L'annonce de la suppression d'un TGV quotidien sur la ligne Grenoble-Paris à compter du 9 décembre fait bondir les députés Olivier Véran et Émilie Chalas.

Une fédé­ra­tion d’u­sa­gers cri­tique à son tour les condi­tions de cir­cu­la­tion des TER en Auvergne-Rhône-Alpes

Une fédé­ra­tion d’u­sa­gers cri­tique à son tour les condi­tions de cir­cu­la­tion des TER en Auvergne-Rhône-Alpes

FIL INFO – La Fédération natio­nale des asso­cia­tions d’u­sa­gers des trans­ports (Fnaut) cri­tique à son tour la ges­tion des TER en région Auvergne-Rhône-Alpes. Et dénonce un manque de maté­riel rou­lant ren­dant par­fois les condi­tions de voyage pénibles pour les usa­gers. Y com­pris sur des lignes par­ti­cu­liè­re­ment fréquentées.

Après le Collectif de l’é­toile fer­ro­viaire de Veynes et Lezabonnésdutrain, grou­pe­ment d’u­sa­gers de la ligne Clelles-Grenoble, c’est au tour de la Fédération natio­nale des asso­cia­tions d’u­sa­gers des trans­ports (Fnaut) de cri­ti­quer sévè­re­ment, dans un com­mu­ni­qué, la ges­tion des lignes TER en région Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est au tour de la Fnaut, fédération d'associations d'usagers, de critiquer la gestion des TER par la SNCF comme la Région en Auvergne-Rhône-Alpes.Descente des passagers en gare de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Descente des pas­sa­gers en gare de Grenoble © Florent Mathieu – Place Gre’net

La Fédération décrit ainsi des trains dans les­quels « les usa­gers s’entassent et voyagent debout sur de longs tra­jets », et ceci jusque dans les cou­loirs. Lorsque les trains ne sont pas sim­ple­ment sup­pri­més et rem­pla­cés par des cars, jugés beau­coup plus lents. Autant de « condi­tions scan­da­leuses » de voyage que le texte attri­bue à un manque de maté­riel roulant.

Des trains esti­més trop petits sur des lignes très fréquentées

La Fnaut prend ainsi pour exemple les lignes Lyon-Valence, Lyon-Grenoble ou encore Lyon-Saint-Étienne : des axes fer­ro­viaires très fré­quen­tés et des­ser­vis par des trains TER com­por­tant par­fois trois wagons au lieu de six. De quoi créer des « situa­tions pénibles » dont les pho­to­gra­phies cir­culent volon­tiers sur les réseaux sociaux, à l’i­mage d’autres lignes.

« Le tra­fic TER aug­mente, c’est sûre­ment une bonne chose pour lut­ter contre les encom­bre­ments rou­tiers et réduire la pol­lu­tion. Encore faut-il avoir suf­fi­sam­ment de trains ! », écrit la Fnaut, qui déplore l’ab­sence de com­mu­ni­ca­tion de la SNCF sur cette ques­tion et sus­pecte des défauts de maintenance.

La Région éga­le­ment mise en cause

La Fédération inter­pelle éga­le­ment le Conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes, regret­tant qu’il ne fasse pas appel à d’autres conseils régio­naux pour se faire prê­ter des trains, comme le fait la région Île-de-France. Elle lui reproche éga­le­ment de ne pas avoir inclus cette pro­blé­ma­tique dans la conven­tion TER signée avec la SNCF en novembre 2017.

C'est au tour de la Fnaut, fédération d'associations d'usagers, de critiquer la gestion des TER par la SNCF comme la Région en Auvergne-Rhône-Alpes.Train en gare de Grenoble. © Léa Raymond - Place Gre'net

Train en gare de Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

Cette conven­tion, assor­tie « d’o­bli­ga­tions de résul­tats », entend en effet lut­ter contre les retards en garan­tis­sant « 90 % de trains à l’heure » et pré­voit des péna­li­tés finan­cières com­prises, selon les cas, entre 150 et 750 euros. Mais elle ne concerne que les retards ou les sup­pres­sions de train, et non les « trains trop petits », déplore la Fnaut.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Réserve natu­relle des Hauts de Chartreuse : un iti­né­raire de ran­don­née auto­risé sur les terres pri­vées du marquis

FOCUS - Après un an de conflit opposant les randonneurs au marquis Bruno de Quinsonas-Oudinot, propriétaire d'une partie de la Réserve naturelle des Hauts de Lire plus

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : ras­sem­ble­ment contre la trans­pho­bie en hom­mage à Géraldine et Angélina, deux femmes trans assassinées

FLASH INFO - Les associations Déviations et Organisation de solidarité trans’ Grenoble ont organisé, mardi 16 juillet 2024, un rassemblement en mémoire de Géraldine et Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !