Serge Dufoulon relaxé de faits de harcèlement : le professeur de l’UGA victime d’une « cabale » ou au-dessus du droit pénal ?

Serge Dufoulon relaxé de faits de harcèlement : le professeur de l’UGA victime d’une « cabale » ou au-dessus du droit pénal ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La relaxe par le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche de Serge Dufoulon, enseignant sociologue de l’UGA mis en cause pour des « comportements inappropriés », n’a pas manqué de faire réagir les partisans de la lutte contre le sexisme et le harcèlement en milieu universitaire. Soutenus dans leur indignation par l’Union des étudiants communistes de Grenoble.

 

 

Serge Dufoulon un peu trop “relaxé” au goût de l’Union des étu­diants com­mu­nistes de Grenoble ? Dans un com­mu­ni­qué, le mou­ve­ment revient sur la relaxe du pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’Université Grenoble-Alpes (UGA) par le Conseil natio­nal de l’en­sei­gne­ment supé­rieur et de la recherche (CNESER).

 

Une relaxe que les étu­diants s’é­chinent dans leur com­mu­ni­qué à appe­ler « relaxa­tion », (petite) erreur lexi­co­gra­phique piquante quand l’af­faire n’ap­pelle en rien à la détente. La déci­sion va « à rebours de la construc­tion d’une uni­ver­sité fémi­niste que nous reven­di­quons », écrivent en effet les communistes.

 

Serge Dufoulon lors d'une intervention sur l'antenne de RMC. Capture d'écran.

Serge Dufoulon lors d’une inter­ven­tion sur l’an­tenne de RMC. Capture d’écran.

 

Le com­mu­ni­qué se posi­tionne en sou­tien appuyé à la lettre ouverte adres­sée par trois struc­tures à la ministre de l’Enseignement supé­rieur, de la Recherche et de l’in­no­va­tion Frédérique Vidal ainsi qu’au pré­sident de l’UGA Patrick Lévy. Le 28 août 2018, le Collectif de lutte anti-sexiste contre le har­cè­le­ment sexuel dans l’en­sei­gne­ment supé­rieur (Clasches), l’Association des socio­logues ensei­gnants du supé­rieur (Ases) et l’Association fran­çaise de socio­lo­gie (AFS) fai­saient en effet part de leur indi­gna­tion face à cette relaxe, et deman­daient à leurs des­ti­na­taires de dépo­ser un recours à son encontre.

 

 

Une « guerre de clans » au sein du département de sociologie ?

 

Retour en arrière : en 2016, une ins­truc­tion dis­ci­pli­naire était enta­mée à l’en­contre de Serge Dufoulon pour des actes simi­laires à du har­cè­le­ment, dési­gnés comme des « com­por­te­ments inap­pro­priés » par l’UGA, sur la base des décla­ra­tions de plu­sieurs étu­diantes. Malgré sa contes­ta­tion des faits, le pro­fes­seur de socio­lo­gie avait alors écopé de huit mois d’in­ter­dic­tion d’exer­cer. Une déci­sion contre laquelle il avait fait appel.

 

Le Bâtiment des Sciences de l'Homme et des Mathématiques, auquel appartient le département de sociologie © Léa Raymond - Place Gre'net

Le Bâtiment des Sciences de l’Homme et des Mathématiques, auquel appar­tient le dépar­te­ment de socio­lo­gie. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

La CNESER lui a fina­le­ment donné rai­son et a annulé sa sanc­tion, ce que le prin­ci­pal inté­ressé ne manque pas de faire savoir, se disant vic­time d’une « chasse à l’homme » et récla­mant notam­ment les émo­lu­ments dont il a été privé. Le pro­fes­seur a ses par­ti­sans : dans une dis­cus­sion (publique) entre wiki­pé­distes, un uni­ver­si­taire évoque clai­re­ment une « guerre de clans qui tra­verse le dépar­te­ment de socio­lo­gie et l’UGA depuis près de sept ans ». Ainsi qu’une « cabale » visant à répandre des « rumeurs de har­cè­le­ment sexuel » à l’en­contre de son collègue.

 

 

Une relaxe contestée sur le fond comme sur la forme

 

Le son de cloche n’est pas le même du côté du Clasches, qui reproche au Conseil natio­nal de n’a­voir « jamais cher­ché à entendre les étudiant.e.s ayant témoi­gné lors de la pro­cé­dure à l’UGA ». Et de moti­ver sa relaxe par le contexte par­ti­cu­lier de l’en­sei­gne­ment de la socio­lo­gie « en lien avec le domaine sexuel ». « Le CNESER dis­ci­pli­naire ignore donc le droit pénal qui ne pré­voit aucune excep­tion à la qua­li­fi­ca­tion juri­dique du har­cè­le­ment sexuel », assène le collectif.

 

Le der­nier point pré­senté est, pour sa part, pure­ment for­mel. Le CNESER avait en effet répondu par la néga­tive à Serge Dufoulon lorsque celui-ci deman­dait un sur­sis à sa sus­pen­sion, arguant du carac­tère par­tial de la déci­sion. Or, dans sa récente relaxe, le même conseil évoque une pos­sible par­tia­lité enta­chant la sanc­tion dis­ci­pli­naire dont avait écopé l’en­sei­gnant. « Le droit ne confère aucune com­pé­tence au CNESER dis­ci­pli­naire pour reju­ger des faits qu’il a déjà jugés ! », concluent les signa­taires de la lettre ouverte.

 

Le président de l'UGA Patrick Lévy fait partie des destinataires de la lettre ouverte © Comue Grenoble Alpes

Le pré­sident de l’UGA Patrick Lévy fait par­tie des des­ti­na­taires de la lettre ouverte. © Comue Grenoble Alpes

 

Sollicitée par Place Gre’net, l’UGA a répondu en quelques lignes que nous repro­dui­sons in extenso : « Suite à la lettre ouverte concer­nant le Professeur Dufoulon, l’é­ta­blis­se­ment ne sou­haite pas com­mu­ni­quer immé­dia­te­ment. L’UGA est en lien avec le minis­tère et reste très pré­oc­cu­pée par la situa­tion, compte tenu de ses enga­ge­ments de longue date sur le har­cè­le­ment. L’établissement étu­die fine­ment le dos­sier avant de se posi­tion­ner ».

 

Prendra – t‑elle en compte la péti­tion récem­ment mise en ligne pour deman­der, à son tour, un appel de la déci­sion du CNESER ? Soutenue par le Clasches, le texte à d’ores et déjà recueilli les votes de membres d’Osez le fémi­nisme, de Solidaires Étudiants, des Jeunes Insoumis, de l’UNEF, de la Licorne, d’Interasso, ou encore de l’an­cienne séna­trice PCF de l’Isère Annie David. Autant dire que la relaxa­tion atten­dra encore un peu.

 

FM

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une Chronovélo n°2 "en bonne voie" pour relier Saint-Égrève au campus, annonce la Métropole
Une Chronovélo n°2 « en bonne voie » pour relier Saint-Égrève au campus, annonce la Métropole

FLASH INFO — Une nouvelle piste Chronovélo "en bonne voie". Jeudi 30 septembre, le président de la Métro Christophe Ferrari, le président du Smmag Sylvain Lire plus

Micro-algues des neiges. Prélèvement dans des neiges couvertes de « sang des glaciers » © Jean-Gabriel VALAY/JARDIN DU LAUTARET/UGA/CNRS
Des chercheurs grenoblois se lancent à la découverte des micro-algues des neiges en montagne

  FLASH INFO - En montagne, la neige abrite des espèces de micro-algues encore inconnues. En établissant la première carte de leur distribution en fonction Lire plus

Nouvelles jauges pour les amphis face au Covid: quel impact pour l'UGA?
Après l’Idex 1, l’Idex 2 ? À l’Université Grenoble Alpes, la course aux financements se poursuit

  FOCUS - En 2016, l'Université Grenoble Alpes décrochait l'Idex. À la clé, 100 millions d'euros sur quatre ans pour financer la recherche, la formation Lire plus

Un nouveau mode de transmission de la Covid-19 découvert à Grenoble

  EN BREF – Des scientifiques grenoblois ont découvert un nouveau mode de transmission de la Covid-19 qui implique les cellules immunitaires. Leur article scientifique, Lire plus

Admission Parcoursup : début le 19 mai
Sur fond de conflit d’intérêts, la justice annule la sélection de l’appel à projets Idex de l’Université de Grenoble

  DÉCRYPTAGE - L'ex-président de l'Université Grenoble Alpes a-t-il interféré en 2016 dans le processus d'attribution de l'appel à projets Idex doté de 20 millions Lire plus

Université de Grenoble, Medecine et Pharmacie, La Tronche © Chloé Ponset - Place Gre'net
En pleine crise sanitaire, la réforme des études de santé laisse nombre d’étudiants sur le carreau à Grenoble

  FOCUS - À Grenoble, seuls 6 % des étudiants nouvellement inscrits en médecine passeront le cap de la première année, suite à la réforme Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin