Le nouveau plan chasse de 3 M€ de Laurent Wauquiez hérisse les élus écologistes

sep article



FIL INFO – Alors que les élus à la Région Auvergne Rhône-Alpes s’apprêtent à voter le 19 décembre un nouveau plan chasse de 3 millions d’euros avec les chasseurs, les écologistes montent une nouvelle fois au créneau. Et dénoncent une politique clientéliste mais aussi d’exploitation de la faune sauvage.

 

 

Les élus du groupe Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire (RCES) en Auvergne-Rhône-Alpes. Crédit photo : RCES.

Les élus du groupe Rassemblement citoyen, éco­lo­giste et soli­daire (RCES) en Auvergne-Rhône-Alpes. © RCES.

Le second plan chasse de Laurent Wauquiez fait bon­dir les élus éco­lo­gistes à la région Auvergne Rhône-Alpes. Ce plan trien­nal, qui sera exa­miné et voté par les conseillers régio­naux en assem­blée plé­nière le 19 décembre pro­chain, s’é­lève comme le pre­mier à 3 mil­lions d’eu­ros.

 

Ce n’est pas une sur­prise. En mars der­nier, la Région avait déjà annoncé son inten­tion de recon­duire le par­te­na­riat avec la fédé­ra­tion régio­nale de la chasse, sur la base d’un bilan jugé posi­tif. Un bilan qui laisse les élus du Rassemblement citoyen, éco­lo­gique et soli­daire quelque peu dubi­ta­tifs.

 

« L’amélioration de la connais­sance des espèces, les études fau­nis­tiques, l’amélioration des milieux natu­rels ne sont pas au niveau, sou­lignent les élus dans un com­mu­ni­qué. La pro­tec­tion de la bio­di­ver­sité confiée aux chas­seurs génère tou­jours huit fois plus de san­gliers tués qu’il y a trente ans et des dom­mages aux agri­cul­teurs qui s’é­lèvent à près de 50 mil­lions d’eu­ros au plan natio­nal. »

 

 

« Logique d’exploitation des espèces de faune sauvage »

 

Difficile pour les éco­lo­gistes d’oublier les acci­dents de chasse et notam­ment la mort d’un vété­tiste en Haute-Savoie. « Difficile éga­le­ment d’oublier le tra­fic de san­gliers déman­telé en Haute-Loire en 2017 : un éle­vage clan­des­tin de bêtes pour consti­tuer des “proies faciles”. On est bien loin de la pro­tec­tion de l’environnement. »

 

Pour Fabienne Grebert, membre de la com­mis­sion envi­ron­ne­ment, une telle conven­tion vise à créer une filière de com­mer­cia­li­sa­tion des venai­sons sous le label La Région du goût.

« Malgré la perte de 60 % de la bio­di­ver­sité ter­restre, nous sommes dans une logique d’ex­ploi­ta­tion des espèces de faune sau­vage, géné­ra­trices de recettes sup­plé­men­taires pour les chas­seurs », tance l’é­lue régio­nale.

 

« On est là au paroxysme du clien­té­lisme. Nous avions dénoncé avec force la pre­mière conven­tion de 3 mil­lions d’euros mais, au moins, celle-ci met­tait en avant des objec­tifs de pro­tec­tion de la nature. Dans cette seconde, on note avec effroi que 600 000 euros vont être consa­crés au trai­te­ment de la venai­son. On risque fort d’a­li­men­ter, davan­tage encore, l’é­le­vage dans des condi­tions ignobles de mil­lions de fai­sans et per­dreaux pour ali­men­ter la filière. »

 

« La Région va cau­tion­ner des pra­tiques de bra­con­nage vian­dard qui n’ont plus de rap­port avec l’en­vi­ron­ne­ment. L’argent public va ser­vir à finan­cer des cou­teaux, des tabliers, des fri­gos et des tables d’équarrissage pour trai­ter les car­casses. Où est l’intérêt géné­ral ? Alors que 79 % des Français sont favo­rables à l’interdiction de la chasse le dimanche, Laurent Wauquiez ferait mieux d’ouvrir les yeux plu­tôt que de faire des cadeaux à ses poten­tiels élec­teurs. »

 

PC

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
6477 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. sep article
  2. Tant d argent gas­pillé alors que la révolte gronde mais qu est ce qu ils ont dans le cer­veau c’est poli­ti­ciens.….

    sep article
  3. Autant je pense que cette sub­ven­tion est inutile pour les chas­seurs comme pour tout groupe asso­cia­tif écolo, autant le niveau zéro des argu­ments me sidère. Martine à la cam­pagne ?

    Le grand gibier est une res­source renou­ve­lable qui pro­duit chaque année en France envi­ron 125 mil­lions de por­tions de viande de haute qua­lité gas­tro­no­mique … et envi­ron­ne­men­tale aussi. Cette pro­duc­tion se fait sans béton, sans engrais, sans pro­duits de trai­te­ment, sans exploi­ta­tion humaine non plus.

    Elle a nourri pour le prin­ci­pal l’hu­ma­nité pen­dant 190 000 ans, et les pré-hommes avant cela.

    Quoique nous man­gions, la nature le four­nit, et la chasse est la pro­duc­tion la plus natu­relle.

    sep article
    • Tout comme les cas­seurs pol­luent l action des gilets jaunes, les vian­dards et autres malades du fusil pour­rissent la chasse, avant de don­ner autant que ce scan­da­leux mon­tant, il fau­drait aussi arrê­ter de don­ner des per­mis de chasse a n importe qui.…

      sep article
  4. sep article