L'artiste Rita s'est enduit de terre pendant sa performance pour sensibiliser le public sur la protection des sols ©Anaïs Mariotti - placegrenet.fr

Le Magasin des hori­zons lance sa sai­son 2019 sous le signe de la terre et du sensible

Le Magasin des hori­zons lance sa sai­son 2019 sous le signe de la terre et du sensible

EN BREF – Nouvelle année et nou­velle pro­gram­ma­tion pour Le Magasin des horizons.

Le centre natio­nal d’arts et de cultures place sa sai­son cultu­relle sous le signe de « la terre » et de « la Terre » avec un grand T. Des créa­tions ori­gi­nales et inter­ac­tives qui vont explo­rer les ques­tions éco­lo­giques et fémi­nistes, le « rap­port au sen­sible » et les nou­velles formes de mili­tan­tisme. Avec notam­ment plu­sieurs ani­ma­tions participatives.

Sur scène, elle pétrit 150 kilos de terre pour ouvrir la réflexion sur notre « Terre-mère nour­ri­cière ». Quel meilleur choix pour pré­sen­ter la sai­son 2019 du Cnac Magasin des hori­zons, que l’ar­tiste por­tu­gaise Rita Natálio et sa per­for­mance-confé­rence Géophagie ? Une soi­rée sous le signe de l’en­vi­ron­ne­ment, du fémi­nisme et de la « recon­nexion » à la nature avec la pro­jec­tion d’un extrait du film Nocturnal Gardening – Night Soil de Melanie Bonajo ; por­trait de quatre femmes qui explorent des modes de vie alternatifs.

L’artiste Rita Natálio s’est enduite de terre pen­dant sa per­for­mance pour sen­si­bi­li­ser le public à la pro­tec­tion envi­ron­ne­men­tale des sols et de la Terre. © Anaïs Mariotti – pla​ce​gre​net​.fr

Après « la marche » en 2018, Le Magasin place ainsi sa nou­velle sai­son cultu­relle sous le signe de la « terre » et de « La Terre ». Le but, explique Camille Planeix, coor­di­na­trice du Magasin ? « Réinventer le lien au monde, avoir une autre rela­tion à la terre et aux autres hommes. » Pour Béatrice Josse, la direc­trice, « cette thé­ma­tique per­met­tra de connec­ter plu­sieurs formes de mili­tan­tisme et d’ex­plo­rer le rap­port au sen­sible »

Le Magasin tient éga­le­ment à mul­ti­plier les ori­gines artis­tiques et les natio­na­li­tés. « Nous allons tra­vailler à par­tir d’œuvres d’artistes non occi­den­taux. Notamment avec des Sud-amé­ri­cains qui entre­tiennent une autre rela­tion au monde et à l’en­vi­ron­ne­ment », affirme Camille Planeix. Au final, cette pro­gram­ma­tion a pour ambi­tion de « chan­ger notre rap­port à la Terre et notre concep­tion de la nature », pour­suit-elle.

Réconcilier « le corps et l’es­prit » au cours de La Nuit des idées

Depuis 2016, l’Institut fran­çais invite les éta­blis­se­ments cultu­rels fran­çais et inter­na­tio­naux à par­ti­ci­per à la Nuit des idées. En 2018, une soixan­taine de pays et une cen­taine de villes fran­çaises ont ainsi « célé­bré la pen­sée » au cours de cette soi­rée. L’occasion de réunir artistes, intel­lec­tuels et cher­cheurs pour faire émer­ger des « idées » et des « pen­sées » avec le public.

Cette année, La Nuit des idées se dérou­lera le 31 jan­vier sur le thème « Face au pré­sent ». Pour la deuxième fois, Le Magasin pren­dra part à cette soi­rée inédite dans ses locaux à Grenoble, de 19 heures à minuit.

La Nuit des idées 2017 (image d’illus­tra­tion). © Le Magasin des hori­zons (Facebook officiel)

L’intitulé de cette Nuit des idées gra­tuite et sans réser­va­tion ? « Yes we care. » Jouant sur les mul­tiples sens du mot anglais « care » (prendre soin, bien-être et sol­li­ci­tude), ce slo­gan invite à réflé­chir à la manière de récon­ci­lier le « corps et l’es­prit » pour « remé­dier au mal qui ronge notre pré­sent ».

Un temps de réflexion inter­dis­ci­pli­naire avec le public en pré­sence d’une quin­zaine d’intervenants : artiste, her­bo­riste, anthro­po­logue, sophro­logue, cha­mane, psy­cho­logue, neu­ro­logue etc.

Le tout avec un concept bien éprouvé. Les par­ti­ci­pants pio­che­ront ainsi au hasard pour déter­mi­ner un cré­neau horaire et les inter­ve­nants avec les­quels dis­cu­ter. Puis, quatre membres du public par­ta­ge­ront une table avec un spé­cia­liste, avec un rou­le­ment toutes les trente minutes. Objectif : débattre, phi­lo­so­pher mais aussi par­ta­ger des expé­riences de vie alter­na­tives ou spirituelles.

Les bivouacs du Magasin : des « cam­pe­ments » artis­tiques éphémères

De jan­vier à mars 2019, Le Magasin des hori­zons orga­nise une dou­zaine de « bivouacs » sur le ter­ri­toire isé­rois. Ces cam­pe­ments éphé­mères pro­posent de décou­vrir, le temps d’une après-midi ou d’une soi­rée, créa­tions artis­tiques, ani­ma­tions, pro­jec­tions et de par­ti­ci­per à des réflexions.

Le Magasin des Horizons

Le bivouac Les adrets (image d’illus­tra­tion du Magasin) © Le Magasin des horizons

Pour cette deuxième édi­tion, éco­lo­gie, fémi­nisme et modes de vie alter­na­tifs seront à l’hon­neur. Entre autres thèmes abor­dés : « Temps, cycles et ima­gi­na­tion », « Humanimalités », « Sorcières / Chamane / Rituels », « Plantes, liai­son et déliai­son de l’univers », ou encore « Peuples autoch­tones, nations pre­mières ». Le pre­mier évé­ne­ment, sur l’hy­per­sen­si­bi­lité aura lieu le 10 jan­vier à 19 heures à la Maison des Habitants Chorier-Berriat.

Le Magasin orga­nise éga­le­ment un bivouac inti­tulé « sor­cières, sœurs d’é­co­lo­gie », le 19 jan­vier, en par­te­na­riat avec le CCN2. Ce cam­pe­ment au « for­mat extra-large » se dérou­lera de 15 à 18 heures au départ de la salle des fêtes du Percy dans le Trièves. Au pro­gramme ? Atelier autour de la « danse des sor­cières », pro­jec­tion de films et rencontre-discussion.

À noter éga­le­ment, les jeunes à par­tir de 12 ans pour­ront prendre part à un cam­pe­ment artis­tique sur le « futur de nos mon­tagnes », le 2 mars pro­chain de 17 h 30 à 20 h 30 aux Adrets. Un labo-fic­tion per­met­tra notam­ment de ques­tion­ner l’a­ve­nir de la sta­tion de ski de Prapoutel dans une dizaine d’années.

Anaïs Mariotti

AMa

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Stéphène Jourdain et Catherine Grenet, respectivement directrice et président du Centre des Arts du récit, juin 2024. DR
« Si on vient au théâtre Prémol, c’est for­cé­ment pour déve­lop­per le pro­jet des Arts du récit » sou­tient Stéphène Jourdain

TROIS QUESTIONS À - L’annonce de la Ville de Grenoble concernant le devenir du théâtre Prémol, quartier Village olympique a mis le feu au poudres, Lire plus

Fête de la musique 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête de la musique 2024 : les bons plans à ne pas rater à Grenoble et dans l’agglo

ÉVÈNEMENT - Jour du solstice d'été, le vendredi 21 juin 2024 marque cette année la 43e édition de la Fête de la musique instituée par Lire plus

La Ville de Grenoble installe un "espace biodiversité à vocation pédagogique" au sein de son centre horticole
La Ville de Grenoble ins­talle un « espace bio­di­ver­sité à voca­tion péda­go­gique » au sein de son centre horticole

FLASH INFO - La Ville de Grenoble prépare l'installation d'un "espace biodiversité à vocation pédagogique" au sein de son centre horticole, situé sur la commune Lire plus

Grenoble : la Guinguette élec­trique s’in­talle sur le par­vis Andry-Farcy pour trois semaines de concerts

ÉVÉNEMENT - La sixième édition de la Guinguette électrique prend ses marques sur l'esplanade Andry-Farcy à Grenoble du mercredi 19 juin au samedi 6 juillet Lire plus

Mobilisation du comité de soutien à la MJC-théâtre Prémol, devant la mairie de Grenoble, à l'occasion d'une rencontre avec les élues aux Cultures et à la Jeunesse, lundi 10 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : pour sau­ver la MJC-théâtre Prémol, son comité de sou­tien pro­pose de décro­cher le label « Éducation popu­laire pour la culture »

FOCUS - La MJC-théâtre Prémol à Grenoble va-t-elle devoir céder la gestion du théâtre à l'association Le centre des Arts du récit ? Il semblerait Lire plus

Une Journée du matrimoine à Grenoble pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française
Grenoble : une Journée du matri­moine pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française

FLASH INFO - La Ville de Grenoble accueille une "Journée du matrimoine culturel" vendredi 14 juin 2024 à l'auditorium du Musée de Grenoble, sur le Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !