen­dants (CCI) sus­pectent des « dépenses frauduleuses »

FOCUS - Trois membres du conseil d'administration de l'ACCIG, entité juridique qui répartit à parts égales les subventions accordées aux Conseils citoyens indépendants de Grenoble, Lire plus

Fête de la musique 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête de la musique 2024 : les bons plans à ne pas rater à Grenoble et dans l’agglo

ÉVÈNEMENT - Jour du solstice d'été, le vendredi 21 juin 2024 marque cette année la 43e édition de la Fête de la musique instituée par Lire plus

La Ville de Grenoble installe un "espace biodiversité à vocation pédagogique" au sein de son centre horticole
La Ville de Grenoble ins­talle un « espace bio­di­ver­sité à voca­tion péda­go­gique » au sein de son centre horticole

FLASH INFO - La Ville de Grenoble prépare l'installation d'un "espace biodiversité à vocation pédagogique" au sein de son centre horticole, situé sur la commune Lire plus

Lancement d'une souscription pour financer le projet de restauration de la chapelle Notre-Dame-de-Parizet
Seyssinet-Pariset : une sous­crip­tion pour finan­cer le pro­jet de res­tau­ra­tion de la cha­pelle Notre-Dame-de-Parizet

FLASH INFO - La Ville de Seyssinet-Pariset, en partenariat avec l’association Pierres, Terres et Gens de Parizet ainsi que la Fondation du patrimoine, a lancé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !