Manifestation Bolsonaro

Manifestation « contre le fascisme au Brésil » samedi 10 novembre à Grenoble

Manifestation « contre le fascisme au Brésil » samedi 10 novembre à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Après la victoire du candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro au Brésil, une manifestation « en solidarité avec le peuple brésilien » et « contre le fascisme » aura lieu le samedi 10 novembre, rue Félix-Poulat à Grenoble. Les associations, collectifs et partis politiques à l’origine de cette mobilisation réagissent ainsi aux premières déclarations et au programme ultra-libéral du chef d’État brésilien.

 

 

Après la victoire de Jair Bolsonaro au Brésil, des associations et partis politiques appellent les Grenoblois à se mobiliser "contre le fascisme".

Une mani­fes­ta­tion en « soli­da­rité avec le peuple bré­si­lien » et « contre le fas­cisme » a lieu le samedi 10 novembre à Grenoble. © Manifestation « Contre le fas­cisme au Brésil » via Facebook – AFP

Dix jours après la vic­toire de l’ex­trême droite au Brésil le 28 octobre der­nier, les mani­fes­ta­tions en « soli­da­rité avec le peuple bré­si­lien » se mul­ti­plient sur le ter­ri­toire français.

 

Ce sera aussi le cas à Grenoble. De nom­breux col­lec­tifs, asso­cia­tions et par­tis poli­tiques* appellent ainsi les Grenoblois à se mobi­li­ser le samedi 10 novembre à 14 h 30, rue Félix-Poulat. Le mot d’ordre ? Lutter contre le « fas­cisme » et défendre les valeurs démocratiques.

 

 

« Non au fascisme au Brésil »

 

Surnommé le « Trump tro­pi­cal », Jair Bolsonaro est qua­li­fié de miso­gyne, homo­phobe et xéno­phobe par une par­tie de la presse natio­nale et inter­na­tio­nale. Et pour cause, il n’a pas hésité à s’en prendre aux mino­ri­tés et aux femmes durant sa cam­pagne électorale.

 

Après la victoire de Jair Bolsonaro au Brésil, des associations et partis politiques appellent les Grenoblois à se mobiliser "contre le fascisme".

Jair Bolsonaro a été élu pré­sident du Brésil avec 55 % des suf­frages, le 28 octobre 2018 (Parti social libé­ral – PLS) © CC

Le nou­veau chef d’État bré­si­lien a notam­ment tenu des pro­pos très viru­lents à l’é­gard de la com­mu­nauté LGBT : « Les homo­sexuels sont le pro­duit de la consom­ma­tion de drogue ». Ou encore, à pro­pos des femmes : « Certaines femmes ne méritent pas qu’on les viole », a‑t-il répété pen­dant la course aux présidentielles.

 

Dans sa ligne de mire éga­le­ment, les popu­la­tions noires ou amé­rin­diennes : « Si je dois assu­mer la pré­si­dence, l’Indien n’aura plus un cen­ti­mètre de terre », pro­met­tait-il le 2 février 2018. Jair Bolsonaro fait aussi polé­mique pour sa “nos­tal­gie” de la dic­ta­ture mili­taire au Brésil (1964−1985). Il a notam­ment déclaré : « L’erreur de la dic­ta­ture a été de tor­tu­rer sans tuer », sur les ondes d’une radio bré­si­lienne en 2016.

 

Des décla­ra­tions qui, depuis son élec­tion, ont poussé des asso­cia­tions, col­lec­tifs et par­tis à appe­ler à mani­fes­ter à Grenoble. Ces oppo­sants s’in­quiètent par ailleurs du pro­gramme ultra-libé­ral du pré­sident bré­si­lien. Jair Bolsonaro sou­haite par exemple libé­ra­li­ser le port d’armes ou pri­va­ti­ser cer­tains ser­vices publics. Mais ne men­tionne aucune prio­rité envi­ron­ne­men­tale dans son programme…

 

Enfin, les acteurs de ce mou­ve­ment jugent la posi­tion d’Emmanuel Macron « trop laxiste » à l’é­gard du nou­veau gou­ver­ne­ment bré­si­lien. Le pré­sident fran­çais a déclaré vou­loir pour­suivre toutes les coopé­ra­tions exis­tantes avec le Brésil, « dans le res­pect des prin­cipes démo­cra­tiques » et n’a pas man­qué de féli­ci­ter la vic­toire du chef d’État d’ex­trême droite, le 29 octobre der­nier.

 

AMa

 

 

* À l’ap­pel de : Acip – Asado – Ades – Attac 38 – CADTM- CGT Isère- CIIP – Collectif mémoire Vérité Justice – Ensemble Isère – Europe Écologie Verts Isère – Fal 38 (France Amérique Latine) – France insou­mise – Générations Grenoble Métropole – Go Citoyenneté – Jeunes Communistes 38 – LDH (Grenoble Métropole) – LIFP (Ligue inter­na­tio­nale des femmes pour la paix et la liberté) – Mouvement de la Paix – NPA – Osez le Féminisme – PCF – Planning fami­lial- PCOF – Solidaires Isère – Unef – UNL (Lycéens)

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AMa

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une manifestation commune travailleurs sociaux - étudiants. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Travailleurs sociaux, culturels, étudiants… Près de 250 personnes ont manifesté ce jeudi 8 avril à Grenoble

  FOCUS - Près de 250 personnes ont manifesté à Grenoble ce jeudi 8 avril 2021, dans le cadre d'une nouvelle journée de grève des Lire plus

Les forces de l'ordre ont avertis les élèves qu'ils feraient usage de la force si nécessaire. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net
Tentative de blocus et rassemblement au lycée Champollion au terme d’une semaine de mobilisation

  REPORTAGE  - La semaine de mobilisation lycéenne s’est achevée ce vendredi 21 mai par une tentative de blocage du lycée Champollion à Grenoble. Si Lire plus

© Paul Turenne - Place Gre'net
Regain de mobilisation contre la réforme des retraites à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Importante mobilisation à Grenoble où 25 000 personnes selon les syndicats, 5 400 pour les autorités, ont manifesté contre la réforme Lire plus

Une « soirée contre-Ségur » pour conclure la journée de mobilisation pour la santé mardi 16 juin à Grenoble
Premier débrayage post-confinement au CHU Grenoble Alpes pour réclamer plus de moyens

  REPORTAGE VIDÉO - À l'appel des collectifs Inter-urgences et Inter-hôpitaux, des personnels soignants du CHU de Grenoble ont débrayé ce mardi 26 mai 2020 Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin