Une pétition demande à Éric Piolle d’interdire les cirques avec animaux sauvages

sep article



« Les animaux sauvages dans les cirques sont condamnés à la prison à vie. » L’association Cali (Cause animaux libres Isère) interpelle ainsi le maire de Grenoble Éric Piolle à travers une pétition sur le site Mesopinions. Les signataires demandent à la municipalité grenobloise d’interdire les cirques avec animaux sauvages sur son territoire.

 

 

 

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe avec une corde courte, Fontaine © Place Gre'net

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe, Fontaine, 2017. © Place Gre’net

« 57 com­munes fran­çaises et 25 pays ont déjà inter­dit la pré­sence de cirque avec ani­maux sau­vages », rap­pelle l’as­so­cia­tion. Qui juge que « la pré­sence des ani­maux dans les cirques engage la res­pon­sa­bi­lité des villes qui doivent faire appli­quer la légis­la­tion en vigueur », à savoir les articles du Code rural L214‑1 et R214-85 pro­té­geant les ani­maux des mau­vais trai­te­ments.

 

 

« Des névroses causées par la détresse de la captivité »

 

 

« Les études scien­ti­fiques montrent que les troubles du com­por­te­ment (névroses, sté­réo­ty­pie, troubles car­diaques, arthrite…) chez les ani­maux de cirque sont cau­sés par la détresse de la cap­ti­vité et du mode de vie arti­fi­ciel. Les spec­tacles de cirque imposent en effet aux ani­maux des exer­cices contre-nature au prix d’un dres­sage incom­pa­tible avec les impé­ra­tifs bio­lo­giques de leur espèce », estime encore l’as­so­cia­tion dans le texte de sa péti­tion.

 

Et Cali de por­ter la ques­tion sur le plan socié­tal : « En auto­ri­sant ce type de cirque, quel mes­sage envoyez-vous aux enfants ? Force et sou­mis­sion sont les bases du fonc­tion­ne­ment des cirques avec ani­maux : est-ce que ce sont les valeurs de notre société ? Les enfants accep­te­raient-ils d’aller voir les ani­maux dans les cirques s’ils savaient ce qui se passe der­rière le rideau ? »

 

 

Le Nouveau Cirque Triomphe déjà pointé du doigt à Fontaine

 

 

« Ce ne sont pas les arts du cirque que nous dénon­çons, car ils consti­tuent un art à part entière et ont toute leur place dans la ville, mais la pré­sence des ani­maux, qui est incom­pa­tible avec leur qua­lité d’êtres sen­sibles », prennent soin de pré­ci­ser les défen­seurs de la cause ani­male.

 

En février 2017, la pré­sence à Fontaine du Nouveau Cirque Triomphe avait été à l’o­ri­gine de nom­breux signa­le­ments. Si le pro­prié­taire du cirque dément tout mau­vais trai­te­ment infligé à ses ani­maux, les condi­tions de vie de ces der­niers, atta­chés à des cordes très courtes et lais­sés plu­sieurs heures sans eau au bord d’une route, avait déjà scan­da­lisé nombre de Fontainois.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2995 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.