CHU de Grenoble : le Centre de cancérologie de la femme désormais hébergé dans l’hôpital Couple enfant

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – Ce mercredi 13 juin, le Centre de cancérologie de la femme du CHU Grenoble-Alpes (Chuga) inaugurait sa toute récente relocalisation au sein de l’hôpital Couple enfant. L’occasion, pour ce centre qui propose une prise en charge et des traitements personnalisés à des patientes atteintes d’un cancer du sein, de l’utérus, du col utérin, des ovaires et des trompes, d’officialiser son partenariat avec l’équipe féminine de rugby du FCG Amazones.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

L’équipe des Amazones du FCG rugby © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une équipe fémi­nine de rugby au beau milieu du grand hall de l’Hôpital couple enfant du Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble-Alpes (Chuga), voilà qui est bien inha­bi­tuel. Si les joueuses de l’é­quipe des Amazones du FCG rugby était pré­sentes ce mer­credi 13 juin dans les locaux du pôle, c’é­tait pour offi­cia­li­ser leur par­te­na­riat avec le Centre de can­cé­ro­lo­gie de la femme dont elles sont désor­mais les mar­raines.

 

Relocalisé dans ses nou­veaux locaux au cours du prin­temps 2018, ce centre pro­pose une prise en charge et des trai­te­ments per­son­na­li­sés à des patientes atteintes d’un can­cer du sein, de l’utérus, du col uté­rin, des ovaires et des trompes. Et ce à chaque étape de la mala­die : pré­ven­tion, dépis­tage, diag­nos­tic et trai­te­ment chi­rur­gi­cal mais aussi pour leur suivi et leur sur­veillance.

 

 

« Le diagnostic d’un cancer chez une femme est un moment de profonde détresse »

 

« Cette unité s’est struc­tu­rée pro­gres­si­ve­ment avec une pre­mière unité en 2011, et là c’est l’a­bou­tis­se­ment d’un tra­vail avec la créa­tion d’un véri­table centre dédié avec l’en­semble des pra­ti­ciens pré­sents au même endroit pour en faire un lieu unique de res­sources pour les patientes », retrace Anne-Cécile Philippe, chi­rur­gienne et cores­pon­sable du ser­vice.

 

Une partie de l'équipe des Amazones du FCG rugby. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une par­tie de l’é­quipe des Amazones du FCG rugby. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’objectif du centre ? « Apporter des soins de qua­lité aux patientes tout au long de leur par­cours, tant au niveau du diag­nos­tic, des trai­te­ments que du suivi. Mais aussi leur appor­ter un sou­tien glo­bal avec le concours de beau­coup d’in­ter­lo­cu­teurs qui vont per­mettre une prise en charge plu­ri­dis­ci­pli­naire », com­plète la chi­rur­gienne.

 

L’importance que revêt cette prise en charge, notam­ment sur le plan psy­cho­lo­gique, est capi­tale, estime-t-elle. « Le diag­nos­tic d’un can­cer chez une femme est un moment de pro­fonde détresse. Les trai­te­ments vont sou­vent être longs et ces patientes doivent être trai­tées avec toute l’empathie qu’on peut leur offrir », explique Anne-Cécile Philippe.

 

« Ce qui est impor­tant dans cet endroit c’est que les patientes ont une visi­bi­lité très claire d’un lieu où elles passent sys­té­ma­ti­que­ment, quel que soit l’é­vé­ne­ment qui sur­vient dans leur par­cours. Cette conver­gence de com­pé­tences, de la réso­lu­tion des pro­blèmes est une grande sécu­rité pour nous, et nous pen­sons que les patientes ont le même res­senti », déclare Isabelle Gabelle-Flandin, can­cé­ro­logue et radio­thé­ra­peute éga­le­ment cores­pon­sable du Centre de can­cé­ro­lo­gie de la femme.

 

 

Développer les actions de prévention grand public dans la lutte contre le cancer

 

« Dans cet enjeu de santé publique aussi impor­tant, le CHU se devait de jouer un rôle fort en ren­for­çant encore plus son acti­vité en matière de can­cé­ro­lo­gie. Et le Centre de can­cé­ro­lo­gie de la femme est aujourd’­hui un bel exemple de cet axe stra­té­gique », explique Jacqueline Hubert, la direc­trice du Chuga.

 

Margaux Donzel, capitaine de l'équipe féminine des Amazones (FCG rugby) et Chrstine Garnier vice-présidente de la Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Margaux Donzel, capi­taine de l’é­quipe fémi­nine des Amazones (FCG rugby) et Christine Garnier vice-pré­si­dente de la Métropole. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Cette der­nière, qui quitte son poste pour rejoindre le minis­tère de la Santé dès ce 18 juin, se réjouit éga­le­ment du “mar­rai­nage” de l’é­quipe fémi­nine du FCG rugby. « Ce par­te­na­riat va per­mettre de déve­lop­per davan­tage les actions de pré­ven­tion grand public, si impor­tantes dans la lutte contre le can­cer », se féli­cite la direc­trice du Chuga.

 

Comment est né ce par­te­na­riat, quels sont ses objec­tifs ? Margaux Donzel, capi­taine de l’é­quipe des Amazones du FCG rugby s’est confiée à notre micro.

 

 

« Nous avons été extrê­me­ment tou­chés du sou­tien de l’é­quipe des Amazones. Parce qu’elles évoquent la force et puis aussi parce qu’elles vont valo­ri­ser l’im­por­tance du sport dans la prise en charge des can­cers, leur pré­ven­tion, pour aider à la tolé­rance des trai­te­ments… Mais éga­le­ment pour dimi­nuer le risque de réci­dive et, à tous ces titres, leur geste est sym­bo­li­que­ment très fort », conclut Anne-Cécile Philippe.

 

Joël Kermabon

 

 

commentez lire les commentaires
3440 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Moi j’ai eu 1 can­cer en 2011 je m’en bien sor­tie radio­the­ra­pie

    sep article