© SMTC

Un mil­lier de per­sonnes ont pris le tram la nuit de la Saint-Sylvestre à Grenoble : un « bilan posi­tif » pour le SMTC

Un mil­lier de per­sonnes ont pris le tram la nuit de la Saint-Sylvestre à Grenoble : un « bilan posi­tif » pour le SMTC

FIL INFO – Le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) dresse un bilan posi­tif de la cir­cu­la­tion excep­tion­nelle des tram­ways durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Une pre­mière expé­ri­men­ta­tion convain­cante, estime l’au­to­rité de trans­ports, tout par­ti­cu­liè­re­ment pour ce qui concerne la par­tie cen­trale du réseau.

Le Syndicat mixte des transports en commun dresse un bilan positif de la circulation exceptionnelle des tramways durant la nuit de la Saint-Sylvestre.L'affiche qui sera placardée dans les arrêts de tramway et 300 faces de véhicules. © SMTC

Affiche pla­car­dée dans les arrêts de tram­way et sur 300 faces de véhi­cules. © SMTC

Le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise a expé­ri­menté la cir­cu­la­tion excep­tion­nelle de tram­ways durant toute la nuit de la Saint-Sylvestre. Un tout pre­mier test pour l’au­to­rité de trans­port qui concer­nait l’en­semble des lignes de la métropole.

Son objec­tif prin­ci­pal ? Permettre aux usa­gers de mieux s’organiser en uti­li­sant notam­ment le tram­way pour ren­trer chez eux en cette nuit de fête. Pour autant, ce « cadeau » de l’au­to­rité de trans­port aux métro­po­li­tains a‑t-il séduit les usa­gers à la hau­teur des espé­rances du SMTC ?

Entre 150 et 200 voya­geurs par tram­way entre minuit et 3 heures du matin

« Nous avons eu une fré­quen­ta­tion assez impor­tante sur les lignes A et B entre minuit et 3 heures du matin. Ce qui équi­vaut à une charge maxi­male de la moi­tié, voire des trois quarts d’une rame. Soit entre 150 et 200 voya­geurs par tram­way », explique le SMTC.

De gauche à droite : Philippe Chervy, directeur général de la Semitag et Yann Mongaburu, président du SMTC. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Philippe Chervy, direc­teur géné­ral de la Sémitag, et Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC, lors de la pré­sen­ta­tion du dis­po­si­tif. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un peu plus tard, entre 3 heures et 5 heures, ce der­nier a pu obser­ver quelque pics de charge. Mais, en moyenne, envi­ron une tren­taine d’u­sa­gers ont emprunté les dif­fé­rentes rames en circulation.

« Après 4 heures, la fré­quen­ta­tion s’est for­te­ment estom­pée jus­qu’à la reprise nor­male du réseau à 5 h 30 », nous pré­cise le SMTC.

Quant aux ligne C, D et E, moins urbaines et connec­tées à l’hy­per-centre, elles ont vu leur fré­quen­ta­tion oscil­ler entre 10 à 90 per­sonnes par rame entre minuit et demi et 3 heures du matin. Et au final, le SMTC a enre­gis­tré une fré­quen­ta­tion totale d’en­vi­ron un mil­lier de per­sonnes durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

Près de 80 per­sonnes mobi­li­sées sur le réseau pour la nuit de la Saint-Sylvestre

Quid des inci­dents en cette nuit de de fête ? « Nous avons eu quelques inci­dents avec une ou deux bagarres pen­dant la soi­rée. Elles se sont essen­tiel­le­ment dérou­lées sur la ligne A, du fait de per­sonnes en état d’é­briété », réca­pi­tule le SMTC. Mais rien de dra­ma­tique. Un faible nombre d’in­ci­dents qui peut s’ex­pli­quer par la clien­tèle trans­por­tée, dans sa majo­rité consti­tuée de familles.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Contrôleurs de la TAG © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous avions mobi­lisé près de 80 per­sonnes durant toute cette nuit. Les chauf­feurs, le per­son­nel dans les ate­liers et les contrô­leurs », indique le SMTC. Qui ajoute que la mis­sion des contrô­leurs consis­tait ce soir-là plus à faire de la pré­ven­tion que du contrôle stricto sensu. « Leur pré­sence ras­su­rait les gens. Ils pou­vaient aussi cal­mer les per­sonnes for­te­ment alcoo­li­sées », rap­porte le SMTC.

Une étude sur la créa­tion d’un véri­table réseau de nuit

« Au final, un bilan posi­tif qui nous incite à renou­ve­ler le dis­po­si­tif l’an­née pro­chaine », se féli­cite le SMTC. De quoi envi­sa­ger un déploie­ment plus glo­bal à l’a­ve­nir ? « Nous res­tons là sur une soi­rée vrai­ment par­ti­cu­lière. Néanmoins, nous allons lan­cer, cette année, une étude sur la créa­tion d’un véri­table réseau de nuit. Nous fai­sons le constat d’u­sages aux­quels nous ne savons pas répondre avec les trans­ports en com­mun », déclare l’au­to­rité de transports.

Quelle est la demande des usa­gers ? « Elle reste à la marge. Il y a des demandes des tra­vailleurs de nuit mais nous ne sommes pas sur des jauges com­pa­rables à celles de la jour­née », constate le SMTC.

JK

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Soixante photos inédites datant de la Libération de Grenoble exposées sur les grilles du Jardin de ville. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble expose soixante pho­tos inédites de la Libération sur les grilles du jar­din de ville

FOCUS - Dans le cadre de la commémoration du 80e anniversaire de la Libération de Grenoble, la municipalité a décidé d'exposer 60 clichés inédits datant Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Un point de deal déman­telé à Domène : sai­sie de can­na­bis, argent liquide et trot­ti­nettes élec­triques, cinq sus­pects arrêtés

EN BREF - Les gendarmes ont mené un vaste coup de filet visant à démanteler un point de deal à Domène, lundi 17 juin 2024. Lire plus

Chantier rue Marx Dormoy, St Bruno.
Racket sur les chan­tiers BTP dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : un sus­pect mis en exa­men pour extor­sions et écroué

EN BREF - Un homme de 44 ans, gérant d'une société de nettoyage, a été mis en examen pour extorsions, jeudi 20 juin 2024, et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !