L’association Cali prépare une pétition citoyenne contre les cirques avec animaux à Grenoble

sep article
Le Grand challenge le plus grand parcours d

Le 16 décembre 2017, l’association Cause animaux libres Isère (Cali) tractait devant le cirque Bouglione, installé sur l’Esplanade de Grenoble. Objectif ? Sensibiliser le public présent à la cause animale et obtenir l’interdiction des cirques avec animaux sur la commune. L’association annonce à présent lancer une pétition citoyenne pour inciter la municipalité à voter un arrêté allant dans ce sens.

 

 

Lydie Visona, présidente de l'association Cali © Cali

Lydie Visona, présidente de l’association Cali © Cali

L’association de protection animale Cali (Cause animaux libres Isère) ne désarme pas contre les cirques avec animaux. Or si plusieurs municipalités de l’Hexagone, dont celle de Voiron, ont choisi de les interdire, ce n’est pas le cas de Grenoble dont l’Esplanade accueillait encore le célèbre cirque Bouglione en décembre dernier.

 

S’en est suivie une opération de tractage des militants au cours de la journée du 16 décembre, « à distance pour éviter tout débordement », explique Lydie Visona, présidente de Cali. « Des gens ont été réceptifs, d’autres un peu moins », note-t-elle, espérant avoir une fois encore contribué à « changer les mentalités sur les animaux qui resteront enfermés dans des cages toute leur vie ».

 

 

Une pétition citoyenne pour faire interdire les cirques avec animaux

 

L’association, qui a également recueilli près de 27 000 signatures dans le cadre d’une pétition nationale*, regrette de n’avoir pas eu de contact avec le maire de Grenoble Éric Piolle. Elle ne compte toutefois pas en rester là. Prochaine étape ? Une pétition citoyenne pour demander un arrêté municipal interdisant les cirques avec animaux. « Nous espérons récolter 2 000 signatures pour que le conseil municipal parle de notre projet », indique la présidente. Et dans le cas contraire ? « Nous recommencerons l’opération ! »

 

Nicole Gaviot, trésorière de l'association Cali. © Cali

Nicole Gaviot, trésorière de l’association Cali. © Cali

 

Et Lydie Visona de préciser que son association ne dénonce pas les arts du cirque. « Ils constituent un art à part entière et ont toute leur place dans la ville, juge-t-elle. Mais la présence d’animaux est incompatible avec leur qualité d’êtres sensibles. Scientifiques, vétérinaires, zoologues, philosophes, anciens dresseurs, tous sont unanimes pour reconnaître que la captivité et le dressage des animaux sauvages dans les cirques provoquent chez eux de graves troubles ! »

 

 

FM

 

 

* Par ailleurs, une pétition similaire, lancée de son côté en octobre 2017, a d’ores et déjà recueilli plus de 17 000 signatures.

 

commentez lire les commentaires
2439 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Tous les jugements rendus par les tribunaux administratifs ont condamné les délibérations et arrêtés municipaux interdisant les cirques avec animaux, sauvages et/ou domestiques (La Ciotat, Mérignac, le Luc-en-Provence). C’est illégal. Faire. des pétitions ne sert strictement à rien, à part à récolter des dons qui eux-mêmes ne serviront à rien, sauf peut-être à enrichir les dirigeants de ces associations bien opaques sur leurs finances… Et puis surtout : les animaux sont heureux dans les cirques, contrairement à ce que ces gens colportent. Ils ne sont pas dans leur milieu naturel, certes, mais ils s’y font très bien, et les services vétérinaires de l’État, qui contrôlent les cirques à longueur d’années le savent très bien.

    sep article
  2. CALI, c’est insupportable! Une pétition « citoyenne » – non parce que vous connaissez une pétition signé par des vaches ou non-citoyens – ne servira strictement à rien, puisque l’interdiction sera illégale quoi qu’il arrive, car on ne peut interdire un cirque ayant des animaux dans une commune alors que ce n’est pas interdit en France!
    Par ailleurs, l’immense majorité des « animaux sauvages » dans les cirques ne sont pas des animaux sauvages parce que nés en captivité…
    Par ailleurs, cela ne servira à rien puisque tout le dispositif de démocratie locale a été déféré par le Préfet, parce qu’illégal…

    Le territoire de CALI? Non mais on va où là? CALI n’est pas une collectivité, elle n’a pas de territoire…

    Et les cocos, un arrêté ça ne se vote pas! Ca se prend, c’est le maire qui le fait! Ce sont les délibérations qui se votent!

    sep article