Actis lance la vente d'une partie de son patrimoine au nom du "recentrage géographique", sur fond de fusion annoncée (et contestée) avec Grenoble Habitat.

« Rendez l’argent » : la Confédération syndicale des familles accuse la CGT et FO de percevoir indument des sommes des bailleurs sociaux de l’Isère

« Rendez l’argent » : la Confédération syndicale des familles accuse la CGT et FO de percevoir indument des sommes des bailleurs sociaux de l’Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – En amont des élections HLM, qui se tiennent du 15 novembre au 15 décembre, la Confédération syndicale des familles a publié un communiqué incendiaire contre les associations Indecosa et Afoc, respectivement issues de la CGT et de FO. Accusées de profiter des sommes octroyées par les bailleurs sans mener les actions de défense des locataires, les deux structures répliquent vertement et dénoncent des motivations purement financières de la part de la CSF.

 

 

Actis, cours Jean-Jaurès  à Grenoble. © Véronique Magnin – pla​ce​gre​net​.fr

La guerre est-elle décla­rée entre les asso­cia­tions de défense des loca­taires des bailleurs sociaux isé­rois ? Un com­mu­ni­qué de la Confédération syn­di­cale des familles Isère a, en tout cas, mis le feu aux poudres. La CSF y dénonce sans ambages la pré­sence de la CGT et de FO parmi les repré­sen­tants de loca­taires et les accuse de pro­fi­ter des sommes octroyées par les bailleurs sociaux sans mener de véri­table tra­vail auprès des rési­dents des HLM.

 

Si la CSF cite direc­te­ment la CGT et FO, ce sont en réa­lité deux struc­tures éma­nant des syn­di­cats qui sont visées. Soit Indecosa (Association pour l’Information et la défense des consom­ma­teurs sala­riés) pour la CGT, et l’Afoc (Association Force ouvrière consom­ma­teurs) pour FO. Dans les termes mêmes de son com­mu­ni­qué, la CSF n’o­père aucune dis­tinc­tion entre les enti­tés, qua­li­fiant les deux asso­cia­tions d”« antennes » des syndicats.

 

 

Des sommes indument perçues ?

 

Bref retour his­to­rique : en 2000, la loi SRU (Solidarité et renou­vel­le­ment urbain) ins­tau­rait, pour chaque orga­nisme HLM, le prin­cipe de Plan de concer­ta­tion loca­tive (PCL), visant à faci­li­ter le dia­logue entre bailleurs sociaux et repré­sen­tants des loca­taires, ainsi qu’à garan­tir des moyens finan­ciers aux asso­cia­tions. De quoi per­mettre à la CSF, qui l’é­crit elle-même, de créer des postes de sala­riés pro­fes­sion­nel­le­ment dédiés à la défense des rési­dents HLM.

 

Le logo de la CSF Isère.

Le logo de la CSF Isère.

« Depuis douze ans, d’autres asso­cia­tions ont jugé inté­res­sant de s’intégrer à cette dyna­mique », note encore la CSF.

 

Alors que les struc­tures de repré­sen­ta­tion des loca­taires étaient au nombre de trois – la Confédération natio­nale du loge­ment (CNL) et la CLCV (Consommation loge­ment cadre de vie) venant s’a­jou­ter à la CSF* – Indecosa et l’Afoc ont fait leur appa­ri­tion en pro­po­sant des can­di­dats dans le cadre des élec­tions HLM. Et ont pu, au gré des résul­tats, inté­grer le PCL.

 

Or, juge la CSF, les deux nou­velles venues ne font pas le tra­vail que l’on attend d’elles. « Structures absentes ou presque sur le ter­rain auprès des habi­tants ou dans les ins­tances de tra­vail des bailleurs sociaux, absence de com­pé­tences sur les sujets du loge­ment et de la concer­ta­tion loca­tive, mais sur­tout non jus­ti­fi­ca­tion de l’utilisation des fonds alloués dans le cadre des PCL », énu­mère sans rete­nue la Confédération syn­di­cale des familles.

 

Conclusion ? « CGT, FO : ren­dez l’argent des loca­taires ! », crie la CSF, en jugeant scan­da­leux les sommes ver­sées à ses deux concur­rentes. « Nous par­lons de plu­sieurs dizaines de mil­liers d’euros annuels. Un bud­get impor­tant, sorti des dépenses que les bailleurs pour­raient consa­crer au recru­te­ment de per­son­nel de proxi­mité ou à l’entretien du parc », insiste-t-elle. Avant d’ap­pe­ler les bailleurs sociaux à se mon­trer plus exi­geants, notam­ment sur les bilans d’activité.

 

 

Un rapport d’activité de 173 pages

 

Sans sur­prise, l’in­di­gna­tion et l’ar­gu­men­taire de la CSF ne passe pas du tout après des deux asso­cia­tions visées. « Non-jus­ti­fi­ca­tion de l’utilisation des fonds alloués » ? Le pré­sident d’Indecosa Jean-François Gutierrez nous montre un rap­port d’ac­ti­vité de 173 pages, dres­sant le détail des actions menées par son orga­ni­sa­tion sur l’an­née 2017.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Chérif Boutafa, élu d’opposition à Grenoble et syndicaliste FO, dénonce une tentative de « putsch »

  FOCUS - Drôle d'ambiance en Isère chez Force ouvrière. La Ville de Grenoble a en effet reçu un courrier, signé du délégué régional FO, Lire plus

Rentrée des élèves à l'école Menon, abords piétonisés, mardi 19 mai © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Le retour annoncé de tous les élèves à l’école le 22 juin sera-t-il possible ?

  FOCUS - Tous les élèves de primaire seront de retour en classe à partir du 22 juin, en Isère comme ailleurs dans l'Hexagone. C’est Lire plus

Retour à l'école : des enseignants inquiets pour l'avenir
Des enseignants de l’Isère dénoncent les conditions du retour à l’école et s’inquiètent pour l’avenir

  EN BREF -  Le Syndicat national unifié des directeurs, instituteurs et professeurs des écoles (Snudi-FO) de l'Isère a dénoncé, ce mercredi 10 juin, les Lire plus

Alors que l'épidémie de Covid-19 ralentit sa progression, l'heure est à la reprise de l'économie en Isère. Malgré les alertes des scientifiques.
Vers une reprise des activités économiques à marche forcée en Isère

  DÉCRYPTAGE - La suspension des activités jugées non essentielles, réclamée par des partis, élus et organisations syndicales de gauche, n'est pas à l'ordre du Lire plus

Camion de tri de déchets, circulant à Grenoble, fin mars 2020, pendant l'épidémie de coronavirus © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
À Grenoble, les éboueurs poursuivent le ramassage avec des gants… mais souvent sans masques

  FOCUS – Malgré le risque d’attraper le covid-19, les éboueurs assurent sans faillir le ramassage des déchets sur le territoire de la Métropole de Lire plus

Fusion Actis – Grenoble Habitat : face à l’hostilité grandissante, la Métro et la Ville de Grenoble remettent le projet en discussion

  DÉCRYPTAGE - Initialement prévue pour 2021 avant d'être ramenée au 1er janvier 2020, la fusion entre les bailleurs sociaux Actis et Grenoble Habitat est Lire plus

Flash Info

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin