Manuels scolaires livrés dans les lycées : les librairies de Rhône-Alpes mises en péril par Laurent Wauquiez ?

sep article



EN BREF – Laurent Wauquiez, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a prévu de faire voter, lors de l’assemblée plénière des 19 et 20 décembre, une délibération qui fait polémique : l’acheminement gratuit des manuels scolaires directement dans les lycées.

Une mesure qui ne passe pas auprès des libraires rhônalpins. D’autant qu’elle vient contredire l’une des promesses électorales de Laurent Wauquiez.

 

 

Une liste scolaire typique d'élèves de seconde. Au total, 10 manuels scolaires différents. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Une liste sco­laire typique d’é­lèves de seconde. © Jules Peyron – placegrenet.fr

À pre­mière vue, on aurait pu pen­ser que l’ex­pé­di­tion gra­tuite des manuels sco­laires dans les lycées, telle qu’en­vi­sa­gée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes,

allait faire l’u­na­ni­mité.

 

Si la mesure semble favo­rable aux familles, qui n’au­raient plus à s’oc­cu­per de quoi que ce soit, elle pour­rait en revanche avoir de lourdes consé­quences pour les librai­ries indé­pen­dantes.

 

Ces der­nières sont en effet actuel­le­ment les acteurs majeurs de la dis­tri­bu­tion des manuels sco­laires. Des manuels « qui repré­sentent 15 à 20 % de notre chiffre d’af­faires annuel », pré­cise Michel Perrin, direc­teur de l’en­seigne Gibert Joseph à Grenoble et membre d’un col­lec­tif de libraires qui s’est monté afin de contes­ter cette mesure. Mesure déci­dée, selon lui, sans concer­ta­tion. « La Région n’a reçu une délé­ga­tion de libraires que le 3 décembre », dénonce ainsi le col­lec­tif dans un com­mu­ni­qué.

 

 

Laurent Wauquiez revient sur une promesse de campagne

 

Le groupe d’op­po­si­tion Socialiste et démo­crate s’est éga­le­ment emparé du sujet. L’un des prin­ci­paux argu­ments des contes­ta­taires est que la gra­tuité existe déjà en Rhône-Alpes, tout comme en Auvergne d’ailleurs. « En Rhône-Alpes, la gra­tuité était assu­rée sur les trois années de lycées avec de l’argent versé direc­te­ment sur la carte Pass” Région de chaque lycéen qui ache­tait direc­te­ment ses livres auprès des libraires », rap­pelle ainsi Jean-François Debat, pré­sident du groupe Socialiste et démo­crate à la Région.

 

Laurent Wauquiez capture d'écran assemblée plénière conseil régional 14 juin 2018

Laurent Wauquiez, lors de l’as­sem­blée plé­nière du conseil régio­nal, 14 juin 2018 – cap­ture d’é­cran

 

La Région veut en réa­lité mettre en place un sys­tème d’ap­pel d’offre déjà effec­tif en Auvergne depuis 2014, à savoir un achat groupé de l’en­semble des manuels sco­laires par l’in­ter­mé­diaire d’un mar­ché public. Un élar­gis­se­ment du modèle auver­gnat qui vient tou­te­fois contre­dire l’une des pro­messes de cam­pagne de Laurent Wauquiez, for­mu­lée dans une lettre à des­ti­na­tion des libraires avant les élec­tions régio­nales de 2015 : « Je m’engage, si je suis élu, à reve­nir sur le choix qui a été fait par la majo­rité socia­liste de recou­rir à une poli­tique d’achat groupé pour les livres sco­laires. Je pro­pose que la poli­tique actuel­le­ment mise en place pour les livres en région Rhône-Alpes soit éten­due à l’ensemble de la Région. »

 

 

« Beaucoup de chômage à la clé »

 

Michel Perrin, direc­teur de la librai­rie Gibert Joseph, ne mâche pas ses mots : « C’est une catas­trophe pour les libraires. À Grenoble, le chiffre d’af­faires d’Arthaud, Decitre ou Gibert Joseph va être for­te­ment impacté par cette mesure, ce qui va for­cé­ment entraî­ner des baisses d’ef­fec­tifs », se désole le libraire, qui pré­dit déjà « beau­coup de chô­mage à la clé ».

 

Si la délibération est votée, ce genre de rayons remplis de manuels scolaires pourraient disparaître. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Si la déli­bé­ra­tion est votée la semaine pro­chaine, ce genre de rayons pour­raient dis­pa­raître. © Jules Peyron – placegrenet.fr

Pour la dis­tri­bu­tion gra­tuite des manuels, la Région veut mettre en place un sys­tème d’ap­pel d’offres. Mais la plu­part des librai­ries indé­pen­dantes redoutent de ne pou­voir y répondre. « En Auvergne, la majeure par­tie des lots de manuels sco­laires a été rem­por­tée par un gros­siste de livres situé dans le sud de la France », dénonce le col­lec­tif.

 

Le groupe d’op­po­si­tion Socialiste et démo­crate accuse, de son côté, la mesure d’af­fai­blir les asso­cia­tions de parents d’é­lèves « qui assu­raient jus­qu’a­lors la dis­tri­bu­tion des manuels. » Selon Jean-François Debat, pré­sident du groupe, ces der­nières « n’ont pas été inté­grées au nou­veau dis­po­si­tif régio­nal. »

 

Pour Gibert Joseph, l'acheminement direct des manuels scolaires représenterait une perte de 20% du chiffre d'affaire. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Pour Gibert Joseph, l’a­che­mi­ne­ment direct des manuels sco­laires dans les lycées repré­sen­te­rait une perte de 20 % du chiffre d’af­faires. © Jules Peyron – placegrenet.fr

Depuis l’an­nonce de la mesure, plu­sieurs libraires ont été reçus au siège du Conseil régio­nal. Les négo­cia­tions sont enga­gées même si, pour l’ins­tant, aucun com­pro­mis n’a été trouvé.

 

La Région, qui ne s’exprime pas encore sur le sujet, a cepen­dant annoncé la tenue d’une confé­rence de presse « en début de semaine pro­chaine ». Pour cla­ri­fier sa posi­tion à la veille de la der­nière assem­blée plé­nière de l’année.

 

Jules Peyron

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2182 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.