Bannière NL JEP 2021
Selon l'observatoire, CVCM favorise commerce, report modal et fréquentation du centre-ville de Grenoble. Mais il faudra attendre pour la pollution de l'air…

Un an après le démarrage de CVCM, un bilan d’étape positif, mais incomplet

Un an après le démarrage de CVCM, un bilan d’étape positif, mais incomplet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – L’opération Cœurs de ville, Cœurs de Métropole démarrée en avril 2017, et alors copieusement décriée, enregistre, un an plus tard, des effets positifs selon l’observatoire de suivi du projet CVCM. Dynamique commerciale, apaisement des déplacements en centre-ville de Grenoble, qualité du cadre de vie en hausse, les voyants sont (presque) tous au vert… Manquent toutefois encore à l’appel les données sur la pollution, le bruit et la sécurité routière.

 

 

Depuis février 2017, un obser­va­toire* de suivi du pro­jet Cœurs de ville, cœurs de Métropole (CVCM) a été mis en place. Ce mardi 3 avril, le maire de Grenoble, Eric Piolle, le pré­sident de la Métropole de Grenoble, Christophe Ferrari, le vice-pré­sident au com­merce Guy Jullien, et Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC ont fait part de leur satis­fac­tion, au vu des résul­tats qu’il affiche.

 

Guy Jullien, Yann Mongaburu, Christophe Ferrari et Eric Piole à la conférence cœur de ville, coeur de métropole le 03/04/2018. © Virginie Clerc

Guy Jullien, Yann Mongaburu, Christophe Ferrari et Eric Piolle à la confé­rence Cœurs de ville, cœurs de métro­pole le 3 avril 2018. © Virginie Clerc

 

Vitalité com­mer­ciale plu­tôt au beau fixe, main­tien constaté de la fré­quen­ta­tion du centre-ville, évo­lu­tion des dépla­ce­ments en direc­tion des modes doux… Bref, le tableau paraît des plus ras­su­rants et pro­met­teurs pour la suite. « Il y a un an, cer­tains pré­di­saient la mort pure et simple du centre-ville ; d’autres annon­çaient une ville com­plè­te­ment asphyxiée par de futurs bou­chons ; quelques-uns met­taient tout en œuvre pour s’op­po­ser à ce pro­jet… Or le constat pré­senté aujourd’­hui est bien plus posi­tif ! », s’est féli­cité Eric Piolle.

 

 

Une dynamique commerciale globalement bonne

 

Selon l’ob­ser­va­toire CVCM, la courbe de l’ac­ti­vité des com­merces et des entre­prises est inver­sée par rap­port à la courbe natio­nale qui pique plu­tôt du nez. Autrement dit, en dépit du nou­veau plan de cir­cu­la­tion, la dyna­mique éco­no­mique du centre-ville gre­no­blois ne se porte pas si mal… Les élus gagent aussi que l’ex­ten­sion amor­cée de la zone pié­tonne, les tra­vaux d’embellissement de la Place Grenette, puis de la place Victor-Hugo vont par­ti­ci­per à ren­for­cer l’at­trac­ti­vité géné­rale du centre-ville.

 

La rénovation de la place Grenette en cours d'achèvement, à Grenoble, le 28 mars 2018 © Joël Kermabon - placegrenet.fr

La réno­va­tion de la place Grenette en cours d’a­chè­ve­ment, à Grenoble, le 28 mars 2018 © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

Les ser­vices de la Métropole enre­gistrent par ailleurs une hausse du nombre de com­merces de proximité.

 

Autre mar­queur posi­tif : l’ar­ri­vée de l’en­seigne Bricorama au niveau du Boulevard Lyautey, en face du bureau de poste.

 

Le taux de vacance com­mer­ciale dans le centre-ville a même baissé de 8,8 % à 8,3 % entre l’au­tomne 2017 et mars 2018. La Métropole et la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie exa­minent, notam­ment avec la Caisse des dépôts, la pos­si­bi­lité de louer à prix modé­rés, les locaux vides.

 

Un bémol : cer­taines zones ren­contrent des dif­fi­cul­tés. Les res­pon­sables poli­tiques assurent tou­te­fois que les com­merces tou­chés ont été aidés et exo­né­rés de taxes locales, et qu’une cer­taine bien­veillance a été deman­dée aux banques ainsi qu’à l’Urssaf (Union de recou­vre­ment des coti­sa­tions de Sécurité sociale et d’al­lo­ca­tions fami­liales). Enfin, selon l’a­ni­ma­trice du centre-ville, les com­merces souffrent d’un manque de sta­tion­ne­ment pour les livrai­sons, réclament aussi davan­tage d’ar­ceaux à vélos, et attendent avec impa­tience la fin des travaux.

 

 

Voitures en recul, modes doux en hausse

 

Les modes de dépla­ce­ments pour accé­der au centre-ville gre­no­blois évo­luent dans le sens attendu. Les muta­tions vont même plus vite que ce que pré­voyaient les modèles, tendent à indi­quer les res­pon­sables poli­tiques. Depuis un an, l’accès en voi­ture au centre-ville est ainsi en baisse de 3 % au niveau des sor­ties du centre-ville et de 4 % au niveau des entrées.

 

Selon l'observatoire, CVCM favorise commerce, report modal et fréquentation du centre-ville de Grenoble. Mais il faudra attendre pour la pollution de l'air…Boulevard Agutte Sembat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Boulevard Agutte Sembat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

En hausse signi­fi­ca­tive, l’u­ti­li­sa­tion des par­kings relais, de + 7 % entre 2016 et 2017 et de + 4 % sur la même période pour les par­kings en ouvrage. La pra­tique du vélo conti­nue de pro­gres­ser éga­le­ment, de 5 % entre 2016 et 2017, et de 22 % entre jan­vier et décembre 2017, sur l’axe Chronovélo emprun­tant l’avenue des Jeux olympiques.

 

Les comp­tages rele­vés par l’ob­ser­va­toire per­mettent de rele­ver une aug­men­ta­tion de 3 % de pié­tons dans le centre-ville depuis mai 2017. En pro­grès éga­le­ment, la fré­quen­ta­tion des bus. Les lignes  Chrono 1 et 4 enre­gistrent un bond res­pec­tif de 5 % et de 6 %, avec une ponc­tua­lité en pro­grès, laquelle est éga­le­ment consta­tée pour la ligne C3.

 

 

Pollution, bruit et sécurité :  des résultats à venir

 

Manquent néan­moins, pour par­ache­ver ce bilan à un an du départ de CVCM, des don­nées sur la qua­lité de l’air, le bruit et la sécu­rité rou­tière… Visiblement, le recueil de ces élé­ments s’a­vère plus complexe.

 

En 2018, l’ob­ser­va­toire devrait aussi ren­for­cer les études sur la qua­lité de l’air, en lien avec Atmo Auvergne Rhône Alpes. Quatre cam­pagnes de deux semaines sont pro­gram­mées dans le cou­rant de l’an­née, à l’is­sue des­quelles des résul­tats seront com­mu­ni­qués. Pour le bruit et la sécu­rité rou­tière, des « cam­pagnes com­plé­men­taires » sont annoncées.

 

Séverine Cattiaux, avec Virginie Clerc

 

 

* Cet obser­va­toire trans­dis­ci­pli­naire s’ap­puie sur dif­fé­rents acteurs. La fré­quen­ta­tion des trans­ports en com­mun est éva­luée par TransIsère et la Sémitag, le comp­tage des vélos par Métrovélo, celui des véhi­cules par le fabri­cant de GPS Tom Tom et le comp­tage des pié­tons par l’opérateur de télé­pho­nie mobile Orange. La vacance com­mer­ciale est mesu­rée par les ser­vices de la Métropole, la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie, etc. Les résul­tats sont par ailleurs par­ta­gés régu­liè­re­ment avec les asso­cia­tions de commerçants.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Pollution à l'ozone: bassin grenoblois, bassin zone alpine et Nord-Isère placés en procédure de Recommandation
Pollution à l’ozone : bassin grenoblois, bassin zone alpine et Nord-Isère placés en procédure de Recommandation

FLASH INFO — La préfecture de l'Isère annonce l'activation de la procédure d'Information Recommandation à compter du jeudi 12 août à 17 heures, pour un Lire plus

COUV Sur le pont du Drac, Hervé Derriennic, secrétaire de l'Union de quartier Berriat Saint Bruno Europle, qui réclame un mur anti bruit, le long du quartier Bouchayer Viallet, pour pallier les nuisances sonores consécutives à l'élargissement de l'A480, 8 juin 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
A480 élargie à Grenoble : des habitants de Berriat réclament les murs anti-bruit, quand d’autres à Mistral se sentent relégués derrière

DÉCRYPTAGE - Si l’élargissement de l’autoroute A480 a fait débat, les murs anti-bruit provoquent désormais leur lot de frustrations. À Berriat, les habitants déplorent leur absence, Lire plus

Sans surprise, Yassine Lakhnech succède à Patrick Lévy à la tête de la nouvelle Université Grenoble Alpes. Le processus d'intégration se poursuit
Pollution à Polytech : les syndicats accusent l’UGA de minimiser une situation « très sérieuse »

  EN BREF - Suite à la communication du président de l'Université Grenoble-Alpes (UGA) sur la pollution et la fermeture du site Polytech, les représentants Lire plus

A Grenoble, le nouvel indice de la qualité de l'air fait exploser le nombre de jours pollués. Et ? Rien. Car la règlementation n'a pas changé.
Ouverture prochaine de la concertation préalable pour un nouveau Plan de protection de l’atmosphère

  FLASH INFO — En route pour un troisième Plan de protection de l'atmosphère de l'agglomération grenobloise. Après un premier PPA adopté en 2006, puis Lire plus

Une livraison à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Zone faibles émissions : fronde des acteurs économiques contre un calendrier jugé intenable

  FOCUS - La zone faibles émissions (ZFE), qui régit et interdit progressivement la circulation des poids lourds et véhicules utilitaires dans 27 communes de Lire plus

Après avoir longtemps fait la chasse à la voiture, la Ville de Grenoble entend faire le ménage dans son parc de chaufage au bois.
Après la chasse à la voiture, la Ville de Grenoble veut faire le ménage dans le chauffage au bois

  FIL INFO - Après avoir longtemps fait la chasse à la voiture, la Ville de Grenoble entend faire le ménage dans les appareils de Lire plus

Flash Info

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

|

09/09

9h58

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

La Rampe-Lancement de saison

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin