Jolie saison 2018 – 2019 pour La Rampe, la dernière conçue par son directeur Jacky Rocher

sep article



FOCUS – Le directeur de La Rampe-La Ponatière tire sa révérence. Non sans signer une dernière fois la programmation – bien sentie – de la salle échirolloise. Brève sélection des spectacles à voir dans la saison 2018 – 2019.

 

 

Giselle, jeudi 21 et vendredi 22 novembre © Stella Olivier

Giselle, jeudi 21 et ven­dredi 22 novembre © Stella Olivier

Il y a du nou­veau à La Rampe-La Ponatière. Après dix ans de bons et loyaux ser­vices, le très estimé direc­teur de cet équi­pe­ment cultu­rel, Jacky Rocher, part vers d’autres aven­tures. « Je suis content de lais­ser une Rampe en forme », s’est-il féli­cité lors de la pré­sen­ta­tion de sai­son 2018 – 2019 à la presse. Il peut.

 

Avec ses 1 860 abon­nés et son taux de fré­quen­ta­tion de 87 %, la scène conven­tion­née danse et musiques se porte bien, en effet. Et la per­ti­nence de sa pro­gram­ma­tion n’est pas étran­gère à sa bonne santé. Dernière pro­gram­ma­tion signée Jacky Rocher pour la sai­son 2018 – 2019 donc. Petit tour d’horizon des spec­tacles qui nous ont tapé dans l’œil.

 

 

Jazz et cirque

 

Les ama­teurs de jazz s’en plaignent, Grenoble n’est pas la ville la mieux dotée dans ce genre musi­cal. À La Rampe, la sai­son pro­chaine, ils auront quelques pro­po­si­tions à se mettre sous la dent.

 

Esquif, mardi 2 avril 2019 à La Rampe © Camille Sauvage

Esquif, mardi 2 avril 2019 à La Rampe © Camille Sauvage

 

Dans le cadre du Grenoble-Alpes Métropole Jazz Festival, la salle accueille, jeudi 11 octobre, le Umlaut Big Band, soit qua­torze musi­ciens issus de la jeune scène euro­péenne de musique impro­vi­sée qui inter­prètent un réper­toire jazz swing tra­di­tion­nel des années folles. Parfait pour esquis­ser quelques pas de danse.

 

Côté cirque, la com­pa­gnie Inextremiste, spé­cia­liste des équi­libres avec pou­trelles de bois et bom­bonnes de gaz, et la com­pa­gnie Basinga – équi­libre sur fil de fer – croisent le Surnatural orches­tra, mardi 2 avril, dans Esquif. Le tout donne un spec­tacle mi-cirque, mi-concert pen­dant lequel les dix-huit musi­ciens par­ti­cipent plei­ne­ment aux jeux d’équilibre et de dés­équi­libre orches­trés par les cir­cas­siens.

 

 

Des grandes aux petites formes de danse

 

Les rois de la piste, jeudi 24 janvier, à La Rampe © Frédéric Iovino

Les rois de la piste, jeudi 24 jan­vier, à La Rampe © Frédéric Iovino

La pro­gram­ma­tion danse, comme à son habi­tude, ne déçoit pas. Pour les grands for­mats dan­sés, on peut avoir confiance dans la fabu­leuse éner­gie de la cho­ré­graphe et dan­seuse Dada Masilo. Rompue à l’exercice de la réin­ter­pré­ta­tion du réper­toire des bal­lets, elle pro­pose, avec ses onze dan­seurs sud-afri­cains, un Giselle revi­sité.

 

On garde un excellent sou­ve­nir de son Swan Lake, éga­le­ment pro­grammé par la salle échi­rol­loise. Le bal­let emblé­ma­tique du réper­toire roman­tique s’y muait en fête zou­lou très gay. On a hâte de décou­vrir ce que don­nera son Giselle, passé ainsi à la mou­li­nette.

 

En mode déjanté, mais plus modeste sur la forme, Les rois de la piste* donne ter­ri­ble­ment envie. Le cho­ré­graphe et dan­seur Thomas Lebrun – qui pos­sède suf­fi­sam­ment d’autodérision pour avoir créé par le passé un auto­bio­gra­phique « Itinéraire d’un dan­seur gras­souillet » – y verse dans l’univers disco.

 

Dans une ambiance de boîte de nuit des années 1980 – avec play­list adé­quate –, une qua­ran­taine de per­son­nages, inter­pré­tés par cinq dan­seurs, enchaînent les pos­tures. C’est bur­lesque, pro­vo­cant, bien pensé. Esprits prudes s’abstenir.

 

Adèle Duminy

 

 

* Spectacle qui ne convient pas aux enfants.

 

 

Infos pratiques

 

Toute la pro­gram­ma­tion sur le site de La Rampe

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1748 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.