Retour triomphal pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors des Internationaux de France à Grenoble

sep article

FOCUS – Pour leur première compétition internationale de la saison, les vice-champions olympiques de danse sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont brillé lors des Internationaux de France de patinage à Grenoble, établissant un nouveau record du monde. De bon augure avant les championnats d’Europe et du monde en janvier et mars prochains.

 

 

Les regards du monde entier étaient braqués sur eux à l’occasion des Internationaux de France à Grenoble. Pour la première fois, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron dévoilaient samedi 24 novembre leur nouveau programme libre, sur des “airs folk” de la guitariste américaine Rachael Yamagata. Pour une première, ce fut un coup de maître.

 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont brillé lors des Internationaux de France de patinage à la patinoire Polesud © Laurent Genin

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont brillé lors des Internationaux de France de patinage à la patinoire Polesud. © Laurent Genin

 

Portés par la patinoire Polesud, les vice-champions olympiques de danse sur glace ont réalisé un quasi sans-faute, décrochant 132,65 points. Au total, entre le programme court, à l’issue duquel ils étaient déjà en tête, et le libre, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont obtenu 216,78 points. Il s’agit tout simplement d’un nouveau record du monde.

 

 

Gabriella Papadakis : « Nous étions connectés avec la patinoire »

 

« Nous sommes vraiment très contents de la performance que nous avons réalisée, s’est félicitée Gabriella Papadakis. Nous venions à Grenoble pour faire une belle performance, montrer nos programmes et surtout connaître la réaction du public. J’ai l’impression qu’il a apprécié. Nous étions vraiment connectés avec toute la patinoire. C’était vraiment génial ! »

 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors de leur programme libre samedi 24 novembre. © Laurent Genin

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors de leur programme libre samedi 24 novembre. © Laurent Genin

Forfaits pour le Trophée NHK au Japon, du 9 au 11 novembre, après une petite blessure au dos de Guillaume Cizeron, les Clermontois installés à Montréal ne savaient pas trop comment ils allaient se comporter pour leur rentrée.

 

« La première compétition de l’année, on a toujours un peu l’impression que l’on a oublié comment faire. On se rend compte que finalement non, plaisantait Guillaume Cizeron en zone mixte. C’est bien parce que c’est comme un “reset” [une remise à zéro, ndlr]. Cela permet de reposer les bases d’une nouvelle aventure et cela fait du bien aussi de pouvoir patiner en France déjà et d’apprécier vraiment le moment. C’est aussi le début d’un nouveau cycle. Nous l’appréhendons avec beaucoup plus de maturité que les années précédentes. »

 

 

Vanessa James et Morgan Ciprès, vainqueurs dans la catégorie couples

 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron auront deux grandes échéances cette année. D’abord les championnats d’Europe à Minsk, en Biélorussie, du 23 au 26 janvier 2019, où ils seront en quête d’un cinquième titre européen. Ce seront ensuite les championnats du monde à Saïtama, au Japon, du 20 au 23 mars, où ils tenteront de se parer d’une quatrième couronne planétaire. Le rendez-vous grenoblois n’a pu que renforcer leur confiance avant ces deux temps forts.

 

Troisièmes après le programme court, Vanessa James et Morgan Ciprès l'ont emporté dans la catégorie couples. © Laurent Genin

Troisièmes après le programme court, Vanessa James et Morgan Ciprès l’ont emporté dans la catégorie couples. © Laurent Genin

Les danseurs sur glace n’ont pas été les seuls à briller lors de ces Internationaux de France. Vanessa James et Morgan Ciprès ont, eux aussi, remporté la compétition dans la catégorie couples.

 

Troisièmes après une chute dans le programme court vendredi 23 novembre, les Français ont réussi une très belle performance samedi soir.

 

Avec 140,53 points sur le libre, ils se sont approchés à cinq points de leur meilleur score de la saison. Au total avec 205,77 points, ils devancent au classement les Américains Tarah Kayne et Danny O’Shea (191,43 points) et les Russes Aleksandra Boikova et Dmitri Kozlovskii (189,94 points).

 

Grâce à ce succès, leur second après celui obtenu au Skate Canada fin octobre, Vanessa James et Morgan Ciprès se qualifient pour la première fois pour la finale du Grand Prix. Cette compétition, qui réunit les six meilleurs de la saison, se déroulera du 6 au 9 décembre à Vancouver.

 

 

Les larmes de l’Échirollois Kevin Aymoz

 

Chez les hommes, la victoire est revenue à Nathan Chen, le champion du monde 2018. L’Américain l’a emporté devant son compatriote Jason Brown, en tête après le programme court. Le Russe Alexander Samarin complète le podium.

 

Le local de l'étape Kevin Aymoz a terminé cinquième de la compétition hommes. © Laurent Genin

Le local de l’étape Kevin Aymoz a terminé cinquième de la compétition hommes. © Laurent Genin

L’Échirollois Kevin Aymoz, qui s’entraîne en Floride, termine à une belle cinquième place. « Je suis très content mais pas fier parce qu’il y a eu trop d’erreurs », a commenté le patineur de vingt et un ans.

 

Très applaudi par le public, le candidat local de l’étape a apprécié le soutien de Polesud. « Le public était bien derrière moi. Cela me fait chaud au cœur, moi qui me suis entraîné pendant seize ans dans cette patinoire », a-t-il rappelé.

 

Kevin Aymoz a eu les larmes aux yeux à l’issue de sa prestation. « C’est lié au stress, aux entraînements, tout ce que je donne… Quand cela se rend bien, cela fait du bien. Mes trois dernières semaines d’entraînement étaient vraiment horribles. Je n’arrivais pas à me concentrer, j’étais vraiment stressé. Je ne patinais plus qu’un jour sur deux. »

 

Si les Américains ont réussi le doublé dans la catégorie hommes, les Japonaises en ont fait de même chez les femmes. Rika Kikira a devancé Maï Mihara et l’Américaine Bradie Tennell. La Russe Evgenia Medvedeva, double championne du monde 2016 et 2017 et favorite, n’a pris que la quatrième place.

 

Les Françaises Maé-Bérénice Meité et Laurine Lecavelier ont terminé septième et huitième. Pour sa première grande compétition internationale chez les seniors, l’Annécienne Léa Serna, dix-huit ans, s’est classée onzième. La championne de France junior patine désormais dans la cour des grandes.

 

Laurent Genin

 

 

Les Internationaux de France de retour à Grenoble en 2019

 

La Métropole continuera à accueillir les Internationaux de France de patinage à la patinoire Polesud l’an prochain. Christophe Ferrari et Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace (FFSG) l’ont confirmé samedi 24 novembre lors d’une conférence de presse pour annoncer le partenariat noué pour quatre ans entre la FFSG et la société de cosmétique japonaise Tokio Inkarami.

 

« La Métropole de Grenoble est évidemment extrêmement favorable à ce que les Internationaux de France soient le plus longtemps possible dans la métropole, a expliqué Christophe Ferrari. Le président que je suis favorisera toujours l’ancrage dans le territoire. Nous sommes en tout cas très fiers de les accueillir. » « Nous serons présents l’année prochaine à Grenoble », a déclaré Didier Gailhaguet. En 2019, ce sera donc pour la troisième année consécutive que cette compétition internationale aura lieu dans la capitale des Alpes.

 

LG

commentez lire les commentaires
638 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.