Pourquoi la ville de Grenoble a-t-elle choisi de réduire drastiquement ses dépenses de fonctionnement ? D'autres scénarios étaient envisageables...

Réduction des dépenses à la Ville de Grenoble : il y avait bien un plan B en 2015…

Réduction des dépenses à la Ville de Grenoble : il y avait bien un plan B en 2015…

FOCUS - Toute occupée à se serrer la ceinture, la Ville de Grenoble avait, en 2015, décidé de tailler drastiquement dans ses dépenses de fonctionnement. D'ici 2020, 38 millions d'euros vont être ainsi être économisés. N'y avait-il pas d'autres solutions ? Non avait à l'époque répondu le maire. Si rétorquent deux élus de la majorité, depuis entrés en dissidence. Dénonçant « un calcul électoral », ils mettent sur la table, à quelques jours du vote du budget 2018, un document synthétisant quatre scénarios dont un à 9 millions d'euros…

 

 

Eric Piolle durant la présentation du plan de sauvegarde des services publics locaux. © Séverine Cattiaux

Eric Piolle durant la présentation du plan de sauvegarde des services publics locaux, en 2015. © Séverine Cattiaux

En 2015, agitant le chiffon rouge d'une éventuelle mise sous tutelle, la Ville de Grenoble avait décidé de serrer la vis budgétaire et de tailler dans ses dépenses. Objectif : faire l'économie de 38 millions d'euros en l'espace de quatre ans.

 

Officiellement, elle n'avait pas le choix. Face à la « pénurie financière inouïe », dixit son maire Eric Piolle, il n'y avait pas d'autres solutions. Impossible d'augmenter les impôts, sa fiscalité étant la plus élevée parmi les villes de plus de 100 000 habitants. Impossible de puiser dans l'épargne ou d'emprunter, Grenoble étant la cinquième ville la plus endettée de France.

 

Mais la Ville n'avait-elle pas d'autre solutions que de couper drastiquement dans ses dépenses de fonctionnement et mettre sur les rails un plan d'économies de 14 millions d'euros dans les services publics qui a mis le feu aux poudres dans les bibliothèques ?

 

Fin 2015, à en croire les discours officiels, on ne pouvait pas y couper. Dans les tiroirs, il y avait pourtant un plan B, voire même plusieurs plans, bien moins radicaux.

 

 

"Réduire les dépenses de fonctionnement […] c'est le pire des choix pour nous"

 

À quelques jours du vote du budget 2018, examiné par les élus ce lundi 18 décembre 2017, voilà donc que l'on reparle du budget… 2016. Un budget resserré, coup d'envoi de la "politique d'austérité" de la Ville, que deux élus n'ont pas digéré.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Changement cli­ma­tique : la métro­pole de Grenoble dédie un fonds d’aide à l’in­ves­tis­se­ment des communes

FLASH INFO - Le conseil métropolitain vient de voter un Pacte financier et fiscal de solidarité, permettant l'aide à l'investissement des communes. Ce fonds d'aide Lire plus

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région dit attendre des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle fait preuve d'optimisme... et Lire plus

Rossignol lance un nou­veau plan stra­té­gique et ambi­tionne de dépas­ser les 500 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2026

FOCUS - Rossignol a annoncé, à la mi-novembre 2022, son nouveau plan stratégique, baptisé "Ascension 2026". Le groupe isérois s'appuie sur "de nouveaux engagements environnementaux Lire plus

La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 millions d'euros pour un "pack sécurité écoles"
La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 mil­lions d’eu­ros pour un « pack sécu­rité écoles »

FLASH INFO - Après le soutien à l'équipement des villes en vidéo-surveillance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce adopter un "pack sécurité écoles" doté de 10 millions Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !