Magasin des Horizons

Le Magasin des horizons lance sa saison 2019 sous le signe de la terre et du sensible

Le Magasin des horizons lance sa saison 2019 sous le signe de la terre et du sensible

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Nouvelle année et nouvelle programmation pour Le Magasin des horizons.

Le centre national d’arts et de cultures place sa saison culturelle sous le signe de « la terre » et de « la Terre » avec un grand T. Des créations originales et interactives qui vont explorer les questions écologiques et féministes, le « rapport au sensible » et les nouvelles formes de militantisme. Avec notamment plusieurs animations participatives.

 

 

Sur scène, elle pétrit 150 kilos de terre pour ouvrir la réflexion sur notre « Terre-mère nour­ri­cière ». Quel meilleur choix pour pré­sen­ter la sai­son 2019 du Cnac Magasin des hori­zons, que l’ar­tiste por­tu­gaise Rita Natálio et sa per­for­mance-confé­rence Géophagie ? Une soi­rée sous le signe de l’en­vi­ron­ne­ment, du fémi­nisme et de la « recon­nexion » à la nature avec la pro­jec­tion d’un extrait du film Nocturnal Gardening – Night Soil de Melanie Bonajo ; por­trait de quatre femmes qui explorent des modes de vie alternatifs.

 

L’artiste Rita Natálio s’est enduite de terre pen­dant sa per­for­mance pour sen­si­bi­li­ser le public à la pro­tec­tion envi­ron­ne­men­tale des sols et de la Terre. © Anaïs Mariotti – pla​ce​gre​net​.fr

 

Après « la marche » en 2018, Le Magasin place ainsi sa nou­velle sai­son cultu­relle sous le signe de la « terre » et de « La Terre ». Le but, explique Camille Planeix, coor­di­na­trice du Magasin ? « Réinventer le lien au monde, avoir une autre rela­tion à la terre et aux autres hommes. » Pour Béatrice Josse, la direc­trice, « cette thé­ma­tique per­met­tra de connec­ter plu­sieurs formes de mili­tan­tisme et d’ex­plo­rer le rap­port au sen­sible »

 

Le Magasin tient éga­le­ment à mul­ti­plier les ori­gines artis­tiques et les natio­na­li­tés. « Nous allons tra­vailler à par­tir d’œuvres d’artistes non occi­den­taux. Notamment avec des Sud-amé­ri­cains qui entre­tiennent une autre rela­tion au monde et à l’en­vi­ron­ne­ment », affirme Camille Planeix. Au final, cette pro­gram­ma­tion a pour ambi­tion de « chan­ger notre rap­port à la Terre et notre concep­tion de la nature », pour­suit-elle.

 

 

Réconcilier « le corps et l’esprit » au cours de La Nuit des idées

 

Depuis 2016, l’Institut fran­çais invite les éta­blis­se­ments cultu­rels fran­çais et inter­na­tio­naux à par­ti­ci­per à la Nuit des idées. En 2018, une soixan­taine de pays et une cen­taine de villes fran­çaises ont ainsi « célé­bré la pen­sée » au cours de cette soi­rée. L’occasion de réunir artistes, intel­lec­tuels et cher­cheurs pour faire émer­ger des « idées » et des « pen­sées » avec le public.

 

Cette année, La Nuit des idées se dérou­lera le 31 jan­vier sur le thème « Face au pré­sent ». Pour la deuxième fois, Le Magasin pren­dra part à cette soi­rée inédite dans ses locaux à Grenoble, de 19 heures à minuit.

 

La Nuit des idées 2017 (image d’illus­tra­tion). © Le Magasin des hori­zons (Facebook officiel)

 

L’intitulé de cette Nuit des idées gra­tuite et sans réser­va­tion ? « Yes we care. » Jouant sur les mul­tiples sens du mot anglais « care » (prendre soin, bien-être et sol­li­ci­tude), ce slo­gan invite à réflé­chir à la manière de récon­ci­lier le « corps et l’es­prit » pour « remé­dier au mal qui ronge notre pré­sent ».

 

Un temps de réflexion inter­dis­ci­pli­naire avec le public en pré­sence d’une quin­zaine d’intervenants : artiste, her­bo­riste, anthro­po­logue, sophro­logue, cha­mane, psy­cho­logue, neu­ro­logue etc.

 

Le tout avec un concept bien éprouvé. Les par­ti­ci­pants pio­che­ront ainsi au hasard pour déter­mi­ner un cré­neau horaire et les inter­ve­nants avec les­quels dis­cu­ter. Puis, quatre membres du public par­ta­ge­ront  une table avec un spé­cia­liste, avec un rou­le­ment toutes les trente minutes. Objectif : débattre, phi­lo­so­pher mais aussi par­ta­ger des expé­riences de vie alter­na­tives ou spirituelles.

 

 

Les bivouacs du Magasin : des « campements » artistiques éphémères

 

De jan­vier à mars 2019, Le Magasin des hori­zons orga­nise une dou­zaine de « bivouacs » sur le ter­ri­toire isé­rois. Ces cam­pe­ments éphé­mères pro­posent de décou­vrir, le temps d’une après-midi ou d’une soi­rée, créa­tions artis­tiques, ani­ma­tions, pro­jec­tions et de par­ti­ci­per à des réflexions.

 

Le Magasin des Horizons

Le bivouac Les adrets (image d’illus­tra­tion du Magasin) © Le Magasin des horizons

Pour cette deuxième édi­tion, éco­lo­gie, fémi­nisme et modes de vie alter­na­tifs seront à l’hon­neur. Entre autres thèmes abor­dés : « Temps, cycles et ima­gi­na­tion », « Humanimalités », « Sorcières / Chamane / Rituels », « Plantes, liai­son et déliai­son de l’univers », ou encore « Peuples autoch­tones, nations pre­mières ». Le pre­mier évé­ne­ment, sur l’hy­per­sen­si­bi­lité aura lieu le 10 jan­vier à 19 heures à la Maison des Habitants Chorier-Berriat.

 

Le Magasin orga­nise éga­le­ment un bivouac inti­tulé « sor­cières, sœurs d’é­co­lo­gie », le 19 jan­vier, en par­te­na­riat avec le CCN2. Ce cam­pe­ment au « for­mat extra-large » se dérou­lera de 15 à 18 heures au départ de la salle des fêtes du Percy dans le Trièves. Au pro­gramme ? Atelier autour de la « danse des sor­cières », pro­jec­tion de films et rencontre-discussion.

 

À noter éga­le­ment, les jeunes à par­tir de 12 ans pour­ront prendre part à un cam­pe­ment artis­tique sur le  « futur de nos mon­tagnes », le 2 mars pro­chain de 17 h 30 à 20 h 30 aux Adrets. Un labo-fic­tion per­met­tra notam­ment de ques­tion­ner l’a­ve­nir de la sta­tion de ski de Prapoutel dans une dizaine d’années.

 

Anaïs Mariotti

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AMa

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'une des saynètes jouées par la troupe de l'Arist-Créarc dans le cadre des Rencontres du jeune théâtre européen. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Les 33e Rencontres du jeune théâtre européen battent leur plein entre numérique et présentiel à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - La 33e édition des Rencontres du jeune théâtre européen organisée par le Créarc bat son plein depuis le 2 juillet 2021 à Lire plus

Réouverture des lieux culturels : une reprise en deux temps pour la MC2 Grenoble

  EN BREF – Attendue depuis des mois, la réouverture des lieux culturels aura lieu ce mercredi 19 mai 2021. La MC2: Maison de la Lire plus

Coupe Icare 2021 : le rassemblement annuel des sports aériens dévoile son programme de vol

  FLASH INFO - Le programme de la 48e Coupe Icare a été dévoilé. Malgré l’annulation de l’édition précédente, les organisateurs ont maintenu la formule Lire plus

Nouvelle saison audacieuse et éclectique à l’Odyssée et L’autre Rive d’Eybens

  FOCUS – À Eybens, la nouvelle saison de l’Odyssée et de l'Autre Rive s’est ouverte avec toujours le même désir de faire découvrir de nouveaux Lire plus

Pour attirer et fidéliser de nouveaux publics, la MC2 mise sur l’accessibilité et la convivialité

  FOCUS - Soirée étudiante, tarif adulte-enfant, services annexes autour des spectacles, avec de la garde d'enfants facilitée, une cantine plus grande et plus écolo… La Lire plus

Le Déclic de Claix démarre sa nouvelle saison avec des spectacles triés sur le volet

FOCUS – La salle de spectacle Le Déclic vient de lancer sa nouvelle saison 2019-2020, avec une panoplie de spectacles tout public mais aussi plus pointus. Lire plus

Flash Info

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin