UNE Opération La Belle saison, journée de sensibisation au recyclage, à la prévention des déchets, au tri. La troisième édition le samedi 26 mai 2018 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Propreté urbaine : la Ville de Grenoble réclame un effort col­lec­tif, l’op­po­si­tion se montre sceptique

Propreté urbaine : la Ville de Grenoble réclame un effort col­lec­tif, l’op­po­si­tion se montre sceptique

DÉCRYPTAGE - Interpellée par les Grenoblois sur l'état de saleté de la ville, la municipalité s'est décidée à resserrer la vis. La nouvelle équipe de trois agents assermentés pour verbaliser ne devrait pas chômer. Reste à croiser les doigts pour que la pédagogie fonctionne enfin… En attendant, la Ville communique abondamment sur la troisième édition de la journée dite de la « Belle saison », ce samedi 26 mai. Est notamment prévu un “plogging”, autrement dit une course à pied en ramassant les déchets. 

 

 

Conférence de presse sur la propreté urbaine, organisée par la Ville de Grenoble, le 26 avril 2018 "Embellir la ville : Grenoble sonne la mobilisation générale". © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence de presse sur la propreté urbaine, organisée par la Ville de Grenoble, le 26 avril 2018 "Embellir la ville : Grenoble sonne la mobilisation générale". © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

À croire que les critiques déplorant la recrudescence de saleté en ville ont fini par arriver jusqu'aux oreilles des élus de la majorité…

 

Il y a quelques semaines, le maire Eric Piolle a pris son bâton de pèlerin pour se rendre au siège de la propreté urbaine de Grenoble. Et y « sonner la mobilisation générale pour embellir la ville ».

 

Pour marquer le coup, le maire a convoqué sur place les responsables des services propreté et espaces verts, Christian Hoffmann, président des unions commerciales du centre-ville de Grenoble LabelVille, Gilles Namur, président des unions de quartier de Grenoble, Lucille Lheureux, adjointe aux espaces verts et à la nature en ville, Antoine Back, élu du secteur 2, et Georges Oudjaoudi, vice-président délégué à la prévention, la collecte et la valorisation des déchets.

 

« Nous avons tous un rôle à jouer pour être fiers de notre ville !, estime Eric Piolle, maire de Grenoble. Puissance publique, habitants, acteurs économiques, associations : on s'y met tous ! » Tel est le credo de la municipalité grenobloise, qui organise pour la troisième année sa journée de la Belle Saison, le samedi 26 mai. L'union en somme pour faire face à la saleté en ville ?

 

 

Des poubelles en plus, des cendriers de poche, un nettoyage renforcé des tags…

 

Et qu'on ne vienne pas expliquer à la municipalité que les services Propreté urbaine et Espaces verts ne font pas leur travail. « La Ville fait sa part et agit à tous les niveaux », soutient le maire de Grenoble. Quoi que la Ville fasse, les rues ne seraient de toute façon jamais assez propres aux yeux de certains. Néanmoins, la municipalité n'est pas non plus aveugle et concède qu'il reste des points critiques et qu'il faut agir. Mais à moyens constants, budget contraint oblige.

 

Conférence de presse sur la propreté urbaine, organisée par la Ville de Grenoble, le 26 avril 2018 "Embellir la ville : Grenoble sonne la mobilisation générale". © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence de presse sur la propreté urbaine, organisée par la Ville de Grenoble, le 26 avril 2018 "Embellir la ville : Grenoble sonne la mobilisation générale". © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Au menu, donc, du nouveau programme d'actions ? Un nouveau déploiement de poubelles grises est annoncé. Vont être renforcés le nettoyage des tags et la lutte contre l'affichage sauvage. Des cendriers de poche seront par ailleurs distribués et de nouveaux cendriers gris installés dans l'espace public, en coopération avec les bars et restaurants.

 

Dépôt sauvage à Grenoble. Crédit Place Gre'net

Dépôt sauvage à Grenoble. © Place Gre'net

Les toilettes publiques seront mieux entretenues. La Ville va également poursuivre ses actions « coups de poing » sur certaines rues, deux fois par mois.

 

Enfin, elle assermente deux agents pour verbaliser les usagers non respectueux, pris en flagrant délit de non-ramassage de crottes de chien sur les trottoirs ou de jets de mégots par terre, ainsi que les auteurs de dépôts sauvages de déchets en tous genres.

 

Sur le versant collecte des déchets, la Métro veut aussi montrer bonne figure. La collecte des cartons auprès des commerçants est élargie à tout le centre-ville. Et des mini-déchetteries « allant au-devant des habitants » vont être mises en place, en même temps que la verbalisation des dépôts sauvages.

 

 

Une opération de pure com' ? 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 73 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !