Le Cairn bientôt au Musée de Grenoble et dans les bibliothèques Alliance et Teisseire

sep article
Changeons nos vieux poêles avec la Prime Air Bois Grenoble Alpes Métropole doublée à 1600 euros !

FIL INFO – La Ville de Grenoble acceptera bientôt le Cairn comme moyen de paiement dans plusieurs services municipaux. Le Musée de Grenoble, les bibliothèques Alliance et Teisseire-Malherbe ainsi que le self Clémenceau s’ouvriront ainsi à la monnaie locale, dans le but de favoriser sa diffusion et son implantation sur le territoire grenoblois et métropolitain.

 

 

C’est un pas de plus pour l’implantation de la monnaie locale le Cairn sur le territoire grenoblois : la Ville de Grenoble a fait voter, lors de son conseil municipal du lundi 26 mars, son adhésion à l’association le Cairn. Les Grenoblois pourront ainsi prochainement payer en Cairn au Musée de Grenoble, dans les bibliothèques Alliance et Teisseire-Malherbe, ainsi qu’au self Clémenceau pour les employés municipaux.

 

Anne-Sophie Olmos © Joël Kermabon - Place Gre'net

Anne-Sophie Olmos © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L’objectif est de « faire partie des premières collectivités territoriales à accepter le paiement de services municipaux, véritable bien commun, en monnaie locale complémentaire », explique Anne-Sophie Olmos, conseillère municipale de Grenoble en charge du Contrôle de gestion et des Marchés publics. Cette monnaie permet, juge-t-elle, de « démocratiser l’économie » et de « retrouver de la valeur dans les échanges ».

 

De son côté, l’adjoint de Grenoble en charge de la Démocratie locale Pascal Clouaire rappelle la nécessité pour une monnaie locale d’avoir « un maximum de partenaires » afin d’assurer sa circulation autant que son attractivité. Avec l’espoir de faire entrer dans la boucle des acteurs territoriaux tels que Gaz Électricité de Grenoble (GEG) ou la Sémitag. Des partenariats qui impliqueraient la création d’un Cairn numérique, la monnaie locale n’existant actuellement que sous forme de billets.

 

 

Un « gadget bobo écolo » pour Mireille d’Ornano

 

Le Cairn fait-il l’unanimité ? Le Rassemblement de gauche et de progrès (RGP) s’est en tout cas prononcé pour la délibération proposée au conseil municipal. De même que le groupe “dissident” Ensemble à gauche… avec certaines réserves toutefois. « Nous ne savions pas que c’était un engagement prioritaire par rapport au maintien du réseau de bibliothèques ou de la création d’un service public de l’énergie, lesquels n’ont pas bénéficié malheureusement de la même attention », a ainsi fait remarquer Bernadette Richard-Finot.

 

Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher, groupe Ensemble à gauche. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher, groupe Ensemble à gauche. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le ton est nettement plus cassant côté Rassemblement national. Mireille d’Ornano s’étonne ainsi de la bienveillance avec laquelle le Cairn est accueilli. « Depuis plus de dix ans, je milite pour un retour à une monnaie nationale, une monnaie qui renforcerait la cohésion sociale et l’économie de notre pays. Pourtant, je suis décriée », déplore-t-elle. Et l’ex-FN, aujourd’hui Patriote, de faire part de son « scepticisme » vis-à-vis d’une monnaie locale qu’elle qualifie, pour conclure son propos, de « gadget bobo écolo ».

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1695 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Décidément, Piolle et ses amis verts et rouges adorent perdre leurs temps en futilités plutôt que de traiter des vrais sujets.

    sep article
  2. sep article