Hébergement hiver­nal : le pré­fet de l’Isère fait le point au cours de la visite express d’un centre d’Échirolles

Hébergement hiver­nal : le pré­fet de l’Isère fait le point au cours de la visite express d’un centre d’Échirolles

FOCUS – Le pré­fet de l’Isère visi­tait, mer­credi 9 jan­vier, le centre d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence hiver­nal d’Échirolles. Une visite d’une demi-heure menée tam­bour bat­tant. L’occasion pour la pré­fec­ture de rap­pe­ler les chiffres du dis­po­si­tif d’hé­ber­ge­ment hiver­nal 2018 – 2019. Et de van­ter au pas­sage les moyens humains et finan­ciers mis en œuvre.

Visite pré­fec­to­rale pour le moins express, mer­credi 9 jan­vier. Le pré­fet de l’Isère Lionel Beffre s’est rendu à 16 h 30 au centre d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence Comboire d’Échirolles, avant d’en repar­tir à 17 heures pile. L’objectif ? Aller à la ren­contre des per­sonnes héber­gées et de l’as­so­cia­tion Entraide Pierre Valdo. Mais aussi pré­sen­ter, de nou­veau, le dis­po­si­tif d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence hiver­nal du dépar­te­ment pour l’hi­ver 2018 – 2019.

À l'occasion d'une visite dans un centre d'hébergement d'urgence d'Échirolles, le préfet de l'Isère a fait le point sur le dispositif hivernal 2018-2019.Lionel Beffre au centre d'hébergement d'urgence hivernal Comboire © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lionel Beffre au centre d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence hiver­nal Comboire. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Le centre d’hé­ber­ge­ment, rue Comboire, est plu­tôt dis­cret. À proxi­mité de la grande zone com­mer­ciale, ce local qui jouxte le maga­sin Stokomani compte des chambres com­munes, des sani­taires et une cui­sine. Mais aussi dans l’ar­rière-cour d’autres loge­ments, au sein de cabines indi­vi­duelles Algeco. Exclusivement fami­lial, le centre héberge cin­quante per­sonnes, dont plus de la moi­tié d’enfants.

Des familles en grande précarité

Rachel Abderraouf © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rachel Abderraouf © Florent Mathieu – Place Gre’net

« On accueille des per­sonnes dans des situa­tions par­ti­cu­liè­re­ment vul­né­rables pour les mettre à l’abri », résume Rachel Abderraouf, chef de ser­vice au sein de l’as­so­cia­tion Entraide Pierre Valdo.

Installée en Isère depuis un an, cette der­nière gère le centre Comboire, en conven­tion avec les ser­vices pré­fec­to­raux. Mais éga­le­ment un centre d’accueil et d’évaluation des situa­tions (CAES) de deman­deurs d’asile, situé pour sa part dans Grenoble.

Dirigées par le 115, les familles accueillies dans le centre pro­viennent de régions très diverses. Certaines d’Afrique fran­co­phone, d’autres des Balkans… De quoi par­fois rendre com­pli­quée la coha­bi­ta­tion ? Au contraire, affirme Rachel Abderraouf. « Les per­sonnes sont dans la soli­da­rité, l’en­traide. Elles sont dans des situa­tions pré­caires dif­fi­ciles et s’ar­rangent pour s’ai­der ! »

« S’il y a un pro­blème, appelez-moi ! »

L’association compte dans ses rangs trois tra­vailleurs sociaux et six agents de sécu­rité, qui assurent une pré­sence humaine constante. Quand bien même, assure la chef de ser­vice, le carac­tère fami­lial du centre n’en­traîne aucun pro­blème de sécurité.

Les dif­fi­cul­tés sont d’un autre ordre : cui­si­ner, s’oc­cu­per de son linge… Compliqué, par exemple, pour un couple comme Roberto et Parquisa, venus de Serbie avec quatre enfants en bas âge. Non fran­co­phones, ils échangent ainsi en ita­lien avec Rachel Abderraouf.

Hébergement d'urgence - Roberto et Parquisa prennent la pose pour la photo, devant l'entrée du centre d'hébergement © Florent Mathieu - Place Gre'net

Roberto et Parquisa prennent la pose devant l’en­trée du centre d’hé­ber­ge­ment. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Les his­toires, les par­cours ? Difficile de recueillir des témoi­gnages de per­sonnes héber­gées. Accueillantes et sou­riantes, elles ne parlent sou­vent pas un mot de fran­çais et, lorsque c’est le cas, ne sou­haitent pas s’ex­pri­mer. Une chose est sure, la pré­ca­rité des situa­tions est fla­grante. Et lorsque le pré­fet conclut sa visite en lan­çant aux tra­vailleurs sociaux « S’il y a un pro­blème, appe­lez-moi ! », ces der­niers ne peuvent s’empêcher de sou­rire. « Des pro­blèmes, il y en a tous les jours », lui répond ainsi le direc­teur géné­ral de l’as­so­cia­tion, Zaïr Sid-Ali.

550 places d’hé­ber­ge­ment sup­plé­men­taires pour l’hiver

Le dis­po­si­tif d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence hiver­nal inclut au total l’ou­ver­ture de 550 places, en plus des 1 300 acces­sibles toute l’an­née, indiquent les ser­vices de l’État. Des places répar­ties sur l’en­semble de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, de Grenoble à Pont-de-Claix en pas­sant par Fontaine, Échirolles, Seyssins ou Voreppe.

À l'occasion d'une visite dans un centre d'hébergement d'urgence d'Échirolles, le préfet de l'Isère a fait le point sur le dispositif hivernal 2018-2019.Devant une cabine individuelle située dans la cour © Florent Mathieu - Place Gre'net

Devant une cabine indi­vi­duelle située dans la cour © Florent Mathieu – Place Gre’net

La pré­fec­ture ne manque par ailleurs pas d’in­sis­ter sur les moyens humains comme finan­ciers qu’im­plique l’ou­ver­ture de ces places sup­plé­men­taires. En Isère, sur les 28 mil­lions d’eu­ros consa­crés par l’État aux dis­po­si­tifs de veille sociale et de loge­ment, 8,5 concernent en effet l’hé­ber­ge­ment d’ur­gence. Le tout en lien avec le 115 de concert avec des asso­cia­tions comme le Samu social, le Secours catho­lique, ainsi que le CCAS ou la Banque ali­men­taire.

Autant de places et de moyens mobi­li­sés pour répondre à l’ob­jec­tif « zéro per­sonne à la rue » fixé par le gou­ver­ne­ment, estime la pré­fec­ture. Chaque année, des asso­cia­tions comme le Dal (Droit au loge­ment) dénoncent pour­tant des moyens insuf­fi­sants. La Nuit de la soli­da­rité, orga­ni­sée par la Métro et l’as­so­cia­tion Un toit pour tous, per­met­tra peut-être de dres­ser un état des lieux réel du nombre de per­sonnes à la rue dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le patou : une aide devenue indispensable pour les bergers.
Vercors : une ran­don­neuse atta­quée par plu­sieurs patous et secou­rue par hélicoptère

FLASH INFO - Une femme de 35 ans a été attaquée par plusieurs patous - les chiens protégeant les troupeaux en alpage - alors qu'elle Lire plus

Emplois possiblement fictifs à la Région: l'opposition tire à boulets rouges sur Laurent Wauquiez
Dîner des som­mets : la liste des invi­tés dif­fu­sée, l’op­po­si­tion s’in­ter­roge sur une « fuite orga­ni­sée » par Laurent Wauquiez

FOCUS - Lyon Mag a révélé, lundi 22 juillet 2024, la liste des 91 invités au “dîner des sommets” organisé par Laurent Wauquiez en juin Lire plus

Deux jeunes Grenoblois lancent le Cercle Paul-Mistral, nou­velle asso­cia­tion visant à refon­der une pen­sée de gauche

EN BREF - Un doctorant à l'Université Grenoble Alpes (UGA) et un étudiant à Sciences Po Grenoble ont annoncé, à la mi-juillet 2024, le lancement Lire plus

Un habitant d'Échirolles dénonce une copropriété "transformée en point de deal" cours Jean-Jaurès
Échirolles : un homme poi­gnardé et une femme per­cu­tée volon­tai­re­ment par un four­gon à 24 heures d’intervalle

FLASH INFO - Un homme de 51 ans a été blessé à coups de couteau, à Échirolles, samedi 20 juillet 2024 au soir. La suspecte, Lire plus

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !