17 novembre FIL INFO

Blocage des routes le 17 novembre : trois points de ren­dez-vous déjà fixés à Grenoble

Blocage des routes le 17 novembre : trois points de ren­dez-vous déjà fixés à Grenoble

FIL INFO — L’appel natio­nal au blo­cage des routes le 17 novembre pour pro­tes­ter contre la hausse des prix du car­bu­rant concerne éga­le­ment Grenoble, avec trois points de ras­sem­ble­ment d’ores et déjà annon­cés. Mais le mou­ve­ment, sou­tenu par le Rassemblement natio­nal et Debout la France, sus­cite autant d’adhé­sion que de rejet.

La hausse du prix du car­bu­rant, la « goutte d’eau » qui fait débor­der le jer­ry­can ? C’est ainsi que le pré­sente Julien Terrier, porte-parole isé­rois du mou­ve­ment natio­nal de blo­cage prévu pour le samedi 17 novembre, à nos confrères du Dauphiné libéré. Un mou­ve­ment, né d’une péti­tion pour la baisse du prix du car­bu­rant, tout autant applaudi que décrié. Nombre de mili­tants voient en effet la main de l’ex­trême droite der­rière cette ini­tia­tive “citoyenne”.

L'un des visuels du mouvement du 17 novembre. DR

L’un des visuels du mou­ve­ment du 17 novembre. DR

Objectif du mou­ve­ment ? Se munir de gilets jaunes recon­nais­sables et blo­quer les routes des villes pour entra­ver la cir­cu­la­tion. À Grenoble, selon les infor­ma­tions cir­cu­lant sur les réseaux sociaux, trois points de ras­sem­ble­ment sont déjà orga­ni­sés, tous trois à 8 heures : devant les maga­sins Carrefour de Meylan et de Saint-Égrève, et devant l’es­pace Comboire de Grenoble. La carte des blo­cages indique éga­le­ment des ras­sem­ble­ments dans le Nord-Isère (sans plus de pré­ci­sions) ainsi qu’à La Mure.

Un mou­ve­ment fas­ci­sant… ou citoyen ?

Organisées pour déci­der col­lec­ti­ve­ment du mode d’ac­tion, des réunions ont, semble-t-il, d’ores et déjà per­mis aux forces de l’ordre d’i­den­ti­fier les “meneurs” du blo­cage en Isère. « Ça y est, je suis contacté par l’hô­tel de police de Grenoble… Pour le moment, le contact est plu­tôt bon à part un petit rap­pel sur la res­pon­sa­bi­lité des porte-parole », écrit ainsi sur Facebook l’une des per­sonnes pré­sentes, en relayant la vidéo du Dauphiné libéré.

Des gilets jaunes d'ores et déjà présents lors d'une réunion de préparation du mouvement de blocage. Photo Facebook.

Des gilets jaunes d’ores et déjà pré­sents lors d’une réunion de pré­pa­ra­tion du mou­ve­ment de blo­cage. Photo Facebook.

Témoignage inat­tendu, une figure de Solidaires étu­diants Grenoble était pré­sent à l’une des ren­contres. « Il y a dans ce mou­ve­ment un gros poten­tiel car il réunit des gens qui se heurtent à une baisse de leur pou­voir d’a­chat : rien de fas­ci­sant dans ce que j’ai vu », écrit le mili­tant, sans pré­ju­ger de l’am­biance dans les autres villes. Avant d’ap­pe­ler les « mili­tant-e‑s syn­di­ca­listes et de la gauche » à se ren­sei­gner sur l’o­pé­ra­tion plu­tôt que de relayer les mes­sages la dénonçant.

La CGT dit com­prendre mais n’adhère pas

Si le mou­ve­ment appa­raît dif­fi­ci­le­ment iden­ti­fiable et sus­cite une hos­ti­lité par­fois de prin­cipe, il n’en demeure pas moins que les deux seuls par­tis à le sou­te­nir offi­ciel­le­ment sont le Rassemblement natio­nal (ex-FN) et Debout la France. Et que cer­tains visuels en sa faveur affichent une “cou­leur” poli­tique qui vire rapi­de­ment au brun. Tel un des­sin de iné­nar­rable site d’ins­pi­ra­tion nazie Démocratie par­ti­ci­pa­tive appe­lant à lut­ter contre « le racket judéo-bol­ché­vique », dénoncé par le conseiller régio­nal d’op­po­si­tion Stéphane Gemmani sur son compte Facebook.

La CGT dit comprendre la colère mais n'appelle pas à rejoindre le mouvement du 17 novembre © Léa Raymond - Place Gre'net

La CGT dit com­prendre la colère mais n’ap­pelle pas à rejoindre le mou­ve­ment du 17 novembre. © Léa Raymond – Place Gre’net

La CGT Isère semble d’ailleurs par­ta­gée. Dans un com­mu­ni­qué émis le 7 novembre, le syn­di­cat dit com­prendre « la colère et les angoisses » face à une aug­men­ta­tion du coût du car­bu­rant péna­li­sant les plus pauvres. Mais se refuse pour autant à rejoindre un mou­ve­ment qu’il juge « opéré par des orga­ni­sa­tions ou des indi­vi­dus issus de la sphère patro­nale et de l’extrême droite ». En visant notam­ment le rôle sour­nois du « patro­nat des socié­tés de trans­port », qui espè­re­rait obte­nir de nou­velles conces­sions de l’État en faveur des « lob­bies rou­tiers ».

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle labellisation Grand Insep, dédiée à la performance sportive de haut niveau, pour le campus de la Brunerie de Voiron
Nouvelle label­li­sa­tion Grand Insep, dédiée à la per­for­mance spor­tive de haut niveau, pour le cam­pus de la Brunerie de Voiron

FLASH INFO - Le campus de la Brunerie de Voiron a vu son label Grand Insep renouvelé vendredi 27 janvier 2023, à l'occasion d'une cérémonie Lire plus

Le Mois décolonial de retour à Grenoble pour sa troisième édition, du 4 mars au 8 avril 2023
Le Mois déco­lo­nial de retour à Grenoble pour sa troi­sième édi­tion, du 4 mars au 8 avril 2023

FOCUS - La troisième édition du Mois décolonial se tient à Grenoble du 4 mars au 8 avril 2023, avec une quarantaine d’événements. La Ville Lire plus

Entre 11 500 et 27 000 manifestants se sont mobilisés contre la réforme des retraites le 7 février 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Manifestation du 7 février contre la réforme des retraites : mobi­li­sa­tion tou­jours sou­te­nue mais en baisse à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Entre 11 500 et 27 000 manifestants ont défilé à Grenoble, mardi 7 février 2023, pour la troisième grande journée de mobilisation contre Lire plus

GHM de Grenoble : la Métropole vote un vœu au gou­ver­ne­ment, à l’ARS et aux mutuelles sur fond de chan­ge­ment de direction

FOCUS - Le conseil métropolitain a adopté à l'unanimité, vendredi 3 février 2023, un vœu sur le Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble (GHM). Celui-ci fait Lire plus

Pourras-tu changer la photo stp ? Il y en dans la bib dont une avec une banderole sur la mixité.
Découverte de tags racistes, anti­sé­mites et homo­phobes au col­lège Aimé-Césaire de Grenoble

FLASH INFO - Des tags racistes, antisémites et homophobes ont été découverts au collège Aimé-Césaire de Grenoble, comme l'indique la Direction départementale de la sécurité Lire plus

La Ville de Grenoble annonce céder la totalité de ses actions Grenoble habitat à la CDC Habitat pour la fin 2023
La Ville de Grenoble annonce céder la tota­lité de ses actions Grenoble habi­tat à la CDC Habitat pour la fin 2023

FOCUS - Grenoble habitat doit rejoindre le groupe CDC Habitat à la fin de l'année. C'est ce qu'annonce la Ville de Grenoble par voie de Lire plus

Flash Info

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !