Les rugbymen grenoblois Kilian Geraci et Antonin Berruyer champions du monde moins de vingt ans

sep article

FIL INFO – Victorieuse de l’Angleterre (33-25) ce dimanche 17 juin à Béziers, l’équipe de France de rugby moins de vingt ans a été sacrée championne du monde pour la première fois de son histoire. Dans ses rangs figurent deux joueurs du FC Grenoble, le deuxième ligne Kilian Geraci et le troisième ligne Antonin Berruyer.

 

 

Une première historique pour le rugby français chez les moins de vingt ans. En l’emportant ce dimanche 17 juin en finale face à l’Angleterre (33-25), l’équipe de France est devenue championne du monde de la catégorie. Depuis la création de ce Mondial juniors en 2008, jamais les Bleuets n’avaient pu faire mieux que quatrièmes. Cela avait le cas trois fois : en 2011, 2015 et 2017. En face, les Anglais avaient déjà décroché le titre à trois reprises : en 2013, 2014 et 2016.

 

 

Geraci et Berruyer titulaires à part entière

 

Devant plus de 18 000 spectateurs réunis dans le stade de Béziers, Kilian Geraci et Antonin Berruyer, respectivement deuxième et troisième ligne du FC Grenoble rugby, étaient titulaires pour la quatrième fois en cinq matchs. Auteurs d’un très bon Mondial, les jeunes Grenoblois ont de nouveau été à leur avantage face aux Anglais.

 

De face, Antonin Berruyer, Kilian Geraci et Fabien Alexandre, joueurs du FC Grenoble rugby. © Laurent Genin

De face, Antonin Berruyer, Kilian Geraci et Fabien Alexandre, joueurs du FC Grenoble rugby. © Laurent Genin

Pour se hisser en finale de “son” championnat du monde qu’elle organisait à Narbonne, Perpignan et donc Béziers, la France a dû lutter en début de compétition. Pour leur entrée en lice le 30 mai, les Tricolores se sont imposés de justesse face à l’Irlande (26-24). Ils ont enchaîné par un succès (24-12) contre la Géorgie.

 

 

La revanche a eu lieu face aux Anglais

 

C’est face à l’Afrique du Sud, pour leur troisième rencontre, que les jeunes Français ont véritablement lancé leur Mondial. Grâce à une victoire éclatante (46-29), ils se sont qualifiés pour les demi-finales.

 

Kilian Geraci, avec le casque bleu, s'apprête à sauter en touche lors d'un match de Grenoble face à Béziers. © Laurent Genin

Kilian Geraci, avec le casque bleu, s’apprête à sauter en touche lors d’un match de Grenoble face à Béziers. © Laurent Genin

Pas favoris face aux Néo-Zélandais qui faisaient figure d’épouvantail du tournoi, les Bleuets ont de nouveau brillé (16-7).

 

En finale, il s’agissait de retrouvailles avec les Anglais. Le 9 mars, déjà à Béziers, l’Angleterre avait battu la France (22-6) lors du Tournoi des Six Nations. Une défaite qui n’avait pas empêché les Tricolores de soulever le trophée des vainqueurs.

 

La revanche a bien eu lieu. Pour la plus grande joie des Bleuets qui écrivent une belle page d’histoire du rugby français. Kilian Geraci, Antonin Berruyer et l’ensemble du groupe tricolore peuvent être fiers.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
800 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.