Marylise Lebranchu, ministre PS à la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique de 2012 à 2014 DR

Élections métro­po­li­taines : passe d’armes à Grenoble sur le suf­frage uni­ver­sel direct

Élections métro­po­li­taines : passe d’armes à Grenoble sur le suf­frage uni­ver­sel direct

FIL INFO – Pour sa deuxième contro­verse sur le thème du suf­frage uni­ver­sel direct dans les métro­poles, le Conseil de déve­lop­pe­ment de Grenoble-Alpes Métropole a notam­ment reçu Marylise Lebranchu. Déplorant l’inertie du gou­ver­ne­ment LREM sur cette ques­tion dans les métro­poles, l’ancienne ministre PS à la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique se montre très inquiète pour la démo­cra­tie locale.

Deuxième controverse organisée par le C2D sur le suffrage universel direct aux élections dans les métropoles, en partenariat avec l'IEP Grenoble, avec Marylise Lebranchu © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Deuxième contro­verse orga­ni­sée par le C2D sur le suf­frage uni­ver­sel direct aux élec­tions dans les métro­poles, en par­te­na­riat avec l’IEP Grenoble, avec Marylise Lebranchu © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Y aura-t-il du suf­frage uni­ver­sel direct (Sud) demain dans les métro­poles ? La deuxième contro­verse sur ce thème se tenait ce jeudi 31 mai à l’i­ni­tia­tive du conseil de déve­lop­pe­ment (C2D) de Grenoble-Alpes Métropole, en par­te­na­riat avec Sciences poli­tiques Grenoble.

Devant une assem­blée de 120 par­ti­ci­pants, Marie-Christine Simiand, l’une des che­villes ouvrières de ces contro­verses, n’a pas boudé son plai­sir d’accueillir à la tri­bune Marylise Lebranchu, qui fut ministre à la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique de 2012 à 2014. Avaient éga­le­ment répondu à l’appel deux autres par­ti­sans du Sud dans les métro­poles : Olivier Landel, direc­teur géné­ral de France Urbaine, ainsi que Claudy Lebreton, ancien pré­sident de l’Assemblée des dépar­te­ments de France de 2004 à 2015.

« La démo­cra­tie locale est en panne et c’est là qu’il y a urgence de réformer »

L’ex-ministre Marylise Lebranchu a pu consta­ter de l’in­té­rieur les recu­lades de l’État sur le thème du suf­frage uni­ver­sel direct dans les métro­poles. Celle-ci connaît bien le ser­pent de mer pour avoir défendu en 2012 ce mode de scru­tin pour l’é­lec­tion des repré­sen­tants dans les éta­blis­se­ments publics de coopé­ra­tion inter­com­mu­nale (EPCI).

Marylise Lebranchu, ministre PS à la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique de 2012 à 2014 DR

Marylise Lebranchu, ministre PS à la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique de 2012 à 2014. DR

« Ce qui m’a pous­sée à tra­vailler sur ces ques­tions, c’est l’ab­sen­téisme aux élec­tions, y com­pris pour les élec­tions locales », explique l’ex-ministre.

Son pro­jet avait rapi­de­ment été cloué au pilori, le Sénat s’y étant opposé ainsi que les asso­cia­tions d’élus. Le gou­ver­ne­ment socia­liste avait alors décidé d’ins­tau­rer le mode de vote par flé­chage pour les élec­tions de 2014, dans les métro­poles. Ce mode élec­tif consiste, comme son nom l’indique, à flé­cher des conseillers métro­po­li­tains à l’occasion des élec­tions municipales.

« Ce serait une erreur de ne pas mon­ter une marche sup­plé­men­taire, et de ne pas se poser la ques­tion du lien entre les métro­poles et les citoyens […] a averti ce jeudi 31 mai, l’ex-ministre s’ex­pri­mant à la tri­bune. Il faut prendre en compte la démo­gra­phie des ter­ri­toires et la démo­cra­tie. »

Devant l’inaction du gou­ver­ne­ment LREM sur cette ques­tion, l’ancienne ministre n’y est pas allée par quatre che­mins : « Je suis franche : sup­pri­mer des dépu­tés [la réforme des ins­ti­tu­tions en cours, ndlr] c’est faire plai­sir à la popu­la­tion. Il n’y avait pas d’urgence à réfor­mer le Parlement. C’est la démo­cra­tie locale qui est en panne et c’est là qu’il y a urgence ».

Pour le parti LREM, la cam­pagne métro­po­li­taine a démarré

Présente dans la salle, Aline Blanc-Tailleur, membre du parti La République en marche, ex-conseillère délé­guée à l’é­va­lua­tion des poli­tiques publiques Ville de Grenoble et Communauté d’ag­glo­mé­ra­tion Grenoble-Alpes Métropole, a pris la parole.

Public lors de la deuxième controverse organisée par le C2D sur le suffrage universel direct aux élections dans les métropoles. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Public lors de la deuxième contro­verse orga­ni­sée par le C2D sur le suf­frage uni­ver­sel direct aux élec­tions dans les métro­poles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Ça [la mise en place du scru­tin uni­ver­sel direct pour 2020, ndlr], va être com­pli­qué pour cette fois-ci, mais c’est aussi aux élus de jouer le jeu et à pro­po­ser un pro­jet métro­po­li­tain. C’est dans cette optique qu’on tra­vaille à La République en marche. Et on part de très loin. La plu­part des conseils muni­ci­paux, et même de grandes villes, n’abordent qua­si­ment jamais les déci­sions prises par la métro­pole… »

Et de tour­ner son regard en direc­tion de la Ville de Grenoble. Pour LREM, la cam­pagne des élec­tions métro­po­li­taines mais aussi des muni­ci­pales, semble en tout cas, avoir démarré.

SC

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

"Femme et racisée", Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité grenobloise après s'être vue refuser la délégation Égalité des droits?
« Femme et raci­sée », Maude Wadelec a‑t-elle quitté la majo­rité gre­no­bloise après s’être vue refu­ser la délé­ga­tion Égalité des droits ?

FOCUS - Pour quelles raisons Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité du conseil municipal pour figurer désormais parmi les élus d'opposition, en tant que non Lire plus

La piétonnisation du centre-ville historique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal
La pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville his­to­rique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal

FOCUS - La piétonnisation des places et rues du centre-ville historique de Grenoble a fait l'objet de débats au sein du conseil municipal de Grenoble Lire plus

Yannick Neuder invite les députés à dépister leur hypertension artérielle, leur diabète et leur cholestérol
L’élu LR Yannick Neuder invite les dépu­tés à dépis­ter leur hyper­ten­sion arté­rielle, leur dia­bète et leur cholestérol

FLASH INFO - Le député LR de la septième circonscription de l'Isère Yannick Neuder invite ses collègues, ainsi que leurs collaborateurs et les personnels de Lire plus

Les annonces de Gabriel Attal sur le RER Brignoud-Grenoble d'ici 2025 agacent le président de la Métropole
RER Brignoud-Grenoble d’ici 2025 : les annonces de Gabriel Attal agacent le pré­sident de la Métropole

FLASH INFO - Alors que le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé, dans un entretien accordé au Dauphiné libéré dimanche 12 mai 2024, la mise Lire plus

Action symbolique du PCF 38 pour la paix entre Israël et la Palestine et la libération de Marwan Barghouti
Conflit israélo-pales­ti­nien : action sym­bo­lique du PCF 38 pour la paix et la libé­ra­tion de Marwan Barghouti

FLASH INFO - Le Parti communiste de l'Isère organisait une "action symbolique" mardi 14 mai 2024, place Nelson-Mandela à Grenoble, pour prôner la paix entre Israël Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !