Actualité

UNE Eric Piolle, maire de Grenoble réagit devant la presse, suite à la décision du tribunal administratif d'annuler le dispositif d'interpellation et de votation citoyenne © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Annulation du dis­po­si­tif de vota­tion citoyenne de Grenoble : Eric Piolle dénonce une « vision très étri­quée de la démocratie »

Annulation du dis­po­si­tif de vota­tion citoyenne de Grenoble : Eric Piolle dénonce une « vision très étri­quée de la démocratie »

EN BREF – Le maire de Grenoble Eric Piolle a promp­te­ment réagi, ce jeudi 24 mai, suite à l’an­nonce de l’an­nu­la­tion du dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyennes mis en place par la col­lec­ti­vité. Il s’in­surge contre la « vision étri­quée de la démo­cra­tie locale » du juge admi­nis­tra­tif et du gou­ver­ne­ment, au tra­vers du pré­fet à l’initiative du déféré. Le maire et son adjoint à la démo­cra­tie locale, Pascal Clouaire, entendent bien se battre pour sau­ver ce dis­po­si­tif. La Ville se pour­voit en appel.

Eric Piolle, maire de Grenoble réagit devant la presse, suite à la décision du tribunal administratif d'annuler le dispositif d'interpellation et de votation citoyenne © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Eric Piolle, maire de Grenoble, réagit devant la presse, suite à la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif d’an­nu­ler le dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyenne © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Sur le par­vis de l’hôtel de Ville, côté parc, le maire de Grenoble, Eric Piolle a sou­haité réagir sans attendre ce jeudi 24 mai, quelques heures seule­ment après avoir pris connais­sance de la déci­sion du tri­bu­nal administratif.

Le maire a fus­tigé un juge­ment qui reflète, de la part du juge admi­nis­tra­tif, du pré­fet et par exten­sion du gou­ver­ne­ment Philippe, une vision « très étri­quée de la démo­cra­tie ».

Le maire a en outre jugé contra­dic­toire l’at­ti­tude du juge, du pré­fet et de l’État : « Ils recon­naissent que le dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyennes est inno­vant, mais il disent aussi que ça ne rentre pas dans les clous ! » Pour le maire, cette déci­sion est « une erreur ». Parce que la démo­cra­tie clas­sique se porte mal et que ce dis­po­si­tif per­met de « renouer le lien de confiance avec le citoyen, jus­ti­fie Eric Piolle, per­suadé d’être dans le vrai […] et que c’est à l’é­chelle ter­ri­to­riale que l’on peut y par­ve­nir ».

Pour le maire, le réfé­ren­dum local offi­ciel n’est pas opérationnel

La mai­rie de Grenoble n’a pas res­pecté la loi. C’est ce qu’on lui reproche. Certes, il existe aujourd’­hui un dis­po­si­tif de réfé­ren­dum local enca­dré par des textes de loi. Mais ce réfé­ren­dum est-il bien adapté et opé­ra­tion­nel dans les faits ?

Eric Piolle, maire de Grenoble réagit devant la presse, suite à la décision du tribunal administratif d'annuler le dispositif d'interpellation et de votation citoyenne © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Eric Piolle réagit devant la presse, suite à la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif d’an­nu­ler le dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyenne © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Eric Piolle est per­suadé du contraire. Preuve en est, ses deux tra­vers majeurs, objecte le pre­mier magis­trat de Grenoble.

Le pre­mier étant que le réfé­ren­dum légal ne peut être qu’une « ini­tia­tive éma­nant des élus et non pas une ini­tia­tive citoyenne. On reste dans cette logique tout à fait surplombante ».

Le deuxième « écueil majeur » pointé par le maire éco­lo­giste ? Le réfé­ren­dum offi­ciel exige « un taux de par­ti­ci­pa­tion à 50 % des élec­teurs. Taux qu’on a du mal à obte­nir dans les élec­tions clas­siques, y com­pris, on l’a vu, au prin­temps der­nier, pour les élec­tions législatives ». 

Un dis­po­si­tif annulé d’un côté, récom­pensé de l’autre

Lors de sa prise de parole, le maire de Grenoble a tenu à sou­li­gner les avan­cées du dis­po­si­tif en matière de démo­cra­tie locale. Pour com­men­cer, il donne la pos­si­bi­lité aux jeunes de voter dès 16 ans, ce qui les « entraîne à la démo­cra­tie ».

Dépouillement votation citoyenne © Florent Mathieu - Place Gre'net

Votation citoyenne © Florent Mathieu – Place Gre’net

Autre avan­cée que reven­dique Eric Piolle : le vote des étrangers.

Le maire de Grenoble pour­fend une nou­velle fois cette « vision tota­le­ment étri­quée de la démo­cra­tie […] où l’on consi­dère que ceux qui peuvent par­ti­ci­per, ce sont ceux qui sont ins­crits sur les listes élec­to­rales et non les habi­tants ».

Enfin, rap­pelle Eric Piolle pro­fi­tant de l’at­ten­tion des médias, la mise au point de ce dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion a, quoi qu’en pense le juge, fait l’ob­jet de réflexions par­ta­gées avec des juristes et des experts de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive. Par ailleurs, son ori­gi­na­lité a été recon­nue par une com­mis­sion séna­to­riale venue à Grenoble pour l’é­tu­dier de plus près. Cerise sur le gâteau, l’o­ri­gi­na­lité de ce dis­po­si­tif a été récom­pen­sée par un prix de l’in­no­va­tion démocratique.

Têtue, la Ville ne lâchera pas la par­tie « inter­pel­la­tion » de son dispositif

Et main­te­nant, que va deve­nir le dis­po­si­tif ? L’équipe muni­ci­pale compte-t-elle l’abandonner ? Là n’est pour le moins pas son intention.

Eric Piolle, maire de Grenoble réagit devant la presse, suite à la décision du tribunal administratif d'annuler le dispositif d'interpellation et de votation citoyenne © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Eric Piolle, suite à la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif d’an­nu­ler le dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyenne © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La Ville entend, certes, « res­pec­ter ce juge­ment », mais elle va, sans délai, faire appel auprès du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon, puis du Conseil d’État, s’il y a lieu.

Et pen­dant ce temps, elle ne compte pas ran­ger son dis­po­si­tif au ves­tiaire. Elle annonce d’ailleurs main­te­nir la par­tie « inter­pel­la­tion » du dis­po­si­tif, quitte à la modi­fier pour qu’elle entre dans les clous.

Par suite, le maire s’y engage, le débat sur la démo­li­tion du 10 – 20 de la gale­rie de l’Arlequin, quar­tier Villeneuve, se tien­dra lors du pro­chain conseil muni­ci­pal. Cette démo­li­tion contes­tée par les habi­tants a fait l’objet d’une péti­tion qui a recueilli plus de 2 000 signatures.

Séverine Cattiaux

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Coline Genevois, candidate LR sur la troisième circonscription de l'Isère: "On sait qu'on est sur un territoire très défavorable"
Coline Genevois, can­di­date LR sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère : « On sait qu’on est sur un ter­ri­toire très défavorable »

FOCUS - Les Républicains “non ciottistes” de l'Isère présentent comme candidate Coline Genevois sur la troisième circonscription pour les élections législatives anticipées. Un territoire difficile Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Un point de deal déman­telé à Domène : sai­sie de can­na­bis, argent liquide et trot­ti­nettes élec­triques, cinq sus­pects arrêtés

EN BREF - Les gendarmes ont mené un vaste coup de filet visant à démanteler un point de deal à Domène, lundi 17 juin 2024. Lire plus

Chantier rue Marx Dormoy, St Bruno.
Racket sur les chan­tiers BTP dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : un sus­pect mis en exa­men pour extor­sions et écroué

EN BREF - Un homme de 44 ans, gérant d'une société de nettoyage, a été mis en examen pour extorsions, jeudi 20 juin 2024, et Lire plus

Flash Info

|

21/06

18h40

|

|

21/06

16h26

|

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !