Manuels scolaires livrés dans les lycées : les librairies de Rhône-Alpes mises en péril par Laurent Wauquiez ?

sep article

EN BREF – Laurent Wauquiez, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a prévu de faire voter, lors de l’assemblée plénière des 19 et 20 décembre, une délibération qui fait polémique : l’acheminement gratuit des manuels scolaires directement dans les lycées.

Une mesure qui ne passe pas auprès des libraires rhônalpins. D’autant qu’elle vient contredire l’une des promesses électorales de Laurent Wauquiez.

 

 

Une liste scolaire typique d'élèves de seconde. Au total, 10 manuels scolaires différents. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Une liste scolaire typique d’élèves de seconde. © Jules Peyron – placegrenet.fr

À première vue, on aurait pu penser que l’expédition gratuite des manuels scolaires dans les lycées, telle qu’envisagée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes,

allait faire l’unanimité.

 

Si la mesure semble favorable aux familles, qui n’auraient plus à s’occuper de quoi que ce soit, elle pourrait en revanche avoir de lourdes conséquences pour les librairies indépendantes.

 

Ces dernières sont en effet actuellement les acteurs majeurs de la distribution des manuels scolaires. Des manuels « qui représentent 15 à 20 % de notre chiffre d’affaires annuel », précise Michel Perrin, directeur de l’enseigne Gibert Joseph à Grenoble et membre d’un collectif de libraires qui s’est monté afin de contester cette mesure. Mesure décidée, selon lui, sans concertation. « La Région n’a reçu une délégation de libraires que le 3 décembre », dénonce ainsi le collectif dans un communiqué.

 

 

Laurent Wauquiez revient sur une promesse de campagne

 

Le groupe d’opposition Socialiste et démocrate s’est également emparé du sujet. L’un des principaux arguments des contestataires est que la gratuité existe déjà en Rhône-Alpes, tout comme en Auvergne d’ailleurs. « En Rhône-Alpes, la gratuité était assurée sur les trois années de lycées avec de l’argent versé directement sur la carte Pass’ Région de chaque lycéen qui achetait directement ses livres auprès des libraires », rappelle ainsi Jean-François Debat, président du groupe Socialiste et démocrate à la Région.

 

Laurent Wauquiez capture d'écran assemblée plénière conseil régional 14 juin 2018

Laurent Wauquiez, lors de l’assemblée plénière du conseil régional, 14 juin 2018 – capture d’écran

 

La Région veut en réalité mettre en place un système d’appel d’offre déjà effectif en Auvergne depuis 2014, à savoir un achat groupé de l’ensemble des manuels scolaires par l’intermédiaire d’un marché public. Un élargissement du modèle auvergnat qui vient toutefois contredire l’une des promesses de campagne de Laurent Wauquiez, formulée dans une lettre à destination des libraires avant les élections régionales de 2015 : « Je m’engage, si je suis élu, à revenir sur le choix qui a été fait par la majorité socialiste de recourir à une politique d’achat groupé pour les livres scolaires. Je propose que la politique actuellement mise en place pour les livres en région Rhône-Alpes soit étendue à l’ensemble de la Région. »

 

 

« Beaucoup de chômage à la clé »

 

Michel Perrin, directeur de la librairie Gibert Joseph, ne mâche pas ses mots : « C’est une catastrophe pour les libraires. À Grenoble, le chiffre d’affaires d’Arthaud, Decitre ou Gibert Joseph va être fortement impacté par cette mesure, ce qui va forcément entraîner des baisses d’effectifs », se désole le libraire, qui prédit déjà « beaucoup de chômage à la clé ».

 

Si la délibération est votée, ce genre de rayons remplis de manuels scolaires pourraient disparaître. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Si la délibération est votée la semaine prochaine, ce genre de rayons pourraient disparaître. © Jules Peyron – placegrenet.fr

Pour la distribution gratuite des manuels, la Région veut mettre en place un système d’appel d’offres. Mais la plupart des librairies indépendantes redoutent de ne pouvoir y répondre. « En Auvergne, la majeure partie des lots de manuels scolaires a été remportée par un grossiste de livres situé dans le sud de la France », dénonce le collectif.

 

Le groupe d’opposition Socialiste et démocrate accuse, de son côté, la mesure d’affaiblir les associations de parents d’élèves « qui assuraient jusqu’alors la distribution des manuels. » Selon Jean-François Debat, président du groupe, ces dernières « n’ont pas été intégrées au nouveau dispositif régional. »

 

Pour Gibert Joseph, l'acheminement direct des manuels scolaires représenterait une perte de 20% du chiffre d'affaire. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Pour Gibert Joseph, l’acheminement direct des manuels scolaires dans les lycées représenterait une perte de 20 % du chiffre d’affaires. © Jules Peyron – placegrenet.fr

Depuis l’annonce de la mesure, plusieurs libraires ont été reçus au siège du Conseil régional. Les négociations sont engagées même si, pour l’instant, aucun compromis n’a été trouvé.

 

La Région, qui ne s’exprime pas encore sur le sujet, a cependant annoncé la tenue d’une conférence de presse « en début de semaine prochaine ». Pour clarifier sa position à la veille de la dernière assemblée plénière de l’année.

 

Jules Peyron

 

commentez lire les commentaires
1817 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.