Appel Forêt -
© SMTC

Un millier de personnes ont pris le tram la nuit de la Saint-Sylvestre à Grenoble : un « bilan positif » pour le SMTC

Un millier de personnes ont pris le tram la nuit de la Saint-Sylvestre à Grenoble : un « bilan positif » pour le SMTC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) dresse un bilan positif de la circulation exceptionnelle des tramways durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Une première expérimentation convaincante, estime l’autorité de transports, tout particulièrement pour ce qui concerne la partie centrale du réseau.

 

 

Le Syndicat mixte des transports en commun dresse un bilan positif de la circulation exceptionnelle des tramways durant la nuit de la Saint-Sylvestre.L'affiche qui sera placardée dans les arrêts de tramway et 300 faces de véhicules. © SMTC

Affiche pla­car­dée dans les arrêts de tram­way et sur 300 faces de véhi­cules. © SMTC

Le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise a expé­ri­menté la cir­cu­la­tion excep­tion­nelle de tram­ways durant toute la nuit de la Saint-Sylvestre. Un tout pre­mier test pour l’au­to­rité de trans­port qui concer­nait l’en­semble des lignes de la métropole.

 

Son objec­tif prin­ci­pal ? Permettre aux usa­gers de mieux s’organiser en uti­li­sant notam­ment le tram­way pour ren­trer chez eux en cette nuit de fête. Pour autant, ce « cadeau » de l’au­to­rité de trans­port aux métro­po­li­tains a‑t-il séduit les usa­gers à la hau­teur des espé­rances du SMTC ?

 

 

Entre 150 et 200 voyageurs par tramway entre minuit et 3 heures du matin

 

« Nous avons eu une fré­quen­ta­tion assez impor­tante sur les lignes A et B entre minuit et 3 heures du matin. Ce qui équi­vaut à une charge maxi­male de la moi­tié, voire des trois quarts d’une rame. Soit entre 150 et 200 voya­geurs par tram­way », explique le SMTC.

 

De gauche à droite : Philippe Chervy, directeur général de la Semitag et Yann Mongaburu, président du SMTC. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Philippe Chervy, direc­teur géné­ral de la Sémitag, et Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC, lors de la pré­sen­ta­tion du dis­po­si­tif. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un peu plus tard, entre 3 heures et 5 heures, ce der­nier a pu obser­ver quelque pics de charge. Mais, en moyenne, envi­ron une tren­taine d’u­sa­gers ont emprunté les dif­fé­rentes rames en circulation.

 

« Après 4 heures, la fré­quen­ta­tion s’est for­te­ment estom­pée jus­qu’à la reprise nor­male du réseau à 5 h 30 », nous pré­cise le SMTC.

 

Quant aux ligne C, D et E, moins urbaines et connec­tées à l’hy­per-centre, elles ont vu leur fré­quen­ta­tion oscil­ler entre 10 à 90 per­sonnes par rame entre minuit et demi et 3 heures du matin. Et au final, le SMTC a enre­gis­tré une fré­quen­ta­tion totale d’en­vi­ron un mil­lier de per­sonnes durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

 

 

Près de 80 personnes mobilisées sur le réseau pour la nuit de la Saint-Sylvestre

 

Quid des inci­dents en cette nuit de de fête ? « Nous avons eu quelques inci­dents avec une ou deux bagarres pen­dant la soi­rée. Elles se sont essen­tiel­le­ment dérou­lées sur la ligne A, du fait de per­sonnes en état d’é­briété », réca­pi­tule le SMTC. Mais rien de dra­ma­tique. Un faible nombre d’in­ci­dents qui peut s’ex­pli­quer par la clien­tèle trans­por­tée, dans sa majo­rité consti­tuée de familles.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Contrôleurs de la TAG © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Nous avions mobi­lisé près de 80 per­sonnes durant toute cette nuit. Les chauf­feurs, le per­son­nel dans les ate­liers et les contrô­leurs », indique le SMTC. Qui ajoute que la mis­sion des contrô­leurs consis­tait ce soir-là plus à faire de la pré­ven­tion que du contrôle stricto sensu. « Leur pré­sence ras­su­rait les gens. Ils pou­vaient aussi cal­mer les per­sonnes for­te­ment alcoo­li­sées », rap­porte le SMTC.

 

 

Une étude sur la création d’un véritable réseau de nuit

 

« Au final, un bilan posi­tif qui nous incite à renou­ve­ler le dis­po­si­tif l’an­née pro­chaine », se féli­cite le SMTC. De quoi envi­sa­ger un déploie­ment plus glo­bal à l’a­ve­nir ? « Nous res­tons là sur une soi­rée vrai­ment par­ti­cu­lière. Néanmoins, nous allons lan­cer, cette année, une étude sur la créa­tion d’un véri­table réseau de nuit. Nous fai­sons le constat d’u­sages aux­quels nous ne savons pas répondre avec les trans­ports en com­mun », déclare l’au­to­rité de transports.

 

Quelle est la demande des usa­gers ? « Elle reste à la marge. Il y a des demandes des tra­vailleurs de nuit mais nous ne sommes pas sur des jauges com­pa­rables à celles de la jour­née », constate le SMTC.

 

JK

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Région expérimente VigiTER, système de vidéosurveillance en temps réel dans les trains TER
La Fnaut, fédération d’usagers des transports, interpelle les candidats aux régionales

  FLASH INFO — En prévision des élections régionales, qu'elles soient reportées ou non, la Fnaut Auvergne-Rhône-Alpes adresse aux candidats les "actions à mener au Lire plus

A Grenoble, la cession de la clinique mutualiste au groupe privé Doctegestio a, sans surprise, été actée ce 9 octobre. A suivre ?
Habitants et usagers vent debout contre la reprise de la clinique mutualiste par Doctegestio

FLASH INFO - Les habitants et usagers de la clinique mutualiste de Grenoble ne décolèrent pas après l'annonce du choix fait par le conseil d'administration Lire plus

La Région expérimente VigiTER, système de vidéosurveillance en temps réel dans les trains TER
TER : pour protéger le pouvoir d’achat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes gèle les tarifs des TER

  FLASH INFO - Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) a annoncé, ce mercredi 3 juin 2020, que la collectivité territoriale allait geler les tarifs des Lire plus

Violente agression d'un chauffeur de bus de la ligne C4 à Grenoble dans la nuit du jeudi 24 juin
Le SMMAG, syndicat mixte des mobilités intégrant Métro, Grésivaudan et Pays voironnais, verra le jour au 1er janvier 2020

  DÉCRYPTAGE - À compter du 1er janvier 2020, le SMTC deviendra SMMAG, pour Syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise. Une nouvelle entité régulatrice Lire plus

Autorité organisatrice de la mobilité : Jean-Pierre Barbier accusé de « vaines polémiques » par les élus d’opposition

  FIL INFO — Passe d'armes entre le président du Département et les élus d'opposition socialistes et RCSE. En cause ? Les déclarations de Jean-Pierre Lire plus

Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.
Des trous dans le plan de déplacements urbains de Grenoble ? L’enquête publique bientôt close

FOCUS - Alors que l'enquête publique sur le plan de déplacements urbains de l'agglomération grenobloise touche à sa fin, les contributeurs sont dubitatifs quant aux Lire plus

Flash Info

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

|

14/07

13h45

|

|

13/07

22h27

|

|

13/07

12h52

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin