Des « courts-cir­cuits » ano­nymes reven­diquent l’in­cen­die de l’é­glise Saint-Jacques de Grenoble

Des « courts-cir­cuits » ano­nymes reven­diquent l’in­cen­die de l’é­glise Saint-Jacques de Grenoble

FIL INFO — Un acci­dent… ou un incen­die volon­taire ? Alors que la piste acci­den­telle sem­blait la plus cré­dible dans l’in­cen­die de l’é­glise Saint-Jacques à Grenoble, un texte publié sur Indymedia reven­dique le sinistre. Sans cepen­dant appor­ter de pré­ci­sions sur la manière de pro­cé­der, contrai­re­ment aux habi­tudes des mes­sages de revendication.

Une reven­di­ca­tion à prendre au sérieux ? La piste acci­den­telle était très lar­ge­ment rete­nue pour l’in­cen­die de l’é­glise Saint-Jacques à Grenoble dans la nuit du mer­credi 16 au jeudi 17 jan­vier. Un texte de reven­di­ca­tion ano­nyme a pour­tant été posté sur le site Indymedia Grenoble, dans la jour­née du mardi 22 jan­vier. Un texte titré : « La seule église qui… », en réfé­rence à l’a­pho­risme de l’a­nar­chiste espa­gnol Buenaventura Durruti : « La seule église qui illu­mine est celle qui brûle. »

Incendie de l'église Saint-Jacques à Grenoble. © Police Nationale

Incendie de l’é­glise Saint-Jacques à Grenoble. © Police nationale

« Nous avons […] débridé nos rages en incen­diant l’église St Jacques à Grenoble », écrivent les auteurs du mes­sage, iro­ni­que­ment signé « des courts-cir­cuits ». C’est en effet un inci­dent élec­trique sur­venu dans les combles qui appa­raît être à l’o­ri­gine du feu. Mais, contrai­re­ment aux autres mes­sages de reven­di­ca­tions comme ceux de la Casemate ou de la gen­dar­me­rie de Meylan, le texte ne livre ici aucun détail pré­cis sur la manière dont l’in­cen­die aurait été perpétré.

« Des idéo­lo­gies qui visent à contrô­ler nos vies »

Les consi­dé­ra­tions sont avant tout d’ordre idéo­lo­giques. « Que toutes les per­sonnes qui se sentent bles­sées par cette attaque prennent la mesure de notre colère et assument les consé­quences de leur rôle dans la pro­pa­ga­tion et le sou­tien à des idéo­lo­gies qui visent à contrô­ler nos vies, nos corps et nos émo­tions », écrivent ainsi les auteurs du texte. Avant de pré­ci­ser ne pas faire de dif­fé­rence entre l’Église et les autres reli­gions, tout en jugeant le pays « par­ti­cu­liè­re­ment com­plai­sant envers l’église chré­tienne ».

église Saint-Jacques de Grenoble.

L’église Saint-Jacques de Grenoble avant l’in­cen­die. DR

Comme sou­vent dans ce genre de mes­sages, la reven­di­ca­tion s’ac­com­pagne d’un appel de soli­da­rité vis-à-vis d’autres acti­vistes. Très géné­raux, en l’oc­cur­rence : des « pen­sées » pour ceux « qui pro­fitent de ces moments pour sac­ca­ger sans modé­ra­tion et sans reven­di­ca­tions », ou ceux « qui n’attendent pas ces occa­sions pour tout cas­ser ». Sans oublier « les per­sonnes impac­tées par la répres­sion ». Reste à savoir si les enquê­teurs juge­ront cré­dibles le texte, et les élé­ments qu’il contient.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !