Appel Forêt -
À l’appel de neuf syndicats et pour la troisième fois en moins d’un an, les retraités sont à nouveau descendus dans la rue ce jeudi 14 juin à Grenoble© Joël Kermabon - Place Gre'net

Jamais deux sans trois, les retraités une nouvelle fois dans la rue à Grenoble

Jamais deux sans trois, les retraités une nouvelle fois dans la rue à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – La pilule de la hausse de la CSG décidée par le gouvernement reste toujours en travers de la gorge des retraités. Pour la troisième fois en moins d’un an, ils sont à nouveau descendus dans la rue ce jeudi 14 juin à Grenoble à l’appel de neuf syndicats représentatifs des personnes retraitées. 

 

 

À l’appel de neuf syndicats et pour la troisième fois en moins d’un an, les retraités sont à nouveau descendus dans la rue ce jeudi 14 juin à Grenoble© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour la troi­sième fois depuis le début du quin­quen­nat d’Emmanuel Macron, après les mou­ve­ments du 28 sep­tembre 2017 et du 15 mars 2018, pas moins de neuf syn­di­cats* et orga­ni­sa­tions ont appelé les retrai­tés des sec­teurs privé et public à mani­fes­ter contre le gou­ver­ne­ment ce jeudi 14 juin.

 

Force est de consta­ter que la pilule de la hausse de la contri­bu­tion sociale géné­ra­li­sée (CSG), effec­tive depuis le 1er jan­vier, ne passe pas chez nos chères têtes blanches, qui cherchent donc tou­jours à défendre leur pou­voir d’a­chat. L’objectif de cette nou­velle mobi­li­sa­tion ? Faire pres­sion sur le gou­ver­ne­ment, tout autant que sur les parlementaires.

 

 

Une loi rectificative pour annuler la hausse de la CSG

 

Pétition à l’ap­pui, les mani­fes­tants gre­no­blois se sont ren­dus à la per­ma­nence d’Olivier Véran, le député LREM de la 1re cir­cons­crip­tion de l’Isère, afin de lui remettre les quelque 3 000 signa­tures deman­dant une loi rec­ti­fi­ca­tive annu­lant cette hausse ainsi qu’une reva­lo­ri­sa­tion des pen­sions. Les neuf orga­ni­sa­tions syn­di­cales avaient d’ailleurs pris les devants puisque, dès le 8 juin, ils se sont fen­dus d’une lettre ouverte des­ti­née à Agnès Buzyn, la ministre du Travail, lui rap­pe­lant les pro­messes non tenues.

 

Autre menace : l’é­ven­tuelle sup­pres­sion des pen­sions de réver­sions envi­sa­gée dans le cadre de la réforme des retraites. Prévue pour le pre­mier semestre 2019, celle-ci péna­li­se­rait les femmes et inquiète au plus haut point les syn­di­cats de per­sonnes retraitées.

 

Retour en image sur la mani­fes­ta­tion gre­no­bloise qui s’est dérou­lée dans le plus grand calme.

 

 

 

Joël Kermabon

 

 

* CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires FGR-FP, LSR et Ensemble & Solidaires-UNRPA

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

Rassemblement intersyndical contre le maintien des épreuves du baccalauréat 2021

FIL INFO – La dénonciation du maintien des épreuves du baccalauréat était au centre du rassemblement de professeurs devant le rectorat de Grenoble ce jeudi Lire plus

Pour garder sa capacité d'investir, la Métro a choisi d'échelonner le rachat des actions que la ville de Grenoble détient dans Gaz Électricité de Grenoble.
Gaz électricité de Grenoble au secours de la Tag ? La redistribution des dividendes fait des étincelles

  FOCUS – À Grenoble, les dividendes de Gaz électricité de Grenoble, détenue à majorité par la Ville et la Métro, seront redistribués pour venir Lire plus

Mobilisation des salariés de Teisseire sur le site de Crolles. Photo DR
Inquiets pour l’avenir de leur usine à Crolles, les salariés de Teisseire entament une grève reconductible

  EN BREF - Les salariés de l'entreprise Teisseire basée à Crolles ont entamé une grève reconductible jeudi 8 avril. Ils souhaitent "un dialogue plus Lire plus

Manifestation contre la réforme de l'Assurance-Chômage samedi 10 avril 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : plusieurs centaines de manifestants dans la rue pour protester contre la réforme de l’Assurance-chômage

  REPORTAGE - Près de 500 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble pour protester contre la réforme de l'Assurance-chômage qui doit entrer en Lire plus

Le site de l'usine FerroPem en Savoie. Photo DR
Fermetures d’usines Ferropem en Isère et Savoie : 352 emplois menacés, des élus montent au créneau

  FOCUS - Le comité d'entreprise européen de FerroGlobe, dont FerroPem est une filiale, a détaillé son plan de restructuration, le 20 mars 2021. Les usines Lire plus

Flash Info

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin