Transfert de Thomas Gallay : la mère du Français détenu au Maroc reçue par Emmanuel Macron

Transfert de Thomas Gallay : la mère du Français détenu au Maroc reçue par Emmanuel Macron

FIL INFO — La mère de Thomas Gallay, ingé­nieur pour la société gre­no­bloise Dolphin actuel­le­ment empri­sonné au Maroc, a été reçue par le pré­sident de la République en per­sonne le 11 août der­nier au Fort de Brégançon. En jeu ? Le trans­fè­re­ment en France du pri­son­nier fran­çais, vic­time selon son comité de sou­tien de vicis­si­tudes judi­ciaires. Le chef de l’État a affirmé qu’il s’oc­cu­pe­rait per­son­nel­le­ment du dossier.

« Il va s’en occu­per per­son­nel­le­ment, c’est tout ce que je pou­vais sou­hai­ter. » Ainsi s’ex­pri­mait auprès de BFM la mère de Thomas Gallay après son entre­vue avec Emmanuel Macron. Samedi 11 août, Béatrice Gallay s’é­tait dépla­cée jusque devant les grilles du Fort de Brégançon, rési­dence d’été des pré­si­dents de la République, munie d’une pan­carte affi­chant : « Secours pour Thomas otage au Maroc ». Un dépla­ce­ment qui lui a per­mis d’être reçue par le chef de l’État une tren­taine de minutes.

La mère de Thomas Gallay, en compagnie de son autre fils, a déployé une banderole devant le Fort de Brégançon © Comité de soutien à Thomas Gallay

La mère de Thomas Gallay, en com­pa­gnie de son autre fils, a déployé une ban­de­role devant le Fort de Brégançon. © Comité de sou­tien à Thomas Gallay

Thomas Gallay a été condamné à quatre ans de pri­son ferme par la jus­tice maro­caine le 9 mars 2017 pour finan­ce­ment d’une orga­ni­sa­tion ter­ro­riste. L’ingénieur de 37 ans, employé par la société gre­no­bloise Dolphin, affirme avoir prêté 70 euros à un res­sor­tis­sant maro­cain pour lui per­mettre de finan­cer des soins den­taires. L’homme avait, par la suite, été arrêté par la police en pos­ses­sion d’armes lourdes.

En attente de trans­fè­re­ment pour la France

Thomas Gallay © Comité de soutien à Thomas Gallay

Thomas Gallay. © Comité de sou­tien à Thomas Gallay

Pour le comité de sou­tien de Thomas Gallay, les droits de l’ac­cusé ont été lar­ge­ment bafoués. « Les poli­ciers, ras­su­rants et lui disant qu’ils savaient très bien que lui, Français et non musul­man, n’avait rien à voir dans ce genre d’histoires et qu’il allait être relâ­ché, lui ont fait signer, hors pré­sence de tout tra­duc­teur ou avo­cat, deux PV rédi­gés uni­que­ment en arabe, langue qu’il ne sait ni lire ni écrire, cen­sés cor­res­pondre à ses décla­ra­tions », écrivent ainsi les défen­seurs du Français.

Un sou­tien qui s’est éga­le­ment exprimé à tra­vers des ONG telles que Human rights watch et Amnesty inter­na­tio­nal, qui dénoncent toutes deux des vices de pro­cé­dure. Ainsi que par Christiane Taubira, l’an­cienne ministre n’hé­si­tant pas à par­ler de « mal­trai­tance judi­ciaire ». Tandis que l’a­vo­cat du jeune homme dénon­çait une « déci­sion poli­tique ».

Aujourd’hui, Thomas Gallay est en attente d’un trans­fè­re­ment en France. Ce der­nier tarde à sur­ve­nir mal­gré une demande dépo­sée en février 2017 auprès des auto­ri­tés maro­caines. Alors que le Quai d’Orsay dit sur­veiller la situa­tion de très près, le comité de sou­tien peut-il comp­ter sur une véri­table impli­ca­tion per­son­nelle d’Emmanuel Macron dans le dos­sier ? Pour le moment, nos confrères de BFM s’at­tachent sur­tout à saluer… « une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion réus­sie » du patron de l’Élysée.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Jeudi 23 mai 2024, des représentants de la Métropole et de la Ville de Grenoble visitaient les locaux de l'association Ça déménage. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’association gre­no­bloise Ça démé­nage qui aide les vic­times de vio­lences à quit­ter leur conjoint s’ins­talle à Sassenage

FOCUS - Aider les femmes victimes de violences conjugales à partir de chez elles et leur fournir au maximum ce dont elles ont besoin pour Lire plus

Après restauration, la chapelle Saint-Paul-de-Beauvert à Grenoble rouvre ses portes aux fidèles
Après res­tau­ra­tion, la cha­pelle Saint-Paul-de-Beauvert à Grenoble a rou­vert ses portes aux fidèles

FLASH INFO - La chapelle Saint-Paul-de-Beauvert, avenue Léon-Blum à Grenoble, a rouvert ses portes le samedi 18 mai 2024, après des travaux de restauration menés Lire plus

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !