L'élaboration du règlement local de publicité intercommunal confiée à un cabinet d'études inquiète l'association Paysages de France.

Règlement local de la publicité : un cabinet d’études aux manettes, Paysages de France inquiète

Règlement local de la publicité : un cabinet d’études aux manettes, Paysages de France inquiète

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Paysages de France s’inquiète de l’élaboration du règlement local de publicité intercommunal confiée à un cabinet d’études. L’association tire la sonnette d’alarme en amont des premières réunions. Elle craint une occupation massive des voies publiques sur le territoire de la Métropole de Grenoble et une aggravation des disparités entre quartiers.

 

 

L'élaboration du règlement local de publicité intercommunal confiée à un cabinet d'études inquiète l'association Paysages de France.

Panneaux publi­ci­taires à Crolles – DR

Alors que l’é­la­bo­ra­tion du règle­ment local de publi­cité inter­com­mu­nal suit son cours, entre concer­ta­tion préa­lable et réunions de tra­vail*, l’as­so­cia­tion Paysages de France s’in­quiète de la manière dont est mené le projet.

 

Ce règle­ment pré­voit de fixer les règles à res­pec­ter pour l’installation des dis­po­si­tifs de publi­cité, les enseignes et pré-enseignes, et ce sur l’en­semble du ter­ri­toire métro­po­li­tain. Un docu­ment dont l’é­la­bo­ra­tion a été confiée par la Métropole de Grenoble à un bureau d’é­tudes tou­lon­nais, Even Conseil.

 

« Paysages de France le mesure chaque jour puis­qu’elle suit l’é­la­bo­ra­tion des futurs règle­ments locaux de la publi­cité à tra­vers toute la France. Les bureaux d’é­tudes, qui influent consi­dé­ra­ble­ment sur les déci­sions (les élus se reposent sur eux), déclinent par­tout ou presque la même logique, contrai­re­ment à tout ce qu’il convient de faire », s’a­larme l’as­so­cia­tion dans un communiqué.

 

 

Conformité avec la loi

 

L’association s’in­quiète de la mise en place de pan­neaux lumi­neux et moto­ri­sés « au moment où la pla­nète brûle », de l”« occu­pa­tion mas­sive et sans frein des voies publiques », de l’au­to­ri­sa­tion don­née à des dis­po­si­tifs « les plus agres­sifs et les plus har­ce­lants », « non seule­ment nui­sibles mais car­ré­ment inutiles » mais aussi des déro­ga­tions au code de l’en­vi­ron­ne­ment, « ce qui revient à faire sau­ter des pro­tec­tions au lieu de réduire la pollution ».

 

Ce nou­veau règle­ment local de la publi­cité inter­com­mu­nal qui sera mis en œuvre sur les qua­rante-neuf com­munes de la Métro vien­dra rem­pla­cer les règle­ments com­mu­naux actuel­le­ment en vigueur.

Des docu­ments anciens qui doivent être mis en confor­mité avec la loi avant juillet 2020.

 

Objectif ? Adapter la régle­men­ta­tion natio­nale aux spé­ci­fi­ci­tés du ter­ri­toire. Et jon­gler entre pré­ser­va­tion de l’at­trac­ti­vité du ter­ri­toire et qua­lité de vie de ses habi­tants, comme pré­cisé dans la déli­bé­ra­tion adop­tée le 6 juillet der­nier par les élus métropolitains.

 

« Une atten­tion toute par­ti­cu­lière sera por­tée à la qua­lité du pay­sage urbain et natu­rel tant sur les zones sen­sibles (entrées de ville, sec­teurs pro­té­gés, tel que l’AVAP du centre-ville de Grenoble) qu’au niveau des zones d’ha­bi­tat. Les zones péri-urbaines, rurales et de mon­tagne deman­de­ront, elles aussi, une atten­tion par­ti­cu­lière, pre­nant en compte le fait qu’une grande par­tie du ter­ri­toire est cou­vert par deux parcs natu­rels régio­naux (Vercors et Chartreuse), sou­mis à des contraintes règle­men­taires spé­ci­fiques en termes d’affichage et du sec­teur de pré­fi­gu­ra­tion d’un parc natu­rel sur le mas­sif de Belledonne », sou­ligne le texte.

 

 

« Une machine à aggraver les disparités entre quartiers »

 

Mais l’ob­jec­tif de « dis­po­ser de pres­crip­tions en matière d’implantation, d’insertion et de qua­lité des dis­po­si­tifs publi­ci­taires et des enseignes adap­tées aux enjeux actuels » laisse scep­tique Paysages de France.

 

L’association craint qu’il s’a­gisse là d’une « machine à aggra­ver les dis­pa­ri­tés entre quar­tiers », dans une logique « anti-urbaine et anti-sociale, puisque le ter­ri­toire est découpé en zones plus ou moins per­mis­sives, les espaces où on se « lâche » étant géné­ra­le­ment ceux que l’on devrait au contraire réha­bi­li­ter ». Un pre­mier coup de semonce de l’as­so­cia­tion qui, depuis vingt-cinq, se bat contre la pol­lu­tion visuelle, n’hé­si­tant pas à sai­sir les tri­bu­naux.

 

PC

 

 

  • * Deux réunions de tra­vail sont pré­vues ce mer­credi 7 novembre, l’une avec les « per­sonnes publiques asso­ciées », l’autre entre conseillers métropolitains.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble, Paysages de France lance un ultimatum à Eric Piolle. Pourqu'il retire ou s'engage à le faire, la publicité numérique des abribus.
Affichage publicitaire : Paysages de France lance un ultimatum au maire de Grenoble

EN BREF - À Grenoble, la porte laissée ouverte à la publicité numérique sur les abribus  fait bondir Paysages de France. L'association a lancé un Lire plus

CM du 8 juillet 2019. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Burkini à Grenoble : arc-bouté sur ses positions, Éric Piolle dénonce une « cacophonie gouvernementale »

  FOCUS - “L'affaire du burkini” s'est invitée au conseil municipal de Grenoble ce lundi 8 juillet. Interpellé par l'opposition, Éric Piolle, le maire de Grenoble, Lire plus

UNE EXPO BETE d'AFFICHE ANIMAUX CENTRE DU GRAPHISME 20.04.04
“Bêtes d’affiches, une saga publicitaire” : l’expo ludique et critique du Centre du graphisme sur les animaux dans la pub

FOCUS - Du 3 mai au 30 août, l'exposition « Bêtes d'affiches, une saga publicitaire » s'installe au Centre du graphisme d'Échirolles. À la fois ludique et Lire plus

Alors que le futur règlement local de la publicité sur le territoire de la Métropole de Grenoble se dessine, Paysages de France (re)monte au créneau.
Publicité : le ton monte entre la Métropole de Grenoble et Paysages de France

FIL INFO - Alors que les réunions se poursuivent en vue de faire adopter le futur règlement local de la publicité intercommunal sur le territoire Lire plus

Prototype du mobilier urbain à La Bruyère -C- Charles Thiebaud
La Ville de Grenoble installe son nouveau mobilier urbain Vox « 100 % info, 0 % pub »

EN BREF - La Ville de Grenoble vient d'installer deux prototypes de son nouveau mobilier urbain "100 % info, 0 % pub ». Un dispositif qui doit "rendre Lire plus

Les abribus JCDecaux nouvelle génération du SMTC. DR
Loin d’avoir disparu de Grenoble, la publicité continuera d’investir les abribus JCDecaux jusqu’en 2031

FOCUS - Banni fin 2014 des mobiliers urbains de la Ville par le maire écologiste de Grenoble, l'afficheur JCDecaux vient de re-signer un contrat avec Lire plus

Flash Info

|

28/09

9h00

|

|

28/09

8h19

|

|

27/09

9h57

|

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin