Appel Forêt -
Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.

Pollution de l’air : les interdictions de circulation s’accélèrent et s’étendent à toute l’Isère

Pollution de l’air : les interdictions de circulation s’accélèrent et s’étendent à toute l’Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – En Isère, le nouveau dispositif de gestion des épisodes de pollution de l’air se veut plus réactif. Les interdictions de circulation visant les véhicules considérés comme les plus polluants sont dès 2018 accélérées et élargies à l’ensemble du département. Un an après la mise en garde de la Commission européenne, les nouvelles mesures prises par la France peuvent-elles lui éviter d’être déferrée devant la Cour de justice de l’Union européenne ?

 

 

Pollution atmosphérique : limitation de vitesse sur la Rocade Sud de Grenoble

Pollution atmo­sphé­rique : limi­ta­tion de vitesse sur la rocade Sud de Grenoble – © Véronique Serre

Coïncidence ? Alors que la Commission euro­péenne vient de taper du poing sur la table et d’exi­ger de la France qu’elle lui sou­mette de nou­velles pro­po­si­tions pour lut­ter plus effi­ca­ce­ment contre la pol­lu­tion de l’air, Grenoble met le pied sur l’accélérateur.

 

Fin 2016, l’ag­glo­mé­ra­tion avait été la pre­mière, avec Paris, à expé­ri­men­ter les vignettes auto Crit’air. Ces pas­tilles appo­sées sur les pare-brises per­mettent, lors des pics de pol­lu­tion, d’in­ter­dire la cir­cu­la­tion des véhi­cules consi­dé­rés comme les plus pol­luants dans la cuvette gre­no­bloise. Depuis, la vignette s’est géné­ra­li­sée en France. Une tren­taine de villes l’a adop­tée. « On a inventé un dis­po­si­tif dont l’es­prit est depuis devenu la régle­men­ta­tion natio­nale », se féli­cite le pré­fet de l’Isère.

 

 

Grenoble veut anticiper les pics de pollution

 

Un an plus tard, forte de son expé­rience et de quelques ratés, Grenoble passe une vitesse avec l’ob­jec­tif d’être plus réac­tive et d’an­ti­ci­per les pics de pol­lu­tion pour réduire leur durée. Quitte à accé­lé­rer, voire rompre, la pro­gres­si­vité des mesures jusque-là mises en place.

 

Jusque-là, il fal­lait en effet attendre cinq jours de pol­lu­tion consé­cu­tifs pour que soient inter­dits à la cir­cu­la­tion les véhi­cules les plus pol­luants (Crit’air 4 et 5). Et sept jours d’af­fi­lée pour que cette inter­dic­tion soit éten­due à un quart du parc rou­lant. Autant de temps pen­dant lequel la pol­lu­tion, elle, avait toutes les chances de faire son chemin…

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

Pollution dans la cuvette gre­no­bloise : les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion s’ac­cé­lèrent. ©Patricia Cerinsek

 

Ce temps de latence est désor­mais levé. Bref, à tout moment, le pré­fet asso­cié à un comité d’ex­perts* peut déci­der de mettre en place la cir­cu­la­tion dite dif­fé­ren­ciée, en fonc­tion des pré­vi­sions et mesures effec­tuées par Atmo, l’or­ga­nisme chargé de sur­veiller la qua­lité de l’air dans l’agglomération.

 

Et per­sonne ne devrait y cou­per. Jusque-là, les poten­tielles inter­dic­tions de cir­cu­la­tion n’é­taient effec­tives qu’à Grenoble et ses abords. Désormais, c’est par­tout dans l’Isère. Que vous cir­cu­liez dans les mon­tagnes du Vercors ou le nord du dépar­te­ment, vous cour­rez poten­tiel­le­ment le risque de vous voir bar­rer la route, avec amendes à la clé **, s’il s’a­vère que votre véhi­cule devait res­ter au garage ce jour-là.

 

Etiquette CRIT'Air, niveau 4, pollution, voiture © Chloé Ponset - Place Gre'net

© Chloé Ponset – Place Gre’net

Le dis­po­si­tif a donc été revu et cor­rigé. Adapté aussi aux types de pol­luants (par­ti­cules fines, dioxyde d’a­zote, ozone) comme aux bas­sins d’air (gre­no­blois, nord-Isère et zone alpine Isère). Au final, cela donne tout un long panel de mesures que le pré­fet peut désor­mais décli­ner à la carte. A l’au­to­mo­bi­liste d’être un mini­mum attentif…

 

Car si ces mesures ont été har­mo­ni­sées sur le ter­ri­toire fran­çais avec l’a­ban­don de la cir­cu­la­tion alter­née (les plaques d’im­ma­tri­cu­la­tion paires/impaires), elles se déclinent dif­fé­rem­ment selon les zones tra­ver­sées au gré des spé­ci­fi­ci­tés géo­gra­phiques et atmosphériques.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 62 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble, le déconfinement annoncé le 11 mai passera par le vélo. Pas suffisamment renforcés, les bus et tram menacent d'être saturés.
Déconfinement : Grenoble met le paquet sur le vélo pour éviter la saturation dans les transports

  FOCUS - Pour les déplacements dès le coup d'envoi du déconfinement le 11 mai, Grenoble mise sur le vélo. Craignant que bus et tram, insuffisamment Lire plus

masques en tissu
Le Voironnais fait fabriquer 200 000 masques en tissu, les masques chirurgicaux restant introuvables

  FIL INFO - Le Voironnais annonce à son tour la distribution de masques en tissu pour ses habitants. Deux cent mille masques alternatifs, commandés Lire plus

Pour faire face à la baisse du trafic, les bus et tram avaient à Grenoble réduit leur offre et leur amplitude horaire. Zappant certains usagers.
Agglomération grenobloise, Voironnais, Grésivaudan : les transports en commun gratuits dès ce vendredi 27 mars

  FIL INFO - Les transports en commun de l'agglomération grenobloise, du Voironnais et du Grésivaudan sont gratuits à compter du vendredi 27 mars. Alors Lire plus

Le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise a élu son président, sans trop de surprise mais aussi sans les élus de la majorité départementale.
Yann Mongaburu, élu président du syndicat des mobilités pour trois mois… sans les élus de la majorité départementale

  FOCUS - Le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise a élu son président, le 7 janvier dernier, sans trop de surprise… et sans les élus Lire plus

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble, télévision privée sous perfusion d’argent public, reçoit la bénédiction du CSA

  FOCUS - TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel lui a renouvelé le sésame sans trop discuter. Et surtout Lire plus

La qualité de l'air préoccupe de plus en plus en Auvergne-Rhône-Alpes, selon une enquête d'Atmo
Pollution de l’air dans la région grenobloise : Laurent Wauquiez met 4 millions d’euros sur la table

  FIL INFO - Pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble mais aussi sur le Voironnais et le Grésivaudan, la Région Auvergne Rhône-Alpes Lire plus

Flash Info

|

03/08

18h30

|

|

03/08

11h56

|

|

03/08

10h37

|

|

03/08

9h41

|

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin