Le groupe Soitec va investir 120 millions d’euros en Isère… et recruter

sep article

EN BREF – Le groupe isérois Soitec, spécialisé dans la fabrication de composants électroniques, renoue avec une forte croissance et annonce poursuivre sa stratégie d’investissements massifs dans ses usines de Bernin. Avec de nombreux emplois à la clé.

 

 

Salle blanche de Soitec à Grenoble. © Soitec

Salle blanche de Soitec. © Soitec

Il est loin le temps de la crise pour Soitec, celui de l’abandon de la division solaire et des nuages noirs sur l’emploi. En manque de contrats, la société s’est recentrée en 2016 sur ce qu’elle savait faire de mieux : l’électronique. Et a procédé à une restructuration de sa gouvernance.

 

Après avoir relevé la tête en 2017, elle confirme son rétablissement. Publiés courant juin 2018, ses résultats économiques témoignent ainsi du succès de cette réorganisation.

 

Le fabricant de matériaux semi-conducteurs (notamment de plaques de silicium sur isolant) a enregistré un chiffre d’affaires de 310,6 millions d’euros, en hausse de 26 % par rapport à l’exercice précédent. À taux de change constants, ce chiffre s’élève à 31 %.

 

 

Cent millions d’euros investis en 2016-2017

 

Le groupe Soitec explique cette dynamique par une demande soutenue des applications de radiofréquence et d’électronique de puissance destinées aux marchés de la mobilité et de l’automobile. Les ventes de plaques de 200 millimètres représentent 62 % de son chiffre d’affaires, celles de 300 millimètres, en forte hausse, 34 %. Les autres revenus sont liés à la licence et à l’exploitation de la propriété intellectuelle.

 

Le siège de Soitec à Grenoble. © Soitec

Le siège de Soitec à Grenoble. © Soitec

 

Un bilan favorable qui permet au groupe basé à Bernin d’envisager de nouveaux investissements, en particulier en Isère. En 2016-2017, il avait déjà investi 100 millions d’euros au total, dont 55 sur ses deux usines de Bernin. Ce sera davantage encore cette année, comme l’annonce le directeur-général de Soitec Paul Boudre, dans un document annuel de référence disponible sur le site web de l’entreprise.

 

 

« Nos capacités de production vont devenir insuffisantes »

 

« Nos capacités de production vont vite devenir insuffisantes, déclare-t-il. À Bernin I, qui opère à plein régime, nous avons déjà augmenté la capacité de 850 000 à 900 000 plaques de 200 mm par an et nous visons 950 000 plaques cette année. Bernin II devrait atteindre début 2019 sa pleine capacité, soit 650 000 plaques de 300 mm par an. […] Cette année, nous allons agrandir le bâti en vue de pouvoir augmenter plus tard la capacité de 650 000 à 800 000 plaques par an. »

 

Paul Boudre, directeur-général de Soitec. Crédit photo : Soitec.

Paul Boudre, directeur-général de Soitec. © Soitec.

Au total, le groupe Soitec devrait investir environ 120 millions d’euros en 2018-2019, à Bernin mais aussi à Singapour, où il possède une usine.

 

À en croire le président du conseil d’administration Thierry Sommelet, cette stratégie bénéficiera à l’ensemble du territoire isérois : « La santé économique recouvrée de l’entreprise participe directement à la dynamique favorable de tout l’écosystème grenoblois », confie-t-il dans ce même document. Selon la direction, les usines de Bernin pourraient recruter 200 nouveaux collaborateurs, en plus des 891 salariés déjà présents sur ces sites.

 

Samuel Ravier

 

 

commentez lire les commentaires
3744 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.