La société iséroise Soitec reprend Dolphin Integration conjointement avec le missilier MBDA

sep article



FIL INFO – Spécialisée dans les composants électronique faible consommation, la société grenobloise Dolphin Integration était en redressement judiciaire depuis le mois de juillet… jusqu’à son acquisition annoncée ce mardi 21 août. Nouveau propriétaire : une co-entreprise détenue à 60 % par Soitec, autre société iséroise de l’industrie micro-électronique, et à 40 % par MBDA, groupe figurant parmi les leaders mondiaux de conception et de fabrication de missiles.

 

 

L'acquisition de Dolphin integration par une co-entreprise détenue à 60 % par Soitec et à 40 % par le missilier MBDA a été annoncée ce mardi 21 août.Salle blanche de Soitec à Grenoble. © Soitec

Salle blanche de Soitec. © Soitec

« Une oppor­tu­nité stra­té­gique » pour la société de micro-élec­tro­nique Soitec basée à Bernin, dans la val­lée du Grésivaudan. « L’accès à l’ensemble de l’industrie de l’armement fran­çaise et euro­péenne » pour le géant du mis­sile MBDA. L’entreprise mey­la­naise Dolphin Integration ne sera pas res­tée long­temps sans repre­neur. Elle est ainsi désor­mais déte­nue à 60 % par Soitec et à 40 % par MBDA.

 

Ce spé­cia­liste des com­po­sants micro-élec­tro­niques basse consom­ma­tion avait déclaré, le 16 juillet der­nier, n’avoir pas pu « réunir à temps les fonds néces­saires à l’apurement de la tota­lité de ses dettes ». Cette ces­sa­tion de paie­ment avait donc débou­ché sur une pro­cé­dure de redres­se­ment judi­ciaire ini­tiée une semaine plus tard par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble.

 

Néanmoins, « Soitec et MBDA sont confiants dans leur capa­cité à redres­ser la situa­tion finan­cière de Dolphin Integration », indique le com­mu­ni­qué de presse conjoint de ce mardi 21 août.

 

 

Une acquisition stratégique

 

En injec­tant 6 mil­lions d’euros, la co-entre­prise acquiert ainsi la plu­part des actifs de Dolphin Integration et la tota­lité de ses 155 sala­riés. Cette somme per­met aussi d’éponger une par­tie des dettes et de four­nir des liqui­di­tés impor­tantes à Dolphin Integration qui man­quait cruel­le­ment de tré­so­re­rie ces der­niers temps.

 

L'acquisition de Dolphin integration par une co-entreprise détenue à 60 % par Soitec et à 40 % par le missilier MBDA a été annoncée ce mardi 21 août.Le siège de Soitec à Grenoble. © Soitec

Le siège de Soitec. © Soitec

L’acquisition ne doit rien au hasard. MBDA était déjà un client impor­tant de Dolphin depuis 2004 pour les appli­ca­tions liées à l’armement. Cela per­met­tra au mis­si­lier d’« inten­si­fier sa coopé­ra­tion indus­trielle avec Dolphin Integration ». Et pour Dolphin, le but devient donc de « faire pro­gres­ser ses posi­tions dans les domaines de l’aéronautique et de la défense ».

 

Quant à l’en­tre­prise isé­roise Soitec, elle est déjà active dans les cir­cuits élec­tro­niques à faible consom­ma­tion, au tra­vers de sa tech­no­lo­gie sili­cium sur iso­lant (SOI pour “sili­con on insu­la­tor” en anglais), alter­na­tive au pro­cé­dés sur sili­cium brut. Elle absorbe ainsi le savoir-faire de Dolphin Integration pour « ren­for­cer son offre de bre­vets et ser­vices dédiée aux solu­tions sur le plan éner­gé­tique pour le design de puces [la concep­tion de puces élec­tro­niques, ndlr] ».

 

FE

 

 

commentez lire les commentaires
4937 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ping : Quand une minuscule banque suisse s’en prend au géant missilier MBDA - Infoguerre

  2. Effectivement, le fon­da­teur de Dolphin était lui-même un ancien d’une entre­prise publique à l’é­poque et spé­cia­li­sée dans les mis­siles.

    sep article