Quarante-trois Roms évacués d'un squat à Grenoble

Police de sécu­rité du quo­ti­dien : les élus isé­rois dépi­tés par “l’ex­clu­sion” de Grenoble et son agglo

Police de sécu­rité du quo­ti­dien : les élus isé­rois dépi­tés par “l’ex­clu­sion” de Grenoble et son agglo

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Ni Grenoble, Échirolles ou Saint-Martin-d’Hères n’ont été rete­nues pour expé­ri­men­ter la police de sécu­rité du quo­ti­dien. Laquelle se déploiera d’ici jan­vier 2019 dans trente quar­tiers en France avec à la clé un ren­fort de 15 à 30 poli­ciers pour cha­cun d’eux. En novembre der­nier, le pré­fet de l’Isère avait plus ou moins mis la vidéo-sur­veillance dans la balance…

Les forces de police étaient encore très présente ce matin à 10 heures à la Casemate © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

© Anaïs Mariotti – Place Gre’net

Pas plus Grenoble qu’Échirolles ou Saint-Martin-d’Hères n’ex­pé­ri­men­te­ront la police de sécu­rité du quo­ti­dien (PSQ). Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb en a fait l’an­nonce ce 8 février.

Aucune des trois com­munes de l’Isère qui avaient can­di­daté au dis­po­si­tif n’ont en effet été rete­nues, que ce soit lors de la pre­mière vague – dès sep­tembre pro­chain – ou de la seconde, en jan­vier 2019.

Dans la région, seuls le 8e arron­dis­se­ment de Lyon, le quar­tier des Minguettes à Vénissieux et le quar­tier Tarentaise-Beaubrun à Saint-Étienne ont donc été rete­nus pour tes­ter cette pro­messe de cam­pagne du can­di­dat Emmanuel Macron.

L’absence de vidéo-sur­veillance fatale à l’expérimentation ?

Comment expli­quer que Grenoble ait été écar­tée des villes éli­gibles alors que depuis plu­sieurs mois, les faits de vio­lences se mul­ti­plient dans l’ag­glo­mé­ra­tion jus­qu’à émou­voir les auto­ri­tés judiciaires ?

Un des volets de cette « réforme » de la police vise notam­ment à équi­per ou conti­nuer d’é­qui­per l’espace public de dis­po­si­tifs de vidéo-sur­veillance. Or, en novembre der­nier, le pré­fet de l’Isère avait plus ou moins ouver­te­ment mis en balance l’ex­pé­ri­men­ta­tion avec la (ré)installation de camé­ras qu’Eric Piolle avait aban­donné aus­si­tôt assis dans le fau­teuil de maire.

Ni Grenoble, Échirolles ou Saint-Martin-d'Hères n'ont été retenues pour expérimenter la police de sécurité du quotidien. Rageant pour les élus isérois. Mistral. © Véronique Magnin – placegrenet.fr

Le quar­tier Mistral. © Véronique Magnin – pla​ce​gre​net​.fr

Quoi qu’il en soit, les maires de Grenoble, Échirolles et Saint-Martin-d’Hères disent vou­loir deman­der une audience au ministre de l’Intérieur pour que la « déci­sion soit revue dans les meilleurs délais ».

« La délin­quance dans la zone de police de Grenoble est recon­nue comme impor­tante par tous les acteurs locaux, notam­ment à cause des tra­fics de drogue, en dépit du tra­vail majeur effec­tué au quo­ti­dien par la jus­tice et les forces de l’ordre », sou­lignent les trois élus dans un communiqué.

Et ces der­niers de rap­pe­ler la mul­ti­pli­ca­tion, ces der­niers mois, de « faits divers dou­lou­reux » dans l’ag­glo­mé­ra­tion, « laquelle n’a jamais récu­péré les effec­tifs poli­ciers dont elle était dotée ». « L’expérimentation de la PSQ per­met­trait un ren­fort d’ef­fec­tifs et donc un véri­table gain de capa­ci­tés opé­ra­tion­nelles, tout en tra­vaillant à amé­lio­rer la rela­tion entre la police et la popu­la­tion », assurent-ils.

D’ici à jan­vier 2019, trente quar­tiers béné­fi­cie­ront de « moyens sup­plé­men­taires » – un ren­fort de 15 à 30 poli­ciers à chaque fois –, sans pour autant que soient consti­tuées de nou­velles bri­gades spécialisées.

« Une double peine pour les Grenoblois »

Sans sur­prise, de nom­breuses voix poli­tiques se sont fait entendre pour déplo­rer “l’ou­bli” de l’ag­glo­mé­ra­tion dans ce nou­veau dis­po­si­tif. A l’i­mage de Matthieu Chamussy, pré­sident du groupe d’op­po­si­tion LR, UDI, Société civile à la Ville de Grenoble, qui se dit mal­gré tout peu sur­pris par cette décision.

Guillaume Gontard, liste « Un engagement commun » (EELV - M1717 - PCF). © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le séna­teur Guillaume Gontard. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Personne ne peut se satis­faire de cette déci­sion, affirme quant à lui Guillaume Gontard, séna­teur éco­lo­giste de l’Isère. « Nous ne pou­vons que regret­ter l’absence de front com­mun de toutes les forces poli­tiques du dépar­te­ment sur le déploie­ment de ce dis­po­si­tif pour­tant indis­pen­sable pour la métro­pole gre­no­bloise. » Et ce der­nier de lan­cer un tacle : « l’absence de sou­tien des par­le­men­taires de la majo­rité a cruel­le­ment fait défaut ».

Pour Michel Savin, séna­teur Les Républicains de l’Isère : « Encore une fois, Grenoble reste à l’é­cart de ce dis­po­si­tif, alors que les cri­tères de délin­quance mar­quée et d’importance des tra­fics et inci­vi­li­tés sont plus que jamais pré­sents dans la capi­tale des Alpes. Encore une fois, la métro­pole gre­no­bloise reste à l’é­cart des poli­tiques publiques d’am­pleur. »

L’élu salue cepen­dant le meilleur enca­dre­ment de la zone gen­dar­me­rie du dépar­te­ment de l’Isère « afin notam­ment de ren­for­cer la sécu­rité des mobi­li­tés et l’accompagnement des entre­prises et des indus­tries ».

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Artothèque à l'Espace Vallès de Saint-Martin d'Hères © Laure Gicquel - Place Gre'net
Art contem­po­rain : Saint-Martin-d’Hères lance une arto­thèque à l’Espace Vallès

EN BREF - L'Espace Vallès a inauguré son artothèque, ce jeudi 21 octobre 2021. La galerie municipale d'art contemporain de Saint-Martin-d'Hères souhaite ainsi renforcer la Lire plus

Le Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés (STRMTG) a inauguré, le 16 septembre 2021, les nouveaux locaux du siège et du bureau sud-est, à Saint-Martin-d'Hères.
Sécurité des télé­phé­riques, trams ou métros : le STRMTG fête ses 40 ans dans de nou­veaux locaux à Saint-Martin-d’Hères

FOCUS - Le Service technique des remontées mécaniques et transports guidés (STRMTG) a fêté ses 40 ans et inauguré ses nouveaux locaux, ce jeudi 16 Lire plus

Saint-Martin d'Hères lance une saison culturelle 2021-2022 résolument accessible aux plus jeunes
Saint-Martin-d’Hères lance une sai­son cultu­relle 2021 – 2022 réso­lu­ment acces­sible aux plus jeunes

FOCUS - La Ville de Saint-Martin-d'Hères lance sa nouvelle saison culturelle 2021-2022 le samedi 11 septembre. Une journée festive avant le déploiement d'une programmation de Lire plus

La Région inves­tit 4,6 mil­lions d’eu­ros pour équi­per gares et com­munes en vidéo-surveillance

  FIL INFO — Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a récemment présenté les aides attribuées par la Commission permanente du 20 décembre 2019 en matière de Lire plus

Grenoble, Echirolles et Saint-Martin d'Hères devront attendre 2020 pour bénéficier de la police de sécurité du quotidien et de nouveaux renforts policiers.
Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère : “Il n’y aura pas de police de sécu­rité du quo­ti­dien avant 2020 à Grenoble”

ENTRETIEN - Voilà des mois que les maires de Grenoble, Échirolles et Saint-Martin-d'Hères relancent Gérard Collomb pour obtenir des renforts de police en vue de Lire plus

A Grenoble, la question de la sécurité et des violences dans l'agglomération agite la classe politique. Mais, pour l'heure, rien ne bouge...
Oppositions muni­ci­pales et… extra-muni­ci­pale demandent des comptes au maire de Grenoble

EN BREF - Les oppositions municipales et extra-municipales montent au créneau sur la question de la sécurité. Et demandent au maire de Grenoble Eric Piolle Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin