Voiron interdit les cirques itinérants avec animaux… mais pas son Festival international du cirque

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Le maire de Voiron Julien Polat a rendu sa décision : les cirques itinérants avec animaux seront dorénavant interdits sur sa commune. Une interdiction qui ne concerne toutefois pas le Festival international du cirque Rhône-Alpes, où les conditions de traitement des bêtes sont jugées dignes et respectueuses.

 

 

Les cirques iti­né­rants avec ani­maux ne sont plus les bien­ve­nus à Voiron. Le maire de la com­mune isé­roise Julien Polat l’a notam­ment signi­fié à l’as­so­cia­tion Cali (Cause ani­maux libres Isère), et nous le confirme : « J’ai une sen­si­bi­lité per­son­nelle depuis long­temps sur la ques­tion du res­pect des ani­maux et la recon­nais­sance de leur sta­tut d’êtres sen­sibles. J’ai l’in­ten­tion, autant que faire se peut, de pro­duire des avan­cées en la matière à chaque fois que j’en aurai l’oc­ca­sion. »

 

 

Le Nouveau Cirque Triomphe indésirable sur Voiron

 

 

Cette déci­sion n’est pas une sur­prise. En avril 2017 déjà, le Nouveau Cirque Triomphe était jugé indé­si­rable sur le ter­ri­toire de la ville, où il avait pour­tant ses habi­tudes. Plus tôt dans l’an­née, le pas­sage de ce cirque à Fontaine avait déclen­ché une vive polé­mique, des rive­rains jugeant indignes les condi­tions de trai­te­ment de ses ani­maux.

 

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe attaché avec une corde courte, Fontaine © Place Gre'net

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe atta­ché avec une corde courte, Fontaine © Place Gre’net

 

« Nous étions en lien avec les ser­vices vété­ri­naires de la pré­fec­ture qui nous avaient aler­tés, explique la muni­ci­pa­lité de Voiron. Le cirque s’é­tait ins­tallé sur un domaine privé, mais nous connais­sions les pro­prié­taires et avons pu nous rap­pro­cher d’eux pour leur faire part de notre posi­tion. Très rapi­de­ment, nous avons fait en sorte qu’ils partent. »

 

 

Le maire ne met toutefois pas tous les cirques « dans le même sac »

 

 

Lydie Visona, présidente de l'association Cali. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lydie Visona, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Cali. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une déci­sion qui va dans le sens du com­bat de l’as­so­cia­tion Cali, que le maire de Voiron a ren­con­trée le 13 juillet der­nier. Militante du végé­ta­lisme et du refus de toute forme d’ex­ploi­ta­tion ani­male, Cali est en effet farou­che­ment oppo­sée aux cirques avec ani­maux. Elle a par ailleurs mis en ligne une péti­tion pour deman­der leur inter­dic­tion sur Grenoble (cf. enca­dré).

 

« Avec l’as­so­cia­tion Cali, nous avons des conver­gences mais aussi des points de désac­cords », confie le maire de Voiron. Lui refuse ainsi de mettre tous les pro­fes­sion­nels du cirque dans le « même sac ». « Quand Cali sou­lève des choses comme les mal­trai­tances lors du dres­sage, je par­tage ce com­bat. Mais il faut un mini­mum de dis­cer­ne­ment, faire la dis­tinc­tion entre les gens qui ont un rap­port res­pec­tueux à l’a­ni­mal, et ceux qui ont un rap­port empreint de vio­lence. »

 

 

Le Festival international du cirque, non concerné par l’interdiction

 

 

Julien Polat tient d’au­tant plus à faire cette dis­tinc­tion que sa com­mune accueille le Festival inter­na­tio­nal du cirque Rhône-Alpes. Et que, contrai­re­ment aux cirques iti­né­rants, il n’est pas ques­tion d’y faire inter­dire les numé­ros avec ani­maux. « Tentes chauf­fées, nour­ri­ture de pre­mier choix, soins vété­ri­naires régu­liers… » : la mai­rie l’as­sure, les gages de qua­lité de trai­te­ment sont irré­pro­chables.

