© CHU de Grenoble - Service Communication

L’endettement du CHU de Grenoble toujours jugé « excessif » par la Cour des comptes

L’endettement du CHU de Grenoble toujours jugé « excessif » par la Cour des comptes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – L’endettement du CHU Grenoble Alpes est toujours jugé excessif par la Cour des comptes. L’hôpital fait partie des dix-neuf établissements régionaux dont la situation financière est jugée préoccupante par les magistrats. Qui appellent à la prudence….

 

 

Personnel soignant du CHU de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Personnel soi­gnant au CHU de Grenoble. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

Un tiers des hôpi­taux publics en France sont encore trop endet­tés. Dans son rap­port annuel 2018, la Cour des comptes (CRC) chiffre ainsi à 319 le nombre d’é­ta­blis­se­ments où l’en­det­te­ment a été jugé exces­sif. Parmi eux, figurent 19 centres hos­pi­ta­liers régio­naux, dont le CHU Grenoble Alpes (Chuga).

 

Si la dette s’est réduite en 2016, elle est tou­jours lourde à sup­por­ter pour les éta­blis­se­ments, font remar­quer les magis­trats finan­ciers. À Grenoble, l’en­cours de la dette s’é­le­vait à 393 mil­lions d’eu­ros et le défi­cit 12,8 mil­lions d’eu­ros en 2010, clas­sant le Chuga parmi les plus endet­tés dans l’Hexagone. En 2015, moyen­nant un plan de retour à l’é­qui­libre signé en 2012, l’en­cours de la dette avait été « réta­bli » à 385 mil­lions d’eu­ros et le défi­cit ramené à 200 000 euros pour un bud­get annuel de près de 700 mil­lions d’euros.

 

 

La Cour des comptes guère optimiste

 

Si la Cour des comptes note des pro­grès depuis 2014, ils res­tent pour la plus haute juri­dic­tion finan­cière inégaux, par­tiels et sur­tout fra­giles. Car si la dette s’est réduite (de 30,8 mil­liards en 2014 à 29,8 mil­liards en 2016), cette charge est « deve­nue plus lourde à sup­por­ter pour les éta­blis­se­ments » qui ont « conti­nué à accu­mu­ler des défi­cits », notent les magis­trats de la rue Cambon.

 

Médecins, personnel soignant, hopital couple enfant, CHU La tronche© Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôpital couple enfant, Chuga, La Tronche © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Fin 2017, la fédé­ra­tion hos­pi­ta­lière de France (FHF) tirait la son­nette d’a­larme, esti­mant à 1,5 mil­liard d’eu­ros le défi­cit à venir des hôpi­taux publics. Un niveau jamais atteint jusque-là. Quelques mois aupa­ra­vant, la confé­rence des direc­teurs géné­raux des éta­blis­se­ments aler­tait sur les consé­quences des pres­sions finan­cières et notam­ment la baisse des inves­tis­se­ments ou la baisse des dépenses dans la recherche. Et appe­lait le gou­ver­ne­ment à un dégel rapide des cré­dits en réserve.

 

 

Des perspectives de financement bien incertaines

 

La Cour des comptes vient dou­cher de poten­tiels espoirs. Pour elle, les pers­pec­tives en matière de finan­ce­ment sont bien incer­taines. « L’accroissement pro­bable des charges de per­son­nels (notam­ment sous l’effet du pro­to­cole Parcours pro­fes­sion­nels, car­rières et rému­né­ra­tions) et des contraintes sur les tarifs (décou­lant de la maî­trise néces­saire des dépenses d’assurance mala­die) risquent de contri­buer à la pour­suite de la réduc­tion de l’autofinancement », notent les magistrats.

 

Initiée par un collectif de praticiens hospitaliers de Rhône-Alpes, une lettre ouverte adressée à la ministre de la Santé dépasse les 1300 signatures.Personnel soignant du CHU de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Personnel soi­gnant du CHU de Grenoble. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

« Le niveau des aides publiques à l’investissement devrait éga­le­ment demeu­rer contraint dans la mesure où elles sont finan­cées par l’assurance mala­die. Enfin, les pro­duits de ces­sion qui pour­raient être mobi­li­sés sont d’autant moins assu­rés qu’une mobi­li­sa­tion du fon­cier public à prix déco­tés est recher­chée pour la relance de la construc­tion de loge­ments sociaux, expose la CRC. Dans ce contexte, une nou­velle phase de recours à l’emprunt pour­rait être vue comme une solu­tion faci­li­ta­trice. Elle pour­rait cepen­dant expo­ser cer­tains hôpi­taux à de nou­velles fra­gi­li­tés sur le plan financier. »

 

Les magis­trats recom­mandent donc de faire un choix dans les inves­tis­se­ments. À Grenoble, le chan­tier de la moder­ni­sa­tion du CHU se chiffre à 182 mil­lions d’eu­ros de tra­vaux, dont 22 mil­lions d’eu­ros de sub­ven­tion de l’État. L’autofinancement repré­sente 55 mil­lions d’eu­ros, le reste (105 mil­lions d’eu­ros) étant garanti par l’emprunt.

 

Patricia Cerinsek

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Trop dispendieux, sous-dimensionné, la chambre régionale des comptes épingle le nouveau siège de la Métropole de Grenoble.
Trop cher ? Sous-dimensionné ? Le nouveau siège de la Métropole de Grenoble fait tiquer les magistrats financiers

  FOCUS - Alors que les appels d'offres doivent être bientôt examinés, les magistrats financiers dressent un rapport peu flatteur concernant le nouveau siège de Lire plus

Centrale Poterne © CCIAG
À Grenoble, Ville et Métropole veulent reprendre la main sur le chauffage urbain

  FOCUS - À Grenoble, Ville et Métropole entendent reprendre la main sur le service de chauffage urbain. Et profiter du transfert d'actions pour pousser Lire plus

Changement d'actionnaires, changement de président et donc changement de directeur. Alpexpo veut tourner une page.
Changement d’actionnaire, de président et désormais de directeur à Alpexpo

  FLASH INFO - Nouveaux actionnaires, nouvelle présidente, nouveau directeur. La société Alpexpo entend-elle tourner une page après ses déboires financiers ? Depuis que la Lire plus

A Sassenage, la gestion des emprunts toxiques, et de la dette qui l'accompagne, est épinglée par les magistrats financiers.
Sassenage : la gestion des emprunts toxiques épinglée par la chambre régionale des comptes

  EN BREF - La chambre régionale des comptes s'est, elle aussi, penchée sur les emprunts toxiques contractés par la Ville de Sassenage. Les magistrats Lire plus

Fuite en avant financière pour la station de ski de Chamrousse en Isère. Epinglée par lles magistrats financiers, la régie jongle avec ses comptes.
La situation financière de la station de Chamrousse jugée préoccupante

  FOCUS - Les finances de la station de ski de Chamrousse seraient dans le rouge, à en croire la chambre régionale des comptes. Les Lire plus

Laurent Wauquiez capture d'écran assemblée plénière conseil régional 14 juin 2018
La chambre régionale des comptes épingle les (trop) nombreux collaborateurs de cabinet de Laurent Wauquiez

  EN BREF - Combien la Région Auvergne Rhône-Alpes compte-t-elle de collaborateurs de cabinet ? Dix-huit, comme l'affirme l'exécutif régional dans son décompte ? Les Lire plus

Flash Info

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin