L’Alliance citoyenne investit les locaux de Grenoble Habitat pour dénoncer la « lenteur » des interventions du bailleur social

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO — Le mercredi 3 octobre, des militants de l’Alliance Citoyenne investissaient les locaux de Grenoble Habitat pour dénoncer la « lenteur » du bailleur social face aux problèmes rencontrés par ses locataires. Ce n’est pas la première fois que les deux organisations s’opposent (presque) frontalement. 

 

 

Les locaux de Grenoble Habitat, ave­nue Marcelin-Berthelot à Grenoble, ont été l’ob­jet d’une action sym­bo­lique de l’Alliance Citoyenne le mer­credi 3 octobre au matin. Le mot d’ordre ? « Dans l’at­tente des tra­vaux, les loca­taires campent chez Grenoble Habitat ». Les mili­tants enten­daient ainsi dénon­cer « la len­teur des réac­tions et des inter­ven­tions de Grenoble Habitat » face aux pro­blèmes ren­con­trés par les loca­taires du bailleur social.

 

L'Alliance citoyenne a mené une action symbolique dans les locaux de Grenoble Habitat pour dénoncer sa « lenteur » face aux problèmes de ses locataires.Action de l'Alliance citoyenne dans les locaux de Grenoble Habitat © Alliance citoyenne

Action de l’Alliance citoyenne dans les locaux de Grenoble Habitat. © Alliance citoyenne

 

« Régularisation de charges exces­sives, ascen­seurs constam­ment en panne, infil­tra­tions d’eau, humi­dité… », énu­mère l’Alliance Citoyenne. Autant de nui­sances qui ne pro­voquent, affirme le col­lec­tif, aucune réac­tion de la part de Grenoble Habitat. Une « faible consi­dé­ra­tion » mise en scène durant la mani­fes­ta­tion, à tra­vers une longue file d’at­tente jus­qu’au bureau des récla­ma­tions, ou bien de faux pan­neaux pro­cla­mant : « Pour un loge­ment loué, une fuite d’eau offerte ! »

 

 

Pannes d’ascenseur ou infiltrations d’eau

 

Des exemples concrets, pré­sen­tés par le col­lec­tif ? Des pannes d’as­cen­seur à répé­ti­tion dans un immeuble de la rue Ampère. Ou encore des boîtes à lettres inuti­li­sables à cause d’in­fil­tra­tions d’eau, dans un autre immeuble situé cours Berriat, aux­quelles viennent s’a­jou­ter des ins­tal­la­tions élec­triques défec­tueuses. Des pro­blèmes, parmi d’autres, qui sur­vien­draient éga­le­ment dans les quar­tiers Capuche, Teisseire, Abbaye ou Malherbe.

 

Une pétition de l'Alliance citoyenne qui a mis de l'eau dans le gaz © Joël Kermabon - Place Gre'net

Pétition de l’Alliance citoyenne qui a mis de l’eau dans le gaz. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les rela­tions sont ten­dues entre Grenoble Habitat et le col­lec­tif de défense des loca­taires. En juin 2018, suite à la dif­fu­sion d’une péti­tion de l’Alliance citoyenne à l’en­semble des loca­taires de Grenoble Habitat, cette der­nière avait porté plainte contre X pour « vol de fichiers de loca­taires ». Éric Bard, direc­teur du bailleur social, avait alors reconnu auprès de Place Gre’net que des amé­lio­ra­tions sur le trai­te­ments des récla­ma­tions étaient sou­hai­tables. Tout en indi­quant ne pas avoir eu besoin de ces actions mili­tantes pour en prendre conscience, et agir en consé­quence.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
2100 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.