Depuis décembre, trois étudiants en médecine se sont donnés la mort, à Marseille, Paris puis Grenoble. Comme en écho au malaise hospitalier...

Engorgement des urgences : le Chuga active le niveau 2 du Plan hôpital en tension

Engorgement des urgences : le Chuga active le niveau 2 du Plan hôpital en tension

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les urgences du Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) sont débordées face aux épidémies hivernales et à la recrudescence de problèmes traumatologiques. L’Hôpital déclenche ainsi le niveau 2 de son Plan hôpital en tension, et renouvelle son appel à privilégier les médecins généralistes pour les soins les moins urgents.

 

 

Le Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble Alpes (Chuga) tire une nou­velle fois la son­nette d’a­larme et annonce faire face à « une aug­men­ta­tion mas­sive du nombre de patients aux urgences ». En cause ? Les épi­dé­mies de grippes et de bron­chio­lites, tou­jours aussi intenses en ce début d’an­née, aux­quelles s’a­joute une forte acti­vité de trau­ma­to­lo­gie en cette période de fêtes et de sports d’hiver.

 

Urgences pédiatriques du CHU à Grenoble © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Urgences pédia­triques du CHU à Grenoble © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

 

Face à cette situa­tion, l’é­ta­blis­se­ment – qui main­tient par ailleurs le niveau 2 de son Plan hiver­nal pédia­trique – a déclen­ché ce mardi 2 jan­vier le niveau 2 de son Plan hôpi­tal en ten­sion. Objectif ? « Renforcer les moyens internes afin de garan­tir une prise en charge plus rapide des patients »… tout en évi­tant « les venues non stric­te­ment utiles ».

 

 

Privilégier les médecins généralistes pour désengorger les urgences

 

L’hôpital pré­vient : « Les temps d’attente au ser­vice d’accueil des urgences sont impor­tants et les condi­tions de prises en charges ne sont donc pas opti­males. » Le Chuga renou­velle ainsi son appel à sol­li­ci­ter en prio­rité les méde­cins géné­ra­listes dis­po­nibles pour les soins les moins urgents, voire à se tour­ner vers les conseils de pharmaciens.

 

Hôpital Couple-Enfant, CHU La tronche © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôpital Couple-Enfant, CHU La tronche © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Pour autant, le Centre 15 et les urgences demeurent natu­rel­le­ment acces­sibles pour les pro­blèmes graves. « Tous les moyens sont mis en œuvre par les pro­fes­sion­nels du CHU Grenoble Alpes pour que les patients soient trai­tés de façon effi­cace et sécu­ri­sée », tient à ras­su­rer le Chuga.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

CHU de Grenoble : l’épée de Damoclès sur les blocs de l’hôpital Sud levée… pour un temps

  EN BREF - L'épée de Damoclès qui planait au-dessus des blocs opératoires de l'hôpital Sud, menacés de fermeture, à Échirolles est-elle levée ? Le Lire plus

Nouveau projet d’établissement au CHU Grenoble-Alpes : l’hôpital Sud sur la sellette ?

  ENQUÊTE – L'hôpital Sud va-t-il faire les frais de la réorganisation du CHU Grenoble-Alpes ? À Échirolles, la CGT tire la sonnette d'alarme, craignant Lire plus

Plan blanc express au CHU de Grenoble. Vingt-quatre heures après l'avoir déclenché, les autoritaires sanitaires ont levé le dispositif de crise.
Demain, un numéro unique pour les urgences ? L’Isère, département pilote malgré des ratés au démarrage

  EN BREF - En janvier 2021, le département de l'Isère devrait expérimenter le numéro d'appel unique pour les urgences. Objectif ? Assurer grâce au Lire plus

Urgences de l’hôpital de Voiron : syndicats et collectifs réclament l’embauche immédiate de 9 médecins

FLASH INFO - Dans une lettre ouverte, un collectif de syndicats et de représentants des médecins urgentistes interpelle la direction du CHU de Grenoble sur Lire plus

Faute de médecins en nombre suffisant, la prise en charge des patients ne sera bientôt plus assurée aux urgences de Voiron.
Les urgentistes de Voiron disent ne plus pouvoir assurer la prise en charge des patients à partir du 2 novembre

  EN BREF - À compter du 2 novembre 2020, les médecins exerçant aux urgences de l'hôpital de Voiron se disent dans l'incapacité de prendre Lire plus

Après la manifestation du personnel de l'hôpital, le maire de Voiron et le président du Pays voironnais tirent à leur tour la sonnette d'alarme.
A Voiron, les élus inquiets pour le devenir de l’hôpital réclament des moyens en urgence

FLASH INFO - Alors que le personnel de l'hôpital de Voiron réclame un plan d'urgence pour faire face au sous-effectif dans plusieurs services, le maire Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin