Insécurité, pollution… La Société civile avec Alain Carignon commence l’année avec 80 propositions

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – Le collectif de la Société civile avec Alain Carignon débute 2019 avec pas moins de 80 propositions. Des propositions issues d’échanges avec les citoyens ou recueillies via le site du collectif, assurent ses membres. Et ce « sans filtre », dans un esprit de « co-construction » de ce que sera, plus tard, le programme du candidat Carignon en 2020.

 

« Quand on parle de Grenoble aujourd’­hui, on parle de pol­lu­tion, on parle de cri­mi­na­lité, et c’est vrai­ment dra­ma­tique ! » Ce cri du cœur, c’est Christiane Ayache qui le pousse, au nom du col­lec­tif de la Société civile avec Alain Carignon. Cette ex-sous-pré­fète, aujourd’­hui direc­trice géné­rale de la Ville d’Argenteuil, connaît bien l’an­cien maire de Grenoble pour avoir fait par­tie de son équipe admi­nis­tra­tive. Aujourd’hui, c’est la parole des citoyens et des habi­tants qu’elle dit vou­loir por­ter.

 

De gauche à droite, Sharah Bentaleb, Christiane Ayache, Dominique Spini. © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Sharah Bentaleb, Christiane Ayache et Dominique Spini. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

La Société civile avec Alain Carignon pré­sente en effet une salve de pro­po­si­tions. Au nombre de 80, elles sont issues d’é­changes avec les Grenoblois, et visent à consti­tuer un pro­gramme. Une démarche « déto­nante », juge Christiane Ayache : « Bien avant cer­tains, le col­lec­tif a engagé un contact direct, sans filtre, avec les citoyens », vante-t-elle. À l’aide de son site Internet ou de « forums citoyens pour l’al­ter­nance », tel celui orga­nisé au mois de sep­tembre 2018.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2748 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Assez de cri­tiques nulles et de vannes pour­ries, cha­cun se déter­mi­nera au niveau des muni­ci­pales 2020.

    sep article
    • nous ver­rons sur la ligne de départ qui sont les can­di­dats et quelles sont les pro­po­si­tions / pro­jets.
      Reste que quand même cer­tains prennent les devants et com­mu­niquent à tout va, et il est bon pour l’ag­glo et un éven­tuel chan­ge­ment que cer­taines évi­dences soient rap­pe­lées.
      Pour gagner il faut pou­voir ras­sem­bler et fédé­rer. Autant le savoir faire et les réseaux sont des qua­li­tés. Autant l’ac­cep­ta­bi­lité reste un préa­lable. A croire que l’af­faire FILLON n’a rien appris à la droite.… pour gagner il faut ne pas sus­ci­ter un rejet suite à un « mau­vais » com­por­te­ment. Que la droite se sou­vienne du cas de Monsieur FILLON, et pèse le choix de son can­di­dat.

      sep article
  2. Bravo à Alain Carignon.

    Il repré­sente l’es­poir pour en finir avec cette muni­ci­pa­lité [modéré].

    sep article
    • mmmm autant je suis d’ac­cord quand il est dit « Quand on parle de Grenoble aujourd’hui, on parle de pol­lu­tion, on parle de cri­mi­na­lité », autant mettre un ancien tol­lard ; cor­rompu à la tête de la ville est assez cocasse.
      Sus aux pour­ris !

      sep article
  3. Aucun souci avec l’al­ter­nance. Par contre, avec Carignon, non merci ! Un peu de décence !

    sep article