La race du Cheval du Vercors de Barraquand fait son entrée au Salon de l’agriculture

sep article

FIL INFO – Pour la première fois, la race du Cheval du Vercors de Barraquand sera présentée au Salon international de l’agriculture. Lundi 26 février sur le grand ring, les visiteurs pourront découvrir Vicky, une femelle, et Athos, un mâle, représentants d’une race dont la labellisation par la ministère de l’Agriculture remonte à juillet 2017.

 

 

Grande première pour le Vercors : le Salon international de l’agriculture 2018 accueille une nouvelle race chevaline, le Cheval du Vercors de Barraquand. Reconnue officiellement par le ministère de l’Agriculture le 18 juillet 2017, la race sera fièrement représentée par une femelle et un mâle, lundi 26 février à 10 heures sur le grand ring aux côtés de la vache de Villard-de-Lans.

 

Le Cheval du Vercors de Barraquand © François Lejeune

Le Cheval du Vercors de Barraquand © François Lejeune

 

C’est la famille Gaillard, de la Ferme des Perce-Neige à Corençon-en-Vercors, qui présentera Vicky, une jument du Vercors de Barraquand âgée de neuf ans. Elle pourra côtoyer l’étalon Athos, présenté pour sa part par le président de l’Association du Cheval du Vercors de Barraquand en personne, Sylvain Piltant, qui réside à Sassenage.

 

 

Une race de chevaux polyvalente, calme et robuste

 

Les deux chevaux présentés ne sont pas des novices en matière de représentation. Tous deux ont participé de nombreuses fois à des compétitions, qu’il s’agisse de treck, de concours complets, de concours de saut d’obstacles ou de hunter. Autant de faits d’armes démontrant la « grande polyvalence » de cette race « calme et robuste ».

 

Parc naturel régional du Vercors © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Parc naturel régional du Vercors © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

 

La labellisation de la race chevaline du Vercors de Barraquand n’a pas été un long fleuve tranquille. Il a fallu vingt ans à l’Association du Cheval du Vercors de Barraquand pour l’obtenir, soutenue par le Parc naturel régional du Vercors qui a notamment apporté son aide à la conservation des poulains. Et ceci autant par amour de cette race que pour la valorisation économique que représente sa reconnaissance officielle.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1451 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.