Une Journée des Droits des femmes sous le signe de la revendication à Grenoble, vendredi 8 mars

sep article
9,80 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

FIL INFO – Le vendredi 8 mars, se déroule la Journée internationale des Droits des femmes. L’occasion de différents événements sur Grenoble, et en particulier d’une manifestation féministe à l’appel de quatorze organisations différentes. Rendez-vous est donné à 15 h 40 à l’arrêt de tram La-Tronche-Hôpital pour porter de nombreuses revendications. 

 

 

La Journée internationale des Droits des femmes du vendredi 8 mars sera placée sous le signe des revendications à Grenoble. Pas moins de quatorze organisations appellent ainsi à une « grève féministe ». Mais également à une manifestation au départ de l’arrêt de tram La Tronche-Hôpital sur les coups de 15 h 40, pour prendre ensuite la direction de la Caserne de Bonne.

 

Manifestation féministe dans les rues de Grenoble. DR

Manifestation féministe dans les rues de Grenoble. DR

 

Pourquoi 15 h 40 ? L’heure est symbolique des disparités salariales entre femmes et hommes. « Les femmes sont payées en moyenne un quart de moins que les hommes. Ceci signifie donc que chaque jour, elles travaillent gratuitement à partir de 15 h 40 », expliquent les organisations dans un communiqué commun.

 

Des revendications nombreuses et variées

 

Mot d’ordre des organisateurs ? « Portons toutes et tous un foulard violet », écrivent-ils sur la page Facebook de l’événement. Tout en indiquant que « toutes les personnes sont les bienvenues dans la manifestation », mais que la tête de cortège sera composé en « non-mixité choisie ». De même que les personnes en charge de l’encadrement du cortège.

 

Rassemblement féministe pour le droit à l'IVG © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement féministe pour le droit à l’IVG. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les revendications sont nombreuses et variées : un travail des femmes « reconnu et rémunéré », « une meilleure répartition des tâches domestiques » ou « un véritable service public de prise en charge de la petite enfance et de la perte d’autonomie ». Mais aussi « la fin des violences et de l’impunité des agresseurs » ainsi que l’augmentation des moyens pour la prise en charge des victimes.

 

D’autres questions sociétales s’inscrivent encore dans le champ des revendications. La manifestation exige la garantie de la liberté de choix et du libre accès à l’IVG et à la contraception. De même que « l’ouverture de la PMA pour toutes les personnes qui le souhaitent ». Enfin, les organisateurs plaident pour « une véritable éducation non sexiste, non genrée et prenant en compte la multitude des identités de genre ».

 

 

D’autres événements prévus pour le 8 (et le 9) mars

 

La manifestation du 8 mars n’est pas le seul événement programmé pour la Journée des Droits des femmes à Grenoble. Le mouvement Génération(s) annonce ainsi la tenue d’un espace de discussion place Grenette, samedi 9 mars. Objectif : « discuter de la place des femmes dans l’espace public et tester [les] connaissances sur les femmes célèbres ». À cette occasion, les rues du centre-ville seront symboliquement renommées… et féminisées.

 

La statue de Philis de la Charce dans le Jardin des Dauphins de Grenoble. L'héroïne dauphinoise compte parmi les (rares) femmes à avoir un nom de rue à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

La statue de Philis de la Charce dans le Jardin des Dauphins de Grenoble. L’héroïne dauphinoise compte parmi les (rares) femmes à avoir un nom de rue à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Plus officiellement, la Ville de Grenoble organise une journée d’animations en partenariat avec le Planning familial de l’Isère, l’Office de tourisme et la Maison de la poésie Rhône-Alpes. Objectif ? Réaliser une fresque illustrant « la place des femmes dans l’Histoire et notamment la place des femmes dans la Commune de 1871 ». Rendez-vous est donné à la Maison des habitants Abbaye à partir de 11 heures.

 

FM

 

 

UNE JOURNÉE PORTES OUVERTES AU LOCAL FEMMES SDF

 

La question du droit des femmes concerne également les personnes en situation de précarité. À l’occasion de la journée du 8 mars, l’association Femmes SDF ouvre grand les portes de son local, au 16 boulevard Jean-Pain à Grenoble. Les personnes intéressées peuvent s’y rendre entre 11 et 16 heures.

 

Inauguration du local de Femmes SDF en octobre 2016 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Inauguration du local de Femmes SDF en octobre 2016 © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Au programme de cette journée : des rencontres avec les membres de l’association et des femmes accueillies, une présentation des actions de Femmes SDF ainsi que des témoignages. Un atelier permettra encore aux visiteurs de laisser un message… Le tout autour d’un « grignotage » préparé par les femmes SDF habituées du local.

 

commentez lire les commentaires
1933 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.