 

Festival International du Cirque Rhône Alpes de Voiron © Voiron

Festival inter­na­tio­nal du cirque Rhône Alpes de Voiron. © Voiron

 

« Avec le Nouveau Cirque Triomphe, il y a des bêtes qui sont atta­chées un fil à la patte au bord des routes dépar­te­men­tales sur un coin d’herbe pour brou­ter toute la jour­née en bouf­fant des gaz d’é­chap­pe­ment. Il y a des lions qui tournent pen­dant des heures dans un camion qui se balade en ville avec un haut-par­leur. Le Festival inter­na­tio­nal du cirque ne don­nera jamais lieu à ça ! », insiste le maire de Voiron.

 

C’est aussi pour évi­ter les « mau­vaises sur­prises » que Voiron renonce à accueillir les cirques iti­né­rants. « Les ins­tal­la­tions de cirques sur l’es­pace public, ça expose tou­jours à des dif­fi­cul­tés », recon­naît Julien Polat. Qui s’empresse de répondre par anti­ci­pa­tion à la ques­tion du coût du Festival pour les familles : « On dis­tri­bue des cen­taines de places aux asso­cia­tions soli­daires ! »

 

 

Un « compromis » entre goût du cirque et respect des animaux pour le maire

 

 

Le débat sur l’in­ter­dic­tion des cirques avec ani­maux par­court la France, avec des réac­tions pour le moins contras­tées. Récemment encore, la mai­rie de la com­mune de Nant (Aveyron) a adressé à l’une de ses habi­tantes sou­le­vant cette ques­tion une réponse par­ti­cu­liè­re­ment iro­nique et mépri­sante, comme l’a signalé le site Centre Presse Aveyron.

 

Le maire de Voiron Julien Polat ne prétend pas « donner des leçons » mais affirme sa sensibilité sur la question du bien-être animal en interdisant les cirques avec animaux. © Voiron

Le maire de Voiron Julien Polat ne pré­tend pas « don­ner des leçons » mais affirme sa sen­si­bi­lité sur la ques­tion du bien-être ani­mal en inter­di­sant les cirques avec ani­maux. © Voiron

 

De par sa posi­tion de maire, mais aussi de vice-pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère comme du Pays voi­ron­nais, Julien Polat envi­sage-t-il de por­ter la “bonne parole” au-delà de son ter­ri­toire ? « Je n’ai pas la pré­ten­tion de don­ner de leçons à qui­conque, s’empresse-t-il de pré­ci­ser. Je veux sim­ple­ment res­pec­ter les ani­maux, et res­pec­ter les gens qui ont envie de voir du cirque. »

 

Privilégier le Festival inter­na­tio­nal pour inter­dire les cirques iti­né­rants appa­raît au maire comme le « meilleur com­pro­mis ». « Je n’ai pas envie de pri­ver les familles de Voiron qui ont envie de voir du cirque. Je n’aime pas les bro­co­lis, je ne vais pas les inter­dire à la can­tine pour autant ! Mais on se donne la garan­tie que les ani­maux qui viennent se pro­duire à Voiron sont trai­tés digne­ment, avec tout le res­pect que l’on peut légi­ti­me­ment attendre », conclut-il.

 

 

Florent Mathieu

 

 

26 000 signatures pour l’interdiction des cirques avec animaux à Grenoble

 

Émise le 23 mai 2017 par l’as­so­cia­tion Cali, la péti­tion deman­dant au maire de Grenoble Éric Piolle l’in­ter­dic­tion des cirques avec ani­maux sur sa com­mune a ras­sem­blé plus de 26 000 signa­tures. Elle devrait être adres­sée à la muni­ci­pa­lité pro­chai­ne­ment. Contactée par Place Gre’net, la Ville indique ne pas encore avoir arrêté de déci­sion sur cette ques­tion.

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
5925 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.