Bientôt une nouvelle crèche à Grenoble au sein du futur quartier Châtelet

Bientôt une nouvelle crèche à Grenoble au sein du futur quartier Châtelet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Une nouvelle crèche ouvrira ses portes en septembre 2019 dans le quartier Châtelet de Grenoble. Remplaçant les actuels établissements Abbaye et Abry, celle-ci proposera treize places supplémentaires. Le tout dans un bâtiment construit, assure la Ville, en prenant en compte préoccupations environnementales et bien-être des enfants comme des professionnels.

 

 

Grenoble comp­tera, à la ren­trée 2019, un nou­vel éta­blis­se­ment pour jeunes enfants : la crèche Châtelet. Celle-ci ouvrira ses portes au sein du futur quar­tier du même nom, au croi­se­ment de l’a­ve­nue Washington et de la rue Charles-Rivail. Un éta­blis­se­ment d’ac­cueil du jeune enfant (EAJE) d’une capa­cité de 51 places, divisé en trois uni­tés, sur 615 mètres car­rés. Le tout pour un coût estimé à 1,9 mil­lion d’euros.

 

La crèche Châtelet encore en chantier © Auriane Poillet - Ville de Grenoble

La crèche Châtelet encore en chan­tier. © Auriane Poillet – Ville de Grenoble

 

Les 51 places en ques­tion devraient cepen­dant être très convoi­tées. La crèche Châtelet accueillera en effet les effec­tifs de deux EAJE jugés vétustes : Abbaye et Abry, qui comptent res­pec­ti­ve­ment 20 et 18 places. Au total, ce sont donc treize nou­velles places d’ac­cueil qui seront créées dans le quar­tier. Soit une aug­men­ta­tion d’un tiers des capa­ci­tés actuelles, tient à sou­li­gner la Ville.

 

 

Une crèche au sein du « maillage urbain »

 

Si la crèche Châtelet ne com­porte pas d’ac­cès direct en voi­ture, les familles pour­ront uti­li­ser un un dépose-minute et les locaux sont natu­rel­le­ment acces­sibles par des voies pié­tonnes. La Ville insiste sur le « maillage urbain » de la crèche, elle-même construite en face d’une école. Et sur sa situa­tion au sein d’un quar­tier où la réha­bi­li­ta­tion d’un tiers des loge­ments sociaux est en préparation.

 

Le maire de Grenoble Éric Piolle visite le chantier de la future crèche. © Auriane Poillet - Ville de Grenoble

Le maire de Grenoble Éric Piolle durant la visite du chan­tier de la future crèche. © Auriane Poillet – Ville de Grenoble

 

L’établissement a‑t-il voca­tion d’exem­pla­rité, comme l’é­cole Simone-Lagrange, qui fait la fierté de la muni­ci­pa­lité ? Une chose est sûre : la Ville a inté­gré les pré­oc­cu­pa­tions envi­ron­ne­men­tales dans sa réa­li­sa­tion. Le bâti­ment se veut ainsi à haute per­for­mance éner­gé­tique, avec une atten­tion toute par­ti­cu­lière por­tée à la tem­pé­ra­ture, en été comme en hiver. Le tout avec un bar­dage en bois non traité, de pro­ve­nance locale.

 

Et la Ville de sou­li­gner son « souci constant d’a­mé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail des pro­fes­sion­nels ». Un souci qui se tra­duit par la créa­tion d’une salle de psy­cho­mo­tri­cité, située au centre du bâti­ment, ou encore d’un espace pein­ture pour les enfants. Sans oublier l’in­so­no­ri­sa­tion de l’é­ta­blis­se­ment et des dor­toirs situés à proxi­mité des uni­tés de vie pour favo­ri­ser la sur­veillance. Autant d’a­mé­na­ge­ments que les sala­riés pour­ront décou­vrir en sep­tembre prochain.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Mois décolonial : face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des « attaques réactionnaires graves »

  FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Lire plus

La place de l’école élémentaire Anthoard à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net
L’UQ Berriat accuse la Ville de Grenoble de refuser d’entendre le point de vue des riverains

  FLASH INFO — Un refus d'entendre le point de vue des habitants? C'est ce dont l'Union de quartier Berriat-Saint-Bruno-Europole accuse la Ville de Grenoble. Lire plus

Le Collectif pour la gratuité des transports en commun interpelle la Métropole de Grenoble
Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

  FLASH INFO — "Comment va-t-on expliquer aux personnes que via leur facture d'électricité elles subventionnent en fait les transports?". Telle est la question que Lire plus

La Ville et la Métropole de Grenoble reconduisent leur soutien à TéléGrenoble : la petite télé locale percevra plus de 1,2M€ sur trois ans.
La Ville et la Métro de Grenoble renouvellent leur soutien à TéléGrenoble : 1,2 million d’euros sur trois ans

FLASH INFO - La Ville comme la Métropole de Grenoble ont renouvelé leur convention d'objectifs et de moyens passée avec TéléGrenoble. Pour l'année 2021, la Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin