Une Centaures de Grenoble. © Antoine Buche Photographie

Les Centaures de Grenoble à une marche du sacre

Les Centaures de Grenoble à une marche du sacre

FOCUS – Samedi 23 juin, les Centaures de Grenoble dis­putent la finale de deuxième divi­sion face aux Spartiates d’Amiens. En Picardie, les foot­bal­leurs amé­ri­cains entendent bien deve­nir cham­pions de France après deux échecs en 1997, jus­te­ment face aux Amiénois, et en 2010. En paral­lèle, les Grenoblois pré­parent leur retour en Élite la sai­son prochaine.

C’est un joli clin d’œil de l’histoire. En 1997, Amiens et Grenoble s’affrontaient déjà en finale du cham­pion­nat de France de deuxième divi­sion de foot­ball amé­ri­cain. À l’époque, les Spartiates s’étaient net­te­ment impo­sés face aux Centaures de Grenoble (39−13). Samedi 23 juin à 19 heures, les deux for­ma­tions seront de nou­veau face à face pour décro­cher ce titre natio­nal. « C’est rigolo de se retrou­ver vingt et un ans après, en espé­rant que cette fois nous serons à la hau­teur de l’événement », confie le pré­sident gre­no­blois Laurent Lambert.

Emmanuel André, joueur des Centaures, tente de résister au retour d'un défenseur. © Antoine Buche Photographie

Emmanuel André, joueur des Centaures, tente de résis­ter au retour d’un défen­seur. © Antoine Buche

Après l’échec amié­nois en 1997 et celui face aux Molosses d’Asnières (27−24) en 2010, Grenoble veut faire men­tir l’adage “jamais deux sans trois”. « C’est la troi­sième fois que nous avons l’occasion de rem­por­ter le Casque d’Or [le titre natio­nal de deuxième divi­sion, ndlr]. Ce serait beau que ce soit cette année », espère Laurent Lambert. Il y a qua­si­ment trente ans jour pour jour, le 19 juin 1988, Grenoble était sacré cham­pion de France de deuxième divi­sion, appe­lée alors le Casque d’Argent.

Faire aussi bien que l’équipe de 1988

Les Centaures ver­sion 2017 – 2018 vont tout faire pour suivre l’exemple de leurs glo­rieux aînés. Ils res­tent sur deux vic­toires convain­cantes en phases finales. Le 26 mai, ils ont d’abord fait la peau aux Ours de Toulouse (63−37). Et sur­tout, le 9 juin, ils ont réussi à s’imposer chez les Hurricanes de Montpellier (48−28) jusque-là invaincus.

De nou­veau, ils ne seront pas favo­ris chez des Amiénois qui n’ont perdu qu’une fois cette sai­son. « Il ne faut pas avoir un excès de confiance mais être sûrs de nous et jouer comme nous savons le faire », exhorte Alexis Barbotin, joueur de la ligne offen­sive des Centaures.

Dexter Brown, excellente recrue de Grenoble cette saison, à la passe. © Antoine Buche Photographie

Dexter Brown, excel­lente recrue de Grenoble cette sai­son, à la passe. © Antoine Buche Photographie

Les Grenoblois veulent rele­ver le défi. Ils ne sont désor­mais plus qu’à une marche de l’objectif qu’ils s’é­taient fixé. « Il est tou­jours déli­cat d’annoncer viser le titre en début de sai­son », sou­ligne à ce pro­pos Alexis Barbotin. « Nous sommes très fiers de pou­voir assu­mer l’annonce que nous avions faite. Une finale est tou­jours pleine de sur­prises. Il faut se pré­pa­rer au mieux et espé­rer que nous soyons au top de notre forme, justes [tech­ni­que­ment et dans les choix, ndlr] et que cela nous sou­rie. »

D’ores et déjà, les Grenoblois sont assu­rés d’évoluer en pre­mière divi­sion la sai­son pro­chaine. Une pre­mière depuis 2013. Un retour en Élite empreint de « sagesse autant que pos­sible », dixit Laurent Lambert. L’objectif sera de s’y main­te­nir. « Nous allons conti­nuer de tra­vailler sur la struc­tu­ra­tion du club, sur nos jeunes pour assu­rer une relève qui va être néces­saire puisque nous avons quelques joueurs qui sont plus en fin de car­rière qu’au début », ajoute le président.

Un bud­get espéré de 300 000 euros pour le retour en pre­mière division

Du point de vue de l’effectif, l’ossature de l’équipe sera conser­vée « et j’espère que nous aurons, comme cette année, l’opportunité de recru­ter quelques joueurs fran­çais de la région ou d’ailleurs », com­plète Laurent Lambert. Au niveau du staff, l’entraîneur en chef David Gould va pour­suivre l’aventure. « Nous sommes tom­bés d’accord pour conti­nuer encore au moins la sai­son pro­chaine », confie le pré­sident Lambert. Mais l’objectif des diri­geants gre­no­blois est que le Canadien reste encore plu­sieurs années en Isère. « L’idée est de le séden­ta­ri­ser. »

Le receveur des Centaures Benjamin Nolette capte le ballon de manière acrobatique. © Antoine Buche Photographie

Le rece­veur des Centaures Benjamin Nolette capte le bal­lon de manière acro­ba­tique. © Antoine Buche Photographie

Pour accom­pa­gner ce retour en Élite, le bud­get va aug­men­ter. De 200 000 euros cette année, le club espère pou­voir le por­ter à envi­ron 300 000 euros. « Nous comp­tons beau­coup sur notre capa­cité à aller cher­cher des par­te­naires », explique Laurent Lambert. Il faut se rendre attrac­tif. Pour les Centaures, cela passe notam­ment par des matchs à domi­cile au stade Lesdiguières. Cette année, trois ren­contres de cham­pion­nat, plus celle de phase finale contre Toulouse, se sont dérou­lées dans l’antre des rug­by­men du FC Grenoble.

« Ces quatre matchs nous ont vrai­ment per­mis de déve­lop­per deux choses : le spec­tacle pour le grand public et l’aspect “hos­pi­ta­li­tés” : loges plus salons. Nous avons eu jusqu’à 140 per­sonnes en loges », pré­cise Alexis Barbotin, éga­le­ment res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion des Centaures. « Pour le déve­lop­pe­ment du sport et du club, cela a été un vrai vec­teur. Si nous ne pou­vons pas remettre ça en place la sai­son pro­chaine, cela nous met clai­re­ment en dif­fi­culté. »

« Nous atti­rons pas mal de monde »

Les Grenoblois ont fait la demande à la Ville de Grenoble de jouer leurs cinq ren­contres à domi­cile la sai­son pro­chaine à Lesdiguières. « Nous avons fait nos preuves sur le bon usage que nous en fai­sons », estime Laurent Lambert. « Nous atti­rons pas mal de monde [800 spec­ta­teurs le 25 février contre Montpellier, 1 500 face à Chambéry le 29 avril, 1 800 contre Toulouse, ndlr]. Nous n’avons pas du tout à rou­gir si nous com­pa­rons aux autres uti­li­sa­teurs [les Amazones et les Espoirs du FCG, le GF38 fémi­nin]. » […]

« Nous sommes bien conscients que le FCG est prio­ri­taire car il est chez lui », reprend le pré­sident des Centaures. « Nous com­pre­nons tout à fait qu’il sou­haite dis­po­ser de son stade. Pour notre part, nous avons la capa­cité à nous inter­ca­ler là où on nous laisse de la place, à condi­tion qu’on nous en laisse un peu et que l’on ne nuise pas à notre déve­lop­pe­ment. »

Laurent Genin

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Éric Piolle, maire de Grenoble, accueillait vendredi 10 mai 2024, les équipes féminines de football à 4 participant à la première édition du tournoi européen Solid'Her. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Sans-abrisme : Grenoble accueille la pre­mière édi­tion du tour­noi inter­na­tio­nal de foot­ball à 4 fémi­nin Solid’Her

FOCUS - C'est sur l'anneau de vitesse du parc Paul-Mistral que va se dérouler à Grenoble, ces 11 et 12 mai 2024, la première édition Lire plus

Grenoble : le club de judo de Mistral donne un cours dans la rue pour dénon­cer la sup­pres­sion d’un cré­neau au Plateau

EN BREF - Le club Amicale sportive Mistral Drac (ASMD) judo a dispensé "le premier cours de judo dans la rue", jeudi 2 mai 2024, Lire plus

GF38 : défaite frus­trante face à Saint-Étienne devant 15 000 spec­ta­teurs, des inci­dents mineurs au Stade des Alpes

EN BREF - Le GF38 s'est incliné en fin de match face à l'AS Saint-Étienne (0-2), mardi 23 avril, au Stade des Alpes, devant plus Lire plus

Le tournoi d'ultimate, Spring Tour 2024, a lieu en avril à Sassenage. Les meilleures équipes de 2e division nationale d’ultimate se sont affrontées les 14 et 15 janvier à Grenoble. L'équipe grenobloise des Monkey finit 2e.
Ultimate Frisbee : le Spring Tour, pre­mière par­tie du tour­noi euro­péen, se dérou­lera à Sassenage

ÉVÉNEMENT – Sassenage accueille le Spring Tour au complexe du Vieux Melchior, les samedi 20 et dimanche 21 avril 2024. Un évènement organisé par Les Lire plus

Ligue Magnus : les Brûleurs de Loups au bord du gouffre avant le match 5 de leur demi-finale face à Bordeaux

EN BREF - Battus à domicile par les Boxers de Bordeaux (3-4), mercredi 27 mars 2024, les Brûleurs de Loups sont désormais au bord de Lire plus

Roller-hockey : l’é­quipe fémi­nine des Yeti’s de Grenoble rem­porte sa pre­mière Coupe de France

FLASH INFO - L'équipe féminine des Yeti's a remporté la Coupe de France de roller-hockey en dominant les Hawks d'Angers (5-1) en finale, dimanche 17 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !