Le Samu social de Grenoble en quête de nouveaux bénévoles… et de financeurs

sep article



FIL INFO — L’association Vinci, le Samu social de Grenoble, lance un appel aux bénévoles afin de pouvoir réaliser dans les meilleures conditions possibles ses maraudes nocturnes et autres activités en direction des plus précaires. La structure espère également trouver des financeurs ou partenaires pour pouvoir notamment investir dans deux nouveaux véhicules.

 

 

L’asso­cia­tion Vinci a de nou­veau grand besoin de béné­voles et tient à le faire savoir. Le Samu social de Grenoble espère ainsi pou­voir “recru­ter” une tren­taine de béné­voles moti­vés dans les pro­chaines semaines. De quoi pou­voir réa­li­ser ses maraudes noc­turnes quo­ti­diennes dans les meilleures condi­tions pos­sibles et venir en aide aux per­sonnes les plus pré­caires du ter­ri­toire.

 

L'un des véhicules du Samu social de Grenoble un soir de maraude © Romain Chevalier - Vinci

L’un des véhi­cules du Samu social de Grenoble, un soir de maraude. © Romain Chevalier – Vinci

 

La mis­sion de Vinci ? Aller de nuit à la ren­contre des per­sonnes à la rue, afin de leur appor­ter une orien­ta­tion vers des centres de santé ou d’hé­ber­ge­ment, un café ou une soupe chaude, de l’é­coute… et de la cha­leur humaine. « Nous nous adres­sons à un public de SDF “clas­siques”, et actuel­le­ment pas mal de per­sonnes migrantes, des tra­vailleurs pauvres, des retrai­tés qui n’ont plus de moyens… », détaille Éric Rocourt, pré­sident de l’as­so­cia­tion.

 

 

Un appel aux bénévoles… mais aussi à des financeurs

 

Si le Samu social comp­tait près de 130 béné­voles durant l’été, leur nombre a consi­dé­ra­ble­ment baissé depuis. L’arrivée récente de nou­velles per­sonnes per­met aux maraudes d’a­voir lieu tous les soirs, mais l’as­so­cia­tion aurait grand besoin de ren­forts. Y com­pris pour les autres acti­vi­tés mises en place, telles une dis­tri­bu­tion de soupe les dimanches au café asso­cia­tif gre­no­blois Nicodème ou des col­lectes de pro­duits d’hy­giène dans les grandes sur­faces.

 

Un café et de la chaleur humaine © Véronique Serre - Place Gre'net

Un café et de la cha­leur humaine. © Véronique Serre – Place Gre’net

 

Les besoins de l’as­so­cia­tion ne se limitent pas à la recherche de béné­voles. « On lance éga­le­ment un appel à finan­ceurs, à par­te­naires et mécènes », pré­cise le pré­sident de Vinci. Les voi­tures du Samu social, sou­mises à rude épreuve, sont par­ti­cu­liè­re­ment vieillis­santes. Deux véhi­cules doivent aujourd’­hui être chan­gés, ce qui repré­sente un coût de 40 000 euros que la struc­ture n’a pas les moyens de finan­cer.

 

 

« Avoir envie d’aller vers l’autre »

 

Les qua­li­tés recher­chées chez les can­di­dats ? « Il faut avoir envie d’al­ler vers l’autre ! », répond avant tout Éric Rocourt. Pas de limites d’âge, à par­tir du moment où les can­di­dats sont majeurs, pas de per­mis exigé, mais une vraie conscience de ce que repré­sente l’en­ga­ge­ment asso­cia­tif. « Dans une asso­cia­tion comme Vinci, il n’y a pas que les maraudes : c’est toute une vie asso­cia­tive, une logis­tique dans laquelle on s’en­gage », explique le pré­sident.

 

Nuit de maraude du Samu Social © Romain Chevalier - Vinci

Nuit de maraude du Samu social. © Romain Chevalier – Vinci

 

Mais sans doute faut-il avoir le cœur bien accro­ché, tant les situa­tions ren­con­trées sont dif­fi­ciles. Éric Rocourt ne le cache pas. « Je com­prends que des béné­voles aient lâché. Quand on voit une famille avec cinq enfants à la rue pen­dant plus de deux mois, au bout d’un moment on com­mence à pen­ser que le sys­tème n’ap­porte aucune solu­tion », se désole-t-il. Les poten­tiels can­di­dats moti­vés peuvent en tout cas prendre contact avec le Samu social pour rejoindre l’a­ven­ture.

 

FM

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2577 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Bonjour.
    Je suis dis­po­nible en tant que béné­vole la nuit à Grenoble. Jaimerais pou­voir aider. Cordialement

    sep article
    • FM

      03/12/2018
      20:39

      Bonjour, vous pou­vez contac­ter le Samu social via les liens indi­qués dans l’ar­ticle. Cordialement.

      sep article