Selon l'observatoire, CVCM favorise commerce, report modal et fréquentation du centre-ville de Grenoble. Mais il faudra attendre pour la pollution de l'air…

Réaménagements, limitation du trafic, soutien aux commerçants… 2018, année charnière pour CVCM

Réaménagements, limitation du trafic, soutien aux commerçants… 2018, année charnière pour CVCM

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Grenoble-Alpes Métropole a présenté ce lundi 8 janvier la préfiguration des aménagement des secteurs Rey-Agutte Sembat-Lyautey et République-Grenette-Montorge prévus par le projet Cœur de ville, cœur de métropole (CVCM). Création d’une zone à trafic limité, développement d’un axe Chronovélo, extension du plateau piéton, transformation de la place Grenette, soutien aux commerçants… Autant de jalons pour une nouvelle étape de CVCM censée « faire vivre et faire battre plus fort encore le cœur de la Métropole ».

 

 

La Métropole a présenté ce 8 janvier les aménagement des secteurs Rey-Agutte Sembat-Lyautey et République-Grenette-Montorge prévus par le projet CVCM. De gauche à droite : Yann Mongaburu, Guy Jullien, pascal Clouaire, Christophe Ferrari et Ludovic Bustos. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Yann Mongaburu, Guy Jullien, Pascal Clouaire, Christophe Ferrari et Ludovic Bustos. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Élus de la Métropole et de la Ville de Grenoble, repré­sen­tants des unions com­mer­ciales, tech­ni­ciens… Il y avait du monde ce lundi 8 jan­vier au croi­se­ment de la rue Lesdiguières et du bou­le­vard Agutte Sembat.

 

Un lieu choisi par Grenoble-Alpes Métropole, le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) et la Ville de Grenoble pour une visite des sec­teurs Rey-Agutte Sembat-Lyautey et République-Grenette-Montorge rela­tive au pro­jet Cœur de ville, cœur de Métropole (CVCM).

 

L’objectif de ce ras­sem­ble­ment ? La pré­sen­ta­tion par l’équipe tech­nique de la Métropole des mar­quages pro­vi­soires sur le bou­le­vard Agutte Sembat, des futurs amé­na­ge­ments dont celui de la place Grenette, et du fonc­tion­ne­ment de la toute nou­velle zone de tra­fic limité (ZTL). Mais aussi des tests d’usages qui vont se dérou­ler jusqu’aux pro­chains tra­vaux de réseaux.

 

Approuvés lors du Conseil métro­po­li­tain du 10 novembre 2017, les pro­grammes de cir­cu­la­tion et d’a­mé­na­ge­ment de ces sec­teurs démarrent effec­ti­ve­ment en ce début d’an­née. L’objectif de la Métropole ? Améliorer le cadre de vie urbain, déve­lop­per l’at­trac­ti­vité com­mer­ciale et la fré­quen­ta­tion du centre-ville.

 

 

Matérialiser « les grands principes de cohabitation entre usagers »

 

« L’année 2018, c’est une nou­velle étape du pro­jet Cœur de ville, cœur de métro­pole avec une nou­velle phase de réamé­na­ge­ment des espaces publics dans un objec­tif de recon­quête, d’a­pai­se­ment, de par­tage et de bien­veillance vis-à-vis de l’en­semble de ses usa­gers », déclare Yann Mongaburu, le pré­sident du SMTC.

 

Des vœux pieux mais concrè­te­ment que va-t-il se pas­ser en 2018 sur CVCM ? Concernant l’axe Rey-Agutte Sembat-Lyautey, avant des tra­vaux défi­ni­tifs pré­vus à l’au­tomne 2018, une signa­li­sa­tion pro­vi­soire a été déployée. Cette der­nière, à la confi­gu­ra­tion fidèle à celle de l’a­mé­na­ge­ment final, doit per­mettre de maté­ria­li­ser « les grands prin­cipes de coha­bi­ta­tion entre usa­gers », indiquent les ser­vices de la Métropole.

 

Boulevard Agutte Sembat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Boulevard Agutte Sembat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Il s’a­git là prin­ci­pa­le­ment de repen­ser l’a­mé­na­ge­ment du sec­teur avec un meilleur par­tage de l’es­pace public. Notamment en limi­tant la cir­cu­la­tion auto­mo­bile, en favo­ri­sant l’u­sage des cycles et des trans­ports en com­mun et en amé­lio­rant la cir­cu­la­tion piétonne.

 

Des amé­na­ge­ments qu’il convient tou­te­fois de tes­ter afin d’en éva­luer la per­ti­nence. D’où les tests d’u­sage mis en place fin novembre 2017, dont Ludovic Bustos, vice-pré­sident de la Métropole délé­gué aux espaces publics et à la voi­rie, nous explique l’intérêt.

 

 

 

Une zone à trafic limité pour diminuer la circulation automobile

 

Autre nou­veauté, six ans après la ville de Nantes, la créa­tion d’une zone à tra­fic limité (ZTL) qui concré­tise la limi­ta­tion de la cir­cu­la­tion auto­mo­bile sur le bou­le­vard Agutte Sembat et les rues adjacentes.

 

La Métropole a présenté ce 8 janvier les aménagement des secteurs Rey-Agutte Sembat-Lyautey et République-Grenette-Montorge prévus par le projet CVCM. Le marquage au sol signalant la zone à trafic limité. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le mar­quage au sol signa­lant la zone à tra­fic limité. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un péri­mètre réservé aux pié­tons, aux cycles et aux trans­ports en com­mun ainsi qu’aux véhi­cules auto­ri­sés à y cir­cu­ler. Attention, les contre­ve­nants qui feraient fi des pan­neaux de signa­li­sa­tion et des mar­quages au sol sont pas­sibles d’une amende de caté­go­rie 4 d’un mon­tant de 135 euros.

 

Autres élé­ments signa­lés pro­vi­soi­re­ment : le futur axe Chronovélo qui sera amé­nagé au prin­temps 2019 en direc­tion d’Eybens et du cours Berriat, les places de livrai­son. Mais aussi l’é­lar­gis­se­ment des trot­toirs prévu pour amé­lio­rer la cir­cu­la­tion des pié­tons entre les rues Hoche et de Bonne.

 

 

Développer un “espace urbain convivial”

 

Après la pié­ton­ni­sa­tion de ses accès depuis la rue de la République au prin­temps 2017, la place Grenette sera réamé­na­gée durant quatre phases de tra­vaux de requa­li­fi­ca­tion qui débu­te­ront dès le 15 jan­vier. Le tout pour un bud­get pré­vi­sion­nel d’un mon­tant de 400 000 euros. « L’aménagement de la place Grenette a fait l’ob­jet d’une concer­ta­tion par­ti­cu­lière avec les cafe­tiers et les res­tau­ra­teurs », sou­ligne la Métropole.

 

Place Grenette, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Place Grenette, Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

L’enjeu ? « Conjuguer la valo­ri­sa­tion des com­merces et l’a­mé­lio­ra­tion de la cir­cu­la­tion pié­tonne tout en créant un espace urbain convi­vial ». Karen Andlauer, char­gée d’o­pé­ra­tion à Grenoble-Alpes Métropole, nous en dit plus :

 

 

 

Une exonération des droits de voirie exceptionnelle

 

Enfin, qui dit tra­vaux dit gêne du com­merce et bien sou­vent hos­ti­lité de la part des com­mer­çants dont l’ac­ti­vité peut se trou­ver péna­li­sée. La Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble n’a­vait d’ailleurs pas man­qué de mani­fes­ter son hos­ti­lité à CVCM, deman­dant l’ajour­ne­ment du projet.

 

Visite des nouveaux aménagements Coeurs de ville, coeurs de métropole, lundi 8 janvier 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence de presse après la visite des nou­veaux amé­na­ge­ments. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Christian Hoffmann, pré­sident de Label Ville, l’as­so­cia­tion qui regroupe les unions de com­mer­çants, a d’ailleurs rap­pelé, lors de la confé­rence de presse qui a suivi la visite, « qu’il y [avait] à Grenoble des com­mer­çants en détresse ».

 

De quoi expli­quer le sou­tien de la Métropole aux acteurs éco­no­miques pen­dant la période de tra­vaux pla­ni­fiés jus­qu’en 2019*.

 

Une exo­né­ra­tion excep­tion­nelle des droits de voi­rie a ainsi été votée lors du Conseil métro­po­li­tain du 10 novembre dernier.

 

Joël Kermabon

 

 

* Le tout pour un coût total de 5,7 mil­lions d’euros.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Un « projet d’urbanisme transitoire » de trois ans pour le quartier de l’Abbaye de Grenoble

  FOCUS - En attendant le déploiement du plan de réhabilitation du quartier de l'Abbaye adopté en mars 2019, la Ville de Grenoble annonce un "projet Lire plus

Des mesures pour la circulation sur le réseau TAG et l'accès aux commerces avant les fêtes
Transports publics dans l’agglomération grenobloise : la difficile équation entre contraintes économiques et mobilité des soignants

  FOCUS – La décision de réduire un peu plus l'offre de transports publics dans l'agglomération grenobloise pour cause de crise sanitaire et financière fait Lire plus

© Limatech
Grenoble : la suppression de la piste cyclable Tempovélo des quais de l’Isère relance le débat

  FOCUS - La piste cyclable Tempovélo des quais de la rive gauche de l’Isère à Grenoble a été supprimée le 2 novembre 2020. En Lire plus

COUV Logements et bâtiments vides... nouveaux terrains de jeux pour l'urbanisme tactique à Grenoble ? © Joël Kermabon - Place Gre'net
Logements et bâtiments vides… nouveaux terrains de jeu pour l’urbanisme tactique à Grenoble ?

FOCUS - Votée le 17 mai 2021, la nouvelle stratégie pour l’urbanisme tactique de Grenoble doit permettre de résorber une partie de la vacance tout Lire plus

Flash Info

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

|

16/06

15h50

|

|

16/06

15h20

|

|

16/06

11h47

|

|

15/06

22h48

|

|

15/06

17h34

|

|

15/06

16h20

|

|

15/06

15h00

|

|

15/06

12h15

|

Les plus lus

Économie| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée Dauphinois à l'occasion de sa réouverture

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